1 min de lecture François Bayrou

Bayrou préfère Fillon à Copé pour diriger l'UMP

Dans la guerre des chefs qui fait rage à l'UMP, François Bayrou a clairement un favori. Le président du Modem a estimé lundi que la guerre de succession à la tête de l'UMP relevait d'un antagonisme de valeurs entre une droite ouverte représentée par François Fillon, avec qui il pourrait travailler, et une autre jouant les rapports de force, désignant implicitement Jean-François Copé. Le Béarnais, qui avait voté pour François Hollande au 2nd Tour de la présidentielle, est en difficulté dans sa circonscription pour les Législatives.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

"J'ai de l'estime pour François Fillon, et ce n'est pas un secret de le dire"

"C'est exactement la ligne de clivage sur laquelle j'ai mené les combats qui ont été les miens depuis cinq ans", a expliqué sur France Inter M. Bayrou à propos de la rivalité entre MM. Copé et Fillon à la tête de l'UMP.

"Il y a une partie de la droite française, républicaine, dont les idées et les valeurs sont absolument ouvertes, à mes yeux profondément justes et avec qui, naturellement des gens comme moi peuvent travailler. C'est François Fillon, pour qui j'ai de l'estime, et ce n'est pas un secret de le dire", a-t-il résumé.

Bayrou vise Copé sans le citer

"Et puis, il y a, depuis des années, une autre sensibilité qui est profondément différente. Cette sensibilité accepte qu'entrent dans le débat public des sujets de profondes divisions, de profonds antagonismes entre Français, des sujets qui mettent le feu parce que (ces représentants) estiment qu'électoralement, c'est plus payant. Et, ils voient dans la montée du FN la preuve de ce qu'il faut faire", a-t-il ajouté sans toutefois citer le nom de Jean-François Copé.

"Cette ligne-là s'accompagne en même temps d'une vision de rapports de forces de la société, sur l'argent, la condamnation des partenaires sociaux et des corps intermédiaires... tout cela fait une vision du pays qui est me semble-t-il en contradiction avec ce que la droite française a donné de meilleur depuis des décennies", a jugé le leader centriste.

Si le PS "répond à mon choix" de Hollande "par du sectarisme, la France ne s'en sortira pas

Le président du MoDem, en difficulté pour les législatives face à des candidats UMP et PS, a estimé lundi que si le PS répondait à son vote pour François Hollande à la présidentielle par "du sectarisme et des intérêts d'appareil, la France se s'en sortira pas".

"J'ai fait un choix qui a été regardé par tout le monde comme un choix sans précédent. C'est la première fois qu'un responsable politique du centre dit: cette ligne que vous essayez de tracer entre les Français comme un mur infranchissable, cette ligne-là, nous devons la franchir", a expliqué sur France Inter M. Bayrou, à propos de son vote pour François Hollande à la présidentielle.

"Et j'ai fait un pas, tendu la main au-dessus de cette ligne pour une raison certaine, c'est que nous n'arriverons pas à nous sortir de la crise si nous ne sommes pas en mesure de travailler ensemble entre Français. Si c'est une majorité coupée en deux avec en face, une opposition agressive décidée à la faire perdre, alors c'est le pays qui va s'enfoncer", a-t-il expliqué.

Lire la suite
François Bayrou Politique MoDem
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748693263
Bayrou préfère Fillon à Copé pour diriger l'UMP
Bayrou préfère Fillon à Copé pour diriger l'UMP
Dans la guerre des chefs qui fait rage à l'UMP, François Bayrou a clairement un favori. Le président du Modem a estimé lundi que la guerre de succession à la tête de l'UMP relevait d'un antagonisme de valeurs entre une droite ouverte représentée par François Fillon, avec qui il pourrait travailler, et une autre jouant les rapports de force, désignant implicitement Jean-François Copé. Le Béarnais, qui avait voté pour François Hollande au 2nd Tour de la présidentielle, est en difficulté dans sa circonscription pour les Législatives.
https://www.rtl.fr/actu/bayrou-prefere-fillon-a-cope-pour-diriger-l-ump-7748693263
2012-05-28 15:31:00