1 min de lecture Liliane Bettencourt

Bettencourt : de Maistre interpellé, Banier mis en examen

L'enquête pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt s'accélère. L'ancien gestionnaire de fortune de l’héritière de l'Oréal a été interpellé mercredi matin à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en provenance du Gabon. Patrice de Maistre, qui fait l'objet d'un mandat d'amener des magistrats de Bordeaux chargés de l'instruction sur l'affaire, a été placé sous mandat de dépôt à Bobigny dans l'attente de son transfèrement à Bordeaux. François-Marie Banier et son compagnon Martin d'Orgeval ont été mis en examen et laissés en liberté.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

De Maistre interpellé à Roissy

Après son interpellation à Roissy à sa descente d'un vol en provenance de Libreville au Gabon, l'ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt a été déféré devant un juge des libertés et de la détention de Bobigny, selon le parquet.

D'autres protagonistes de l'affaire pourraient devoir également s'expliquer devant le juge qui enquête aussi sur des faits de "blanchiment, d'escroquerie et d'abus de confiance".

Outre Patrice de Maistre, la justice pourrait entendre un autre proche de François-Marie Banier et surtout l'ancien mandataire de l'héritière de L'Oréal, l'avocat Pascal Wilhelm. Le mandat de protection future de l'avocat a été révoqué le 17 octobre par la juge des tutelles de Courbevoie, à la demande de Françoise Meyers Bettencourt et de ses fils.

Selon le site Internet de "L'Express", la justice "souhaitait mener une opération simultanée qui visait plusieurs personnes. Mais certaines d'entre elles étaient absentes de Paris".

Banier et d'Orgeval mis en examen

Arrêtés lundi à Paris, François-Marie Banier et Martin d'Orgeval ont passé de leur côté deux jours en prison dans une procédure de "mandat d'amener" contestée par la défense, qui soutient qu'ils auraient répondu à une convocation. Ils ont été transférés menottes aux poignets mercredi au palais de justice de Bordeaux.

Les deux hommes ont été mis en examen mercredi par le juge Jean-Michel Gentil, et ont ensuite été laissés libres sous contrôle judiciaire. Deux mises en examen opérées dans le cadre de l'enquête sur des faits présumés d'abus de faiblesse, d'abus de confiance, d'escroquerie aggravée, de blanchiment et de recel de ces délits à l'origine de la saga concernant la milliardaire de 89 ans, placée sous la tutelle de sa fille en octobre dernier, a dit le parquet.

Concernant le photographe, les poursuites portent sur des dons de 103 millions d'euros de Liliane Bettencourt entre 2006 et 2009, une assurance-vie de 80 millions d'euros, 10 millions d'euros en espèces et des œuvres d'arts, tableaux et manuscrits précieux, comme l'a révélé RTL. .

L'avocat de François-Marie Banier, Me Pierre Cornut-Gentille, a indiqué que son client niait les faits. "Il a fait valoir qu'il contestait les mises en examen qu'on lui a notifié. Il se félicite d'être enfin au bout de quatre ans entendu par un juge prochainement pour pouvoir se défendre et démontrer son innonce", a-t-il ajouté devant les journalistes.

En 2007, la fille de la milliardaire Françoise Meyers avait porté plainte contre François-Marie Banier en l'accusant d'avoir tiré parti de la faiblesse psychologique de sa mère pour obtenir d'elle près d'un milliard d'euros de dons sous diverses formes, entre 2002 et 2007.

Lire la suite
Liliane Bettencourt Patrice de Maistre Martin d'Orgeval
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants