2 min de lecture Vieillesse

Des Ehpad chamboulent leurs habitudes pour privilégier la bientraitance

Alors que des cas de maltraitance en Ehpad font régulièrement la une des journaux, une centaine d'établissements ont choisi de former leur personnel à un label exigeant qui privilégie la relation avec la personne âgée.

Une infirmière dans un EHPAD (illustration)
Une infirmière dans un EHPAD (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
AFP et Julien Chabrout

"Chercher le regard de la personne, la toucher, parler calmement, donner un choix, tout ça c'est simplement le respect qu'on leur doit". Lamine Thiam, infirmier aux Opalines de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), retrouve dans la formation Humanitude l'attention manifestée aux anciens dans sa culture sénégalaise. 

La démarche est issue des recherches de deux enseignants d'éducation physique et sportive, Rosette Marescotti et Yves Gineste, qui ont travaillé sur la manutention des malades et ont construit une "philosophie du soin". 

Concrètement, plus de 150 techniques permettent de prendre soin sans violence, en s'appuyant sur le regard, les paroles, le toucher, la position debout (au minimum 20 minutes). Aucun soin ne doit être réalisé "de force". 

"Un changement complet de culture"

"C'est un changement complet de culture", décrit Annie de Vivie, dont la société pilote le déploiement des formations. "Au lieu d'imposer l'organisation à la personne, c'est l'organisation qui s'adapte". "Quand un résident nous dit qu'il ne veut pas se doucher le matin, on peut remettre ça à l'après-midi, ce n'est pas la fin du monde", explique Lamine Thiam. 

À lire aussi
Sœur André, lors de son anniversaire en février 2019 à Toulon centenaire
La doyenne de l'Europe est Française : "Je ne me suis jamais ménagée" dit-elle sur RTL

C'est pourtant contraire à la culture du soin des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), calquée sur l'hôpital. "Les soignants sont formés à faire les toilettes le matin au pas de charge pour que le grand professeur qui passe avec le staff à midi trouve tout le monde lavé et changé. Mais moi je n'ai pas le grand professeur qui passe !", s'exclame Valérie Eymet, directrice de la résidence Massy-Vilmorin, dans l'Essonne. 

"Pour certains soignants, ça peut être compliqué", reconnaît Karine Papaya, infirmière coordinatrice à Noisy-le-Grand. "Ils ont appris à boucler toutes les toilettes pour midi, et accord ou pas accord, on y va !"         

Le label Humanitude, un atout pour attirer des soignants

La méthode donne pourtant des résultats inespérés, comme pour ce patient atteint de la maladie de Parkinson que le personnel de Noisy-le-Grand pensait condamné au lit et qui, bien accompagné par deux soignants, a pu se lever, aller au lavabo et se brosser les dents. "J'étais bluffé", s'émerveille Lamine Thiam. Marcher quelques pas ou simplement être debout, c'est moins d'escarres, moins d'incontinence, moins de médicaments. 

À Massy, la directrice constate une diminution de l'absentéisme et des accidents du travail. "On ne fait plus d'abattage, on réfléchit, on se met autour d'une table pour faire le point. Ça donne du sens au travail des soignants". Dans un secteur où le personnel fait cruellement défaut, le label Humanitude est un atout pour attirer des soignants en quête de conditions de travail de qualité. 

Le groupe Les Opalines, qui a connu il y a un an et demi la plus longue grève du personnel dans un Ehpad à Foucherans (Jura), convertit progressivement ses 47 maisons de retraite à l'"humanitude". Le processus est engagé à Digoin (Haute-Saône) et débute à Noisy-le-Grand. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vieillesse Seniors
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797566928
Des Ehpad chamboulent leurs habitudes pour privilégier la bientraitance
Des Ehpad chamboulent leurs habitudes pour privilégier la bientraitance
Alors que des cas de maltraitance en Ehpad font régulièrement la une des journaux, une centaine d'établissements ont choisi de former leur personnel à un label exigeant qui privilégie la relation avec la personne âgée.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/des-ehpad-chamboulent-leurs-habitudes-pour-privilegier-la-bientraitance-7797566928
2019-05-05 12:54:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lDV3Kc6CrEmontBUmMntuA/330v220-2/online/image/2018/0122/7791943444_une-infirmiere-dans-un-ehpad-illustration.jpg