1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. "Le sexe est bon pour les performances professionnelles", assure Michel Cymes
1 min de lecture

"Le sexe est bon pour les performances professionnelles", assure Michel Cymes

REPLAY - Selon une étude américaine, votre journée de travail sera d'autant plus réussie que vous vous serez envoyé en l'air la veille.

Un couple (illustration)
Un couple (illustration)
Crédit : Unsplash/Tim Stief
"Faire l'amour c'est bon pour les performances professionnelles", assure Michel Cymes
02:46
"Faire l'amour c'est bon pour les performances professionnelles", assure Michel Cymes
02:49
Michel Cymes

Nous pourrions épiloguer sur les mille et une raisons pour lesquelles faire l'amour est agréable, utile, rassurant, rassérénant. Mais nous allons nous attarder sur celle dont vous ne soupçonnez pas l'existence : faire l'amour c'est bon pour les performances professionnelles. Votre journée de travail sera d'autant plus réussie que vous vous serez envoyé en l'air la veille. C'est une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de l'Oregon qui l'affirment.

Ces chercheurs se sont mêlés de l'intimité de quelque 160 couples mariés. Ils leur ont demandé de tenir un journal de bord spécial galipettes. Il en est d'abord ressorti que le rapport sexuel est un dopant de l'humeur. Ensuite quand l'humeur est bonne, on s'investit plus volontiers dans son boulot. Par ailleurs, cet investissement supplémentaire se traduit par une meilleure satisfaction de son travail.

Pour en jouir en permanence, il faudrait faire l'amour tous les jours

Michel Cymes

Autre constat : les effets bénéfiques du sexe durent 24 heures, ce qui suggère que pour en jouir en permanence il faudrait faire l'amour tous les jours, histoire de relancer la machine dès qu'elle flanche. Enfin, cet enchaînement vertueux fonctionne aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Le choix des couples mariés n'est pas un hasard. D'abord parce qu'ils ont en général davantage de rapports sexuels que les autres, ne serait-ce que parce ce que le partenaire est là. Ensuite parce que si vous sortez de la sexualité conjugale, vous introduisez d'autres paramètres liés à la nouveauté et à la découverte qui peuvent influer sur le degré s'excitation (et donc fausser l'étude). Reste que cette étude affecte la spontanéité qui fait le charme de la sexualité.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/