1 min de lecture Santé

Boire du café réduirait de moitié le risque de cancer colorectal

Une tasse ingurgitée quotidiennement permettrait de minimiser le danger de ce cancer qui touche plus de 40.000 personnes par an.

Un café (image d'illustration)
Un café (image d'illustration) Crédit : AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Une étude menée par des scientifiques de l'université de Californie du Sud (USC) révèle les bienfaits de la caféine dans la prévention du plus malin des cancers digestifs, le cancer colorectal. Celle-ci démontre qu'une à deux tasses de café quotidiennes peuvent réduire de 26% le risque de développer un cancer colorectal, et même de 50% lorsque la consommation de café dépassait les deux tasses et demie par jour, relaie le site d'actualité scientifique Futura Sciences.

Les chercheurs californiens se sont concentrés sur deux groupes. Le premier était composé de 5.145 personnes atteintes de cancer colorectal, diagnostiquées dans les 6 mois précédant l'étude. Le second rassemblait 4.097 personnes ne souffrant pas de cette maladie. Toutes ont répondu à des questionnaires et participé à des entretiens sur leur consommation de café, la fréquence de leur absorption et la composition du breuvage, qu'il s'agisse d'expresso, d'instantané, de décaféiné ou de café filtré.

Grâce à la caféine, mais pas seulement

Les résultats de l'étude ont démontré que même le café instantané produisait un effet bénéfique sur le corps, bien que l'importance des bienfaits dépende des critères de préparation. Les premières explications apportées tenaient dans la présence de caféine, substance active jouant un rôle d'antioxydant dans l'organisme, mais les conclusions de la recherche attribuent également des vertus aux préparations décaféinées

"Nous étions surpris de voir que la caféine ne semblait pas importer, explique Stephen Gruber, auteur de l'étude, dans son rapport. Cela indique que la caféine seule n'est pas l'unique responsable des propriétés protectrices du café". Les recherches se poursuivent pour savoir si l'absorption de café peut bel et bien être considérée comme une mesure préventive à part entière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Bien-être
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants