2 min de lecture Société

Michel Cymes fait le tour des trois familles de phobies

La classification scientifique actuelle classe les craintes en trois groupes : les agoraphobes, les phobies sociales et les phobies spécifiques. Le médecin Michel Cymes conseille aux personnes concernées de consulter.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes
>
Michel Cymes fait le tour des trois familles de phobies Crédit Image : SAEED KHAN / AFP | Crédit Média : Michel Cymes | Durée : | Date : La page de l'émission
Michel Cymes
Michel Cymes et Loïc Farge

Soyons clair. Le myrmécophobe désigne celui qui a peur des fourmis. Le lépidophobe est celui qui craint les papillons. Le cynophobe a peur des chiens. Le carpophobe, quant à lui, se méfie comme de la peste des fruits.

Des phobiques, il en existe de toutes sortes. Ils sont beaucoup plus nombreux qu'on peut l'imaginer. Les spécialistes estiment qu'en France 15% de la population est concernée. Parmi eux il n'y a pas que des arachnophobes (ceux qui hurlent dès qu'ils vient une araignée). Entre ceux qui ont peur des poissons, des orages, des reptiles ou des aiguilles, je peux vous dire qu'il y a du monde à soigner.

Peut-on guérir de sa phobie ? Oui. Et je dirais même qu'il est fortement conseillé de consulter quand on est concerné. Et ce, pour deux raisons. La première, c'est que quand on est confronté à l'objet de sa peur on est pris d'une grosse angoisse, ce qui est mauvais pour la santé. Il arrive même qu'on panique, ce qui peut mener à des comportements dangereux.

À lire aussi
Une base de loisirs près de Bordeaux (Illustration) noyades
Noyades : "Nous commençons à être en colère", lance un maître-nageur

La seconde raison est une raison de fond. Une personne phobique aura tendance à mettre en place des stratégies d'évitement, soit parce qu'elle ne veut pas se retrouver nez-à-nez avec ce qui l'angoisse, soit parce qu'elle a honte de sa phobie. Du coup, elle aura tendance à s'isoler. Ce qui peut l'amener à la dépression.

Quel phobique êtes-vous ?

Prenez l'exemple d'une personne agoraphobe. Elle aura toujours tendance à trouver une bonne excuse pour ne pas sortir de chez elle, et petit à petit à se désocialiser. J'en profite pour souligner qu'une personne agoraphobe n'a pas forcément peur de la foule, comme on le dit souvent, mais plutôt de se retrouver dans un endroit où elle ne pourra pas être secourue en cas de malaise.

Les agoraphobes concernent près de 2% de la population. C'est l'une des trois grandes familles de phobies. Il y a aussi les phobiques sociaux (près de 5% de la population) : ce sont des gens tétanisés à l'idée d'être jugés par les autres.

Sous la bannière des "phobiques spécifiques", vous avez tous ceux qui ont peur des serpents, du noir, des chiens, des chats ou de l'avion. On parle là de plus de 10% de nos contemporains pour lesquels il existe des thérapies.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Phobie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792776536
Michel Cymes fait le tour des trois familles de phobies
Michel Cymes fait le tour des trois familles de phobies
La classification scientifique actuelle classe les craintes en trois groupes : les agoraphobes, les phobies sociales et les phobies spécifiques. Le médecin Michel Cymes conseille aux personnes concernées de consulter.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-fait-le-tour-des-trois-familles-de-phobies-7792776536
2018-03-26 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VRB3ii1yZoVEKPUqNimpkg/330v220-2/online/image/2018/0326/7792778259_un-serpent-illustration.jpg