1 min de lecture Changement d'heure

Changement d'heure : les recommandations d'une psychiatre pour s'adapter à l'heure d'été

REPLAY - Sylvie Royant-Parola, psychiatre et spécialiste du sommeil, rappelle que le passage à l'heure d'été bouleverse quelque peu notre organisme.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Changement d'heure : "Continuez à vous exposer à la lumière du jour", conseille une psychiatre Crédit Image : iStock | Crédit Média : Élodie Guillard | Durée : | Date : La page de l'émission
Élodie Guillard
Élodie Guillard
et La rédaction numérique de RTL

Une fois de plus, il va falloir réhabituer son organisme à l'heure d'été. Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars, la France va changer d'heure. Ainsi, à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Une heure de sommeil est donc perdue dans cette opération. Un changement qui n'est pas la seule conséquence pour le corps humain, comme l'explique Sylvie Royant-Parola, psychiatre et spécialiste du sommeil, à RTL. 

"Tout changement d'heure perturbe notre rythme car c'est une heure de décalage, un jetlag qui va entraîner des modifications que l'on va ressentir selon les personnes pendant trois jours, huit ou quinze jours. En moyenne, c'est plutôt une huitaine de jours", affirme la spécialiste qui souligne également des effets sur l'humeur. "On est plus sensible à ce moment-là à une vue plus péjorative des choses. Il y a un côté cocooning".

Pour autant, la psychiatre recommande de ne pas trop modifier ses habitudes afin d'adoucir le passage à l'heure d'été. Selon elle, il faut ainsi bien prendre soin à "continuer à avoir une activité physique régulière".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement d'heure Sommeil Bien-être
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants