2 min de lecture Santé

Médicaments génériques : pourquoi nos voisins européens font mieux que nous

Après avoir évoqué les idées reçues sur les médicaments génériques, Michel Cymes nous dit pourquoi on prescrit moins de génériques en France que dans le reste de l'Europe.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Médicaments génériques : pourquoi nos voisins européens sont plus vertueux que nous Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Ce sont quelques chiffres qui parlent d'eux-mêmes. En France, la part de marché des génériques est de 30%. Elle progresse certes, mais 30% ce n'est pas beaucoup. Aux Pays-Bas, elle atteint 70% ; en Allemagne, 80% ; et au Royaume-Uni, 83%. Et il semble qu'on ne se porte pas plus mal dans ces pays. Il y a plusieurs explications à cet état de fait.

D'abord, par nature le Français est un peu contestataire. On a beau lui répéter que l'efficacité des génériques n'a rien à envier à celle des médicaments de référence, il ne prend pas pour argent comptant ce qu'on lui dit. Il faut reconnaître que les quelques scandales qui ont défrayé la chronique ces dernières années, même s'ils n'avaient rien à voir avec les génériques, ont renforcé la défiance des patients envers les laboratoires pharmaceutiques et, par extension, les médicaments.

Cela dit, la raison principale c'est qu'en France tous les médicaments n'ont pas leur générique, à l'inverse de ce que l'on peut observer dans les pays européens cités plus haut. Chez eux, tous les médicaments ou presque disposent d'un générique. Les médecins sont donc plus enclins à les prescrire.

Si le médecin ne prescrit pas de générique, on peut demander au pharmacien de nous en vendre quand même. Ce dernier a même tout intérêt à nous proposer des génériques (ce qu'il ne se prive d'ailleurs pas de faire, en général). Le pharmacien gagne en partie sa vie en touchant un pourcentage sur le prix du médicament vendu.

Votre pharmacien a tout intérêt à vous vendre des génériques

Michel Cymes
Partager la citation
À lire aussi
L'hôpital Cochin à Paris coronavirus
Propos de Lallement : "On soigne des patients bien malades qui n'ont pas mérité ça"

Au début, comme le générique était moins cher, le pharmacien n'était pas forcément pour. Mais le gouvernement a retourné la profession en lui garantissant que le montant du bénéfice ne changerait pas. Le pourcentage est toujours calculé sur le prix du médicament de référence, même si on achète le générique qui est moins cher.

Les pharmaciens peuvent donc vendre des génériques tout en continuant à lutter contre certaines idées reçues. On entend ainsi dire qu'il faut se méfier de ces médicaments, qu'ils sont fabriqués dans des pays comme l'Inde ou la Chine. Si les principes actifs proviennent souvent de l'étranger (les matières premières y sont tout simplement moins chères), nous disposons d'une Agence de sécurité du médicament qui contrôle tout.

Ensuite intervient la fabrication proprement dite qui, elle, est quasiment toujours européenne, voire française. D'ailleurs c'est souvent dans les mêmes usines que sont fabriqués les médicaments d'origine et leurs génériques. Il faut donc arrêter la parano.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants