2 min de lecture Santé

Michel Cymes explique comment prévenir les maladies infectieuses chez l'enfant

REPLAY - Les jeunes enfants peuvent rapporter tout un tas de petites maladies à la maison. Tout est affaire de prévention.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes explique comment prévenir les maladies infectieuses chez l'enfant Crédit Image : Romain Beaumont/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Beaucoup de parents ont déjà vu leurs enfants revenir leur enfant avec, au choix, le nez qui coule, une petite gastro ou quelques poux. Il ne faut pas s'en étonner outre mesure. La collectivité chez les petits se traduit toujours pas un pic d'infections. À l'école, on ne cultive pas que les enfants : on cultive aussi les virus. Votre bambin aura donc du mal à échapper aux maladies qui traînent. Vous pouvez toujours agir en amont pour faire en sorte qu'elles l'épargnent un peu plus que les autres.

On peut d'abord inciter votre enfant à se laver les mains régulièrement, et surtout à le faire correctement, en utilisant du savon et en pensant à frotter les poignets. De même dites-lui que s'il a envie de tousser ou d'éternuer, qu'il le fasse dans la manche de son pull. Si d'aventure il préfère mettre sa main devant la bouche, conseillez-lui d'aller se laver les mains juste après. Il peut aussi utiliser un gel désinfectant.

Par ailleurs, expliquez-lui que s'il pouvait perdre l'habitude de mettre les doigts dans sa bouche ou dans son nez, cela lui éviterait de s'exposer à toutes les saletés que ses petits camarades auront laissé sur les bureaux ou les poignées de porte.

À l'école, on ne cultive pas que les enfants : on cultive aussi les virus

Michel Cymes
Partager la citation

Il est vrai qu'à cet âge-là les conseils rentrent par une oreille et sortent par l'autre sans même avoir pris le temps d'effleurer le cortex qui est censé se trouver sur sa route. Du coup, on rabâche les choses. Quand on est à la maison, on veille à ce que ces comportements deviennent des réflexes (en espérant que cela finisse par payer). Dites bien aux enfants qu'il s'agit-là de les protéger et de protéger leurs copains. Dites-leur aussi que vous êtes conscient que vous leur demandez de faire un effort, et qu'en échange ils ont droit eux aussi à quelques compensations.

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

L'idée est de leur montrer qu'on est aussi attentif à leurs besoins. Ce dernier mot convient parfaitement. On ne soupçonne pas le nombre d'écoliers - et surtout d'écolières - qui évitent d'aller au petit coin parce que l'endroit n'est pas glamour. Certains se retiennent toute la journée. Or un enfant a besoin d'uriner cinq ou six fois par jour. Dites-leur bien de ne pas se priver à la moindre envie. Cela vous évitera, en plus de tout le reste, d'avoir à gérer une infection urinaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Maladies Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants