1 min de lecture Santé

Bonne année 2015 : la gueule de bois serait héréditaire

Notre capacité à nous remettre d'une soirée arrosée serait en partie due à nos gènes selon deux études américaines, rapporte le "Figaro".

Selon deux études américaines il y aurait une part d'hérédité de la gueule de bois de 43% (ILLUSTRATION)
Selon deux études américaines il y aurait une part d'hérédité de la gueule de bois de 43% (ILLUSTRATION) Crédit : Flickr - Adelie Freyja Annabel

Ce sont des conclusions pour le moins surprenantes que tirent deux études américaines. Afin de comprendre pourquoi certaines personnes sont moins susceptibles de souffrir de la gueule de bois au lendemain de soirées arrosées, deux départements de science américains ont étudié les effets de l'alcool sur des vrais et faux jumeaux, rapporte Le Figaro.

Ces études démontrent qu'il y aurait une cause génétique et héréditaire dans la capacité à se remettre des lendemains difficiles. La part héréditaire est estimée à 43% selon le Dr Sally Adams, maître de conférences en psychologie de la santé, citée par le site du quotidien. "Les gènes jouent bien un rôle dans la capacité de certains à boire de l'alcool sans être victimes de symptômes indésirables le lendemain", assure-t-elle. 

Mais elle nuance tout de même ses propos en expliquant qu'il y a d'autres facteurs - pas pris en compte dans ces études - qui viennent également se mêler au facteur génétique, comme le stress, la cigarette, l'environnement ou encore la consommation de drogues. Ces études pourraient permettre à la recherche d'avancer sur l'addiction à l'alcool. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alcool Forme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants