1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes évoque les bienfaits du sport sur nos chromosomes
1 min de lecture

Michel Cymes évoque les bienfaits du sport sur nos chromosomes

ÉDITO - C'est à un cours de génétique très intéressant et très pratique pour comprendre les bienfaits du sport que nous convie le médecin.

Les bienfaits du sport sur nos chromosomes
02:19
Michel Cymes évoque les bienfaits du sport sur nos chromosomes
02:21
Michel Cymes & Loïc Farge

Dame Nature est ainsi faite qu'elle nous a doté de vingt-trois paires de chromosomes. Avec l'âge, ces chromosomes vieillissent. Ils s'usent. Il est donc nécessaire de les protéger. Comme la nature pense à tout, elle a prévu aux extrémités de chacun de ces quarante-six chromosomes un petit capuchon d'ADN : un télomère. Plus ce dernier est long, plus il est costaud et mieux il fait son travail, qui consiste justement à protéger les chromosomes.

Il ne tient qu'à nous d'avoir des télomères au top de leurs capacités. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude effectuée par l'université belge de Louvai. Ces chercheurs ont montré que plus une personne fait du sport, plus ses télomères assurent. Leur dégradation, qui est naturelle, s'en trouve ralentie. Il n'en faut pas plus pour en déduire que la pratique sportive retarde le vieillissement.

Un bonus à l'effort

Plus l'effort est intense, meilleurs sont les résultats. Pour le démontrer, les chercheurs ont mis une dizaine de volontaires sur des vélos d'appartement avec pour mission de pédaler pendant 45 minutes, plus ou moins intensément. La moitié des cobayes étaient censés pédaler à 50% de leurs capacités ; l'autre moitié, à 75%. Pour évaluer les choses, on a préalablement calculé la capacité respiratoire maximale de chaque volontaire (la VO2 max bien connue des sportifs).

À l'issue de l'exercice, on a pu constater que les télomères de ceux qui avaient accompli un effort plus intense étaient deux fois mieux protégés. Ceux qui avaient pédalé plus tranquillement témoignaient aussi d'une amélioration, mais moins spectaculaire. Cette expérience confirme, si besoin était, que le sport retarde notre vieillissement cellulaire. Mais elle nous rappelle opportunément qu'il accorde un bonus à celles et ceux qui se défoncent un peu plus que les autres.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/