1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes : "Comment protéger bébé des effets du froid"
1 min de lecture

Michel Cymes : "Comment protéger bébé des effets du froid"

ÉDITO - Malgré un léger redoux, l'hiver reste la saison de tous les dangers pour les bébés.

Michel Cymes : comment protéger bébé des effets du froid ?
02:08
Michel Cymes : "Comment protéger bébé des effets du froid"
02:11
Michel Cymes & Loïc Farge

Avant 3 mois, l'enfant bénéficie encore de la protection que lui apportent les anticorps transmis par la maman. Mais après, il doit se débrouiller tout seul. Jusqu'à 6 mois, il se trouve dans une zone de "no man's land" immunitaire. Que faire ? Primo, il faut bien le couvrir quand vous lui faites prendre l'air. Mais attention, pas trop. Beaucoup de parents ont tendance à accumuler les couches de vêtements, et à l'arrivée l'enfant a trop chaud.

N'oubliez pas de faire un petit test après la promenade. Il consiste à prendre la température rectale de votre enfant. Si elle est inférieure à 36,8 degrés, cela signifie qu'il a eu froid. Si elle est supérieure à 37,2 degrés, c'est qu'il a eu chaud. Tout cela vous permettra d'adapter la tenue en fonction de la température extérieure.

Les parents doivent aussi faire la chasse aux microbes. Concrètement, cela passe par une aération quotidienne de l'appartement ou de la maison. C'est impératif, quelle que soit la météo. Par ailleurs il faut penser à se laver les mains régulièrement, mais aussi à laver les petits jouets qui traînent un peu partout et qui, à force, sont susceptibles de trimbaler des microbes.

N'oubliez pas de faire un petit test après la promenade

Michel Cymes

Si vous-même êtes enrhumé ou patraque, n'hésitez pas à porter un masque dès que vous vous approchez de votre enfant. Pour bien passer l'hiver, bébé a aussi besoin d'être régulièrement hydraté (le froid dessèche la peau).

À écouter aussi

Enfin mettez du fer dans l'assiette de bébé. C'est une garantie contre les infections en tout genre. Ne lésinez pas sur les lentilles, les petits pois ou les haricots. En plus avec un peu de chance, le palais de votre enfant s'habituera au goût des aliments. Cela vous facilitera les choses lorsque, devenu ado, il ne jurera plus que par les frites et le ketchup.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/