2 min de lecture Santé

Compléments alimentaires : Michel Cymes met en garde les femmes enceintes

REPLAY - Aujourd'hui, un Français sur trois en consomme régulièrement. Il est donc urgent de bien choisir. Un message qui s'adresse notamment aux femmes enceintes.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Compléments alimentaires : Michel Cymes met en garde les femmes enceintes Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Il y a une dizaine d'années, 12% des mineurs et 20% des adultes prenaient des compléments alimentaires. Aujourd'hui, nous en sommes respectivement à 19% et 29%. C'est à se demander où s'arrêtera la "folie" des pilules, des gélules, des pastilles et autres poudres ultra-concentrées de vitamines et de sels minéraux. Certes, le terme de folie est un peu fort. Mais on constate juste que de plus en plus de Français complètent leur alimentation alors qu'il y a tout ce qu'il faut sur le marché pour manger équilibré.

Cela dit, dans certaines situations, on peut être conduit à compenser le manque de nutriments. C'est le cas de la femme enceinte dont le médecin, parfois, prescrit des compléments contenant du fer, du calcium et de la vitamine B9. La future mère en a besoin pour que la grossesse se passe bien. Les femmes enceintes doivent faire attention, comme l'a récemment rappelé l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Elle explique certains compléments alimentaires peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé de l'enfant à naître. Sont notamment pointés du doigt la vitamine D et l'iode. Et ce n'est pas un hasard. Il y a eu des signalements, notamment des cas de malformation de la thyroïdea priori liés à un apport excessif d'iode, ainsi que plusieurs cas d'hypercalcémie (excès de calcium dans le sang, qui peut déboucher sur des problèmes cardiaques) a priori liés à des surdoses de vitamine D.

La responsabilité des compléments alimentaires n'a pas été formellement établie. Dans le cas de l'iode, la future mère en recevait par ailleurs. Dans le cas de la vitamine D, on ne peut pas exclure que la maman soit génétiquement hypersensible. En l'absence de preuve scientifique, on s'abstiendra donc d'établir un lien de cause à effet.

À lire aussi
Colonel Gégory Allione, Président de la Fédération Nationale des Sapeurs Pompiers de France. Coronavirus France
Coronavirus : "Pas de chef de file" dans la gestion des secours, déplore le Colonel Allione

Mais on ne fera pas l'économie d'un bon conseil : ne prenez pas de compléments alimentaires sans en parler préalablement à son médecin. On le dit avec d'autant plus d'insistance que ces produits sont en vente libre et que sévit la mode de l'automédication, qui débouche aussi sur du grand n'importe quoi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants