1 min de lecture Agriculture

Face à une nouvelle épidémie d'anthrax, quels risques pour les humains ?

Depuis le début de l'été, plus de 50 animaux sont morts après avoir contracté la fièvre charbonneuse. Transmissible à l'homme, la maladie ne représente cependant pas une menace pour le grand public.

iTunes RSS
>
Nouvelle épidémie de fièvre charbonneuse dans des élevages français Crédit Image : AFP / Philippe Huguen | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
et Odile Pouget

La fièvre charbonneuse est de retour dans les élevages. Dans le département des Hautes-Alpes, plus de 50 animaux - ovins, bovins et équidés - sont morts au cours de l'été. 28 fermes au moins sont concernées. Il s'agit de la plus importante épidémie de ce type survenue en France depuis près de 20 ans.

Transmise par des spores qui peuvent rester inactives pendant des dizaines d'années dans le sol, la fièvre charbonneuse (appelée "anthrax" en anglais) entraîne le décès rapide des animaux, souvent en moins de 24 heures. La maladie se soigne par antibiotiques, mais le vaccin est le moyen le plus efficace pour l'empêcher de s'étendre.

"C'est une bactérie qui se trouve dans le sol", explique le Dr Christine Ortmans, responsable du service de veille et de sécurité sanitaire à l'agence de santé de la région PACA au micro de RTL. "C'est pour cela que ce sont les ruminants qui sont les plus contaminés : en broutant l'herbe, ils lèchent un peu de poussière de sol".

Un traitement préventif en cas d'exposition directe

À lire aussi
La sécheresse frappe durement le Malawi. Prise de vue d'octobre 2018 météo
Juillet 2019, mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde, selon une agence américaine

Cette bactérie est transmissible à l'Homme. Mais selon le médecin, il n'y a pas d'inquiétude à avoir : "Pour le grand public qui se promène et voit la vache de loin, il n'y a aucun risque, même si elle est malade", rassure-t-elle.

Pour qu'un humain soit contaminé par l'Anthrax, il faudrait qu'il soit exposé à un nombre élevé de bactéries. "Seules les personnes qui ont des contacts rapprochés avec des animaux malades", comme les vétérinaires ou les éleveurs et qui n'auraient pas pris suffisamment de précautions (gants, vêtements de protection) se voient administrer "un traitement préventif", explique le Dr Ortmans.

Chez l'humain, la fièvre charbonneuse se déclare dans la plupart des cas sous une forme cutanée. Cette forme, rarement mortelle, se soigne généralement bien avec des antibiotiques. Elle connaît aussi une variante gastro-intestinale ainsi qu'une autre dite "par inhalation", beaucoup plus rare mais aussi plus grave.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Santé Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794483116
Face à une nouvelle épidémie d'anthrax, quels risques pour les humains ?
Face à une nouvelle épidémie d'anthrax, quels risques pour les humains ?
Depuis le début de l'été, plus de 50 animaux sont morts après avoir contracté la fièvre charbonneuse. Transmissible à l'homme, la maladie ne représente cependant pas une menace pour le grand public.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/face-a-une-nouvelle-epidemie-d-anthrax-quels-risques-pour-les-humains-7794483116
2018-08-21 12:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/A3JDp7owDfqEeBolGSZLXw/330v220-2/online/image/2018/0201/7792084107_000-v595a.jpg