2 min de lecture Training

Les 6 situations que l'on vit quand on se met à courir

EN GIFS - Entre motivation, douleurs et transpiration, un running est un vrai parcours du combattant.

Quand on court, on passe par plusieurs états
Quand on court, on passe par plusieurs états Crédit : IStock
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Quand on fait du sport, on se libère l'esprit. Les endorphines font le boulot pendant que les muscles chauffent. Même si vous écoutez votre playlist préférée pendant votre running, il y a toujours un moment où la petite voix dans votre tête se met à parler, imaginer, rêver. Non, vous n'êtes pas fou. Il est normal de se motiver mentalement .Malgré la douleur ou les moments de découragement, l'important, c'est de finir votre parcours.

1. Quand vous êtes motivé au départ

Vos baskets sont prêtes, vous avez fini de vous échauffer. Votre motivation est à bloc pour vous (re)mettre en forme dès le matin ou après une longue journée au boulot. Rien, ni personne ne peut vous arrêter.

2. Quand vous ressentez les bienfaits de l'exercice

Peu importe le froid, vous vous sentez bien. Votre souffle est régulier, même si vous sentez que vos muscles picotent un peu. Les endorphines font le boulot : elles libèrent des sécrétions qui vous rendent heureux pendant l'effort.

3. Quand vous apercevez un mec/une meuf qui vous plaît

En salle ou à l'extérieur, vous croisez d'autres coureurs. Malgré la sueur, les cheveux en pagaille et les tenues de sport souvent très flashy, vous faites attention à ceux qui vous entourent. Bon, c'est sûr que ce n'est pas le meilleur moment pour draguer mais rien ne vous empêche de lancer des clins d’œil au passage.

4. Quand vous avez mal

À lire aussi
La "Reebok Spartan Race" est une course de haut niveau Training
EN IMAGES - "Reebok Spartan Race" : le parcours du combattant dans la boue

Point de côté, courbatures, crampes... Il y a plusieurs facteurs qui peuvent vous ralentir et vous faire mal. Pensez à choisir des baskets adaptées à votre façon de courir, tout comme votre profil sportif. Pour les crampes, buvez beaucoup d'eau avant l'effort et n'hésitez pas à emporter une bouteille avec vous.

5. Quand vous vous demandez ce que vous faites là

Il y a toujours un moment où vous commencez à ralentir. Vous perdez un peu (ou beaucoup) de motivation et c'est là que vous réalisez de temps en temps que ces gens (dont vous) qui courent le nez au vent, ça n'a pas de sens. Et en plus, vous avez mal aux jambes.

6. Quand vous vous remotivez avec votre imagination

Pour se remotiver, rien de tel que de laisser libre cours à son imagination. Vous pouvez penser qu'un monstre, des zombies ou un Hulk vous poursuit pour accélérer la cadence et terminer votre running. C'est aussi l'occasion pour certains de se lancer des petits défis : "Si je dépasse le pont, il/elle va me rappeler".

7. Quand vous voyez la fin du parcours

Vous avez réussi votre objectif, même si vous avez galérer. Vous pouvez être fier(e) de vous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Training Fit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants