3 min de lecture Bien-être

6 solutions pour dépolluer l’air de la maison

Malgré les idées reçues, l’air intérieur est plus pollué que celui de dehors. Pour retrouver une maison saine, des solutions existent.

L'intérieur doit être aéré toute l'année, matin et soir.
L'intérieur doit être aéré toute l'année, matin et soir.
Johanna Amselem
Journaliste

Tout le monde a conscience que l’air extérieur est pollué. Pourtant, l’Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie (ARCAA) rappelle que l’air de la maison l’est 2 à 10 fois plus. La faute aux polluants et aux allergènes engendrés par les animaux domestiques, les produits ménagers, les acariens, la moisissure, la peinture, l’humidité, les appareils à combustion, les différents revêtements de sol ou le formaldéhyde. Loin d’être anodine, cette pollution peut avoir des conséquences néfastes sur la santé et entraîner des allergies, une irritation des voies respiratoires, des maux de tête.

1. Aérer deux fois par jour

Cependant, comme nous passons plus de 80 % de notre temps à l’intérieur, il est important de diminuer au maximum cette pollution. Pour cela, la première chose à faire est d’aérer sa maison au moins dix minutes par jour matin et soir, été comme hiver. Ce geste simple permet de renouveler l’air intérieur et de réduire la concentration des polluants. 

2. Ventiler son intérieur

En plus de l’aération, la ventilation est indispensable. Dans une brochure, le ministère du développement durable rappelle qu’il ne faut jamais boucher les entrées d’air ni les grilles ou bouches d’extraction et ne pas les cacher derrière un meuble ou un revêtement. Les grilles doivent être fréquemment nettoyées et dépoussiérées. Concernant le système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) il ne doit pas être bloqué et être vérifié tous les trois ans par un spécialiste.

3. Fumez à l'extérieur

Pour les fumeurs, il est recommandé de sortir fumer à l’extérieur et de limiter l’émission des polluants (bougies parfumées, encens, parfums d’ambiance, mobilier moquette). Concernant le monoxyde de carbone, attention aux groupes électrogènes placés à l’intérieur et aux chauffages d’appoint utilisés trop longtemps. D’ailleurs, mieux vaut éviter de surchauffer son intérieur.

4. Bannissez les animaux de compagnie des chambres

À lire aussi
Dire "non peut vous permettre de prendre du temps pour vous. Santé
Bien-être : comment dire "non" pour affirmer ses envies de faire

Pour les propriétaires d’animaux, certaines règles sont à respecter. Afin de diminuer le risque allergène, passez régulièrement l’aspirateur. Limitez leur présence dans les chambres et n’oubliez pas de les laver et de les brosser régulièrement. Nettoyez et changez aussi fréquemment l’ensemble du linge de lit (draps, couette, oreiller). 

5. N'accumulez pas les produits d'entretien

Pour les produits de la maison, inutile de les accumuler. Privilégiez les indispensables, stockez les dans un endroit aéré, respectez les doses et les précautions d’emploi, ne mélangez pas les produits et aérez pendant et après le nettoyage. Pensez aussi aux détergents certifiés "allergènes contrôlés" par l’Arcaa.

6. Limitez l'humidité

Par ailleurs, soyez aussi vigilant à l’humidité qui, quand elle est excessive, provoque l’apparition de moisissures. Afin d’éviter cela, recherchez toujours la source de l’humidité, colmatez les fuites d’eau, étendez le linge à l’extérieur ou dans une pièce ventilée, aérez après une douche ou un bain ou après avoir cuisiné. Si vous identifiez des traces de moisissures, nettoyez-les avec une éponge imbibée d’eau de javel.

Services
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bien-être Pollution Maison
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants