1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 6h - Coronavirus : l'Orne sous la menace d'un reconfinement
2 min de lecture

Les infos de 6h - Coronavirus : l'Orne sous la menace d'un reconfinement

À l'Aigle, une commune de l'Orne, les habitants se préparent à de nouvelles restrictions, alors que le taux d'incidence a atteint 600 contaminations pour 100.000 personnes.

Un drone de surveillance de la police nationale pendant le confinement (image d'illustration)
Un drone de surveillance de la police nationale pendant le confinement (image d'illustration)
Crédit : AFP
Le journal RTL de 6h du 29 mars 2021
10:22
Le journal RTL de 6h du 29 mars 2021
10:22
micro générique
La Rédaction RTL - édité par Florine Boukhelifa

L'épidémie de coronavirus galope en France et le nombre de malades augmente de jour en jour. Près de 4.900 personnes se trouvent en réanimation ce lundi, soit quasiment le pic de l'automne dernier. À l'Aigle, dans l'Est de l'Orne, le taux d'incidence a grimpé à plus de 600 ces derniers jours. La petite commune de 8.200 habitants craint alors de nouvelles restrictions, tandis que le département voisin de l'Eure a été placé sous confinement allégé le 19 mars dernier.

Aux portes de la France confinée, l'Aigle apparaît comme la première ville du "monde un peu plus libre". Pourtant, tout pourrait bien changer dans la semaine, avec de possibles nouvelles restrictions. "On est limite parce qu'on est à la limite de l'Eure alors évidemment, on en a les conséquences" explique Arlette. La commerçante ne croit pas vraiment aux vertus du confinement de l'Eure. "Cela ne va pas s'arranger parce qu'en plus les clients viennent de l'Eure. On fait de la police, sans ça ils ne sont pas toujours prudents c'est vrai".

Brassage des populations, relâchement, "c'est principalement dans les Ehpad, c'est eux qui font monter le pourcentage, ajoute Michelle, les gens dans la rue il n'y en a pas plus que ça". Un gros cluster a effectivement sévi dans une maison d'accueil, mais face aux chiffres, l'Aigle insiste sur les gestes barrières à commencer par le masque obligatoire partout en ville.

Des difficultés à se faire vacciner

Face à l'étendue de l'épidémie, l'espoir de la vaccination. Pourtant, "il y a une gros souci pour les vaccins, moi j'ai été obligée d'aller à Verneuil, à 25 kilomètres, des amis sont allés à Argentan, 90 kilomètres aller-retour". Ici, environ 150 personnes sont vaccinées chaque jour et l'objectif est d'en vacciner 400 courant avril. D'ici là, le spectre du reconfinement va planer au dessus de l'Aigle. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Coronavirus - Dans une tribune publiée dimanche par le JDD, 41 réanimateurs et urgentistes de l'AP-HP ont prévenu qu'ils se préparaient  à devoir "faire un tri des patients afin de sauver le plus de vies possible".

Élections régionales - Selon un sondage BVA, Valérie Pécresse est en tête des intentions de vote en Île-de-France avec 31% des suffrages exprimés.

Écologie - Près de 50.000 personnes ont manifesté en France dimanche 28 mars pour défendre le climat avant l'examen, ce lundi, de la loi sur ce thème à l'Assemblée nationale.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/