2 min de lecture Santé

Michel Cymes évoque les effets du cannabis sur le cerveau

ÉDITO - Les études sont sans appel : la consommation régulière de cannabis augmente le risque de troubles mentaux.

CYMES_245300 Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes évoque les effets du cannabis sur le cerveau Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Le débat sur la dépénalisation du cannabis risque de ressortir à tout moment dans la campagne présidentielle. Il ne s'agit pas ici de prendre position sur la question, mais simplement de vous informer des conclusions de plusieurs études sur le sujet. Elles sont sans appel : la consommation régulière de cannabis augmente le risque de troubles mentaux. Elle est néfaste au bon fonctionnement de vos neurones, les 100 milliards de cellules du cerveau.

Depuis quelques années, la recherche médicale dispose de l'imagerie cérébrale (un outil génial). Cela permet de voir ce qui se passe dans le cerveau d'un patient. Cette technique a permis à l'Université de Dallas de prouver que la matière grise des fumeurs de cannabis diminuait dans une région du cerveau impliquée dans la motivation et la prise de décision.

Une autre expérience, réalisée par le CNRS, a permis de montrer que le principe actif contenu dans le cannabis altère la connectivité des neurones qui ont été mis en culture. Traduction : cela ralentit le cerveau.

Le principe actif contenu dans le cannabis altère la connectivité des neurones

Michel Cymes
Partager la citation
À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Mais l'étude la plus intéressante est néo-zélandaise. Elle a duré vingt-cinq ans et offre beaucoup de recul (c'est souvent ce dont les scientifiques ont besoin pour parfaire les conclusions). Les Néo-Zélandais ont suivi l'évolution intellectuelle du quotient intellectuel de 1.000 de leurs compatriotes entre 13 et 38 ans. Il a été demandé aux cobayes de se mettre à la disposition de la recherche à cinq reprises pour dire s'ils avaient fumé du cannabis ou pas, et si oui combien de joints.

Leur QI a été évalué à deux reprises : au début (quand ils avaient 13 ans) et à la fin de l'étude (quand ils en avaient 38). Résultat : le QI des fumeurs réguliers - a fortiori quand ils avaient commencé à l'adolescence - a décliné parfois de manière spectaculaire, alors que le QI des non-fumeurs a légèrement augmenté.

À la lumière de ces études, il devient de plus en plus compliqué d'affirmer que le cannabis n'a pas d'influence néfaste sur la santé, notamment la santé mentale. Ceux qui vous tiennent le discours inverse vous enfument.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Drogue Cannabis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787472856
Michel Cymes évoque les effets du cannabis sur le cerveau
Michel Cymes évoque les effets du cannabis sur le cerveau
ÉDITO - Les études sont sans appel : la consommation régulière de cannabis augmente le risque de troubles mentaux.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-evoque-les-effets-du-cannabis-sur-le-cerveau-7787472856
2017-03-01 11:20:00