1 min de lecture Hôpitaux

L'hôpital est en "burn-out", estime le président de la Fédération hospitalière de France

INVITÉ RTL - Pour Frédéric Valletoux, l'État "a beaucoup tiré sur l'élastique" et "demandé des économies ces dernières années".

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
L'hôpital est en "burn-out", estime le président de la Fédération hospitalière de France Crédit Image : Patrick Tejero pour RTL | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Sylvain Charley | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Sylvain Charley

Grèves à répétition, établissements saturés, manque de moyens... L'hôpital est malade. Mais peut-on le sauver ? "Bien sûr (...) Il y a un attachement très fort des Français aux hôpitaux", constate Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France (FHF), au micro de Jean-Baptiste Giraud, d'Économie Matin.

20 millions de personnes passent chaque année dans les services d'urgence, un chiffre qui a doublé en dix ans. Or, "l'hôpital n'est pas forcément fait pour être le lieu du premier recours", explique celui qui est également maire de Fontainebleau, en Seine-et-Marne. Frédéric Valletoux y voit le signe que les Français "ne trouvent pas de médecins libres" et qu'ils "ont confiance dans l'hôpital".

Une affluence qui a pour conséquence d'"épuiser" l'hôpital : "La structure hôpital peut être en burn-out", estime l'élu. En effet, "on a beaucoup tiré sur l'élastique" et "demandé des économies ces dernières années". En 2018, 1,6 milliard d'économies supplémentaires sont demandées.

Pour autant, "la qualité de soin est là". En témoignent de nombreuses premières mondiales. "Quand vous franchissez les murs de l'hôpital, vous êtes censé avoir accès aux meilleurs soins et on vous prend en charge de la même manière", assure Frédéric Valletoux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Urgences Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants