1 min de lecture Santé

"On bâille pour se rafraîchir le cerveau", explique Michel Cymes

REPLAY - "Un bon bâilleur en fait bâiller deux", affirme un dicton. Mais au fait, à quoi sert ce comportement réflexe si contagieux ?

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
"La hausse du prix du tabac est une mesure indispensable", clame Michel Cymes Crédit Image : AFP / Archives, Leon Neal | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes et Loïc Farge

Nous bâillons en moyenne 250.000 fois au cours de notre vie (soit six fois par jour). Mais à quoi sert réellement ce phénomène universel ? Tout simplement à rafraîchir notre cerveau, au sens propre (pour en faire baisser la température, et non pour se changer les idées). Le cerveau est le roi des organes. 

À lui seul, il consomme 40% de notre énergie métabolique. Tout passe par lui. Il peut donc lui arriver de "surchauffer". Dans ce cas, notre vigilance diminue. On bâille précisément pour se ressaisir, pour dire à l'ensemble de l'organisme "Eh oh, on se réveille !".

Le cerveau a tendance a surchauffer quand on est malade, quand on est fatigué, quand on s'ennuie, mais aussi quand il fait chaud. En revanche, si c'est la canicule on aurait moins tendance à bailler. Et ce pour une une raison très simple : la température extérieure est supérieure à celle du cerveau (le bâillement ne ferait alors qu'accentuer la différence).

Quand on bâille, on inspire puis on expire

Michel Cymes
Partager la citation

Quand on bâille, on inspire et on expire. On commence par une inspiration beaucoup plus longue que l'expiration par laquelle le bâillement s'achève. Cette grosse inspiration est interprétée par pas mal de chercheurs comme une manière de faire le plein d'oxygène dans le sang. Le cerveau en réquisitionne une grosse partie pour fonctionner. Toutes ces observations coïncident avec ce qu'avaient pu voir certains chercheurs anglais : ils s'étaient aperçus que quand il y avait bâillement, il y a baisse du taux d'oxygène dans la veine jugulaire (la principale veine du cou) avant le bâillement.

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Le bâillement contagieux, vérité ou fantasme ? C'est la première réponse qui l'emporte. Tout le monde l'a constaté. L'explication la plus souvent avancée par les chercheurs fait référence aux neurones miroirs, ces cellules cérébrales impliquées dans la faculté d'empathie. Ces neurones permettent de s'identifier à autrui, de comprendre ses émotions, parfois même de les partager avec lui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sommeil
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants