2 min de lecture Parti socialiste

Bayonne : le local du PS occupé depuis trois jours

Le local du Parti socialiste de Bayonne est occupé depuis trois jours par des parents et enseignants basques. Ils réclament l'extension d'une école en langue basque située à Hendaye.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le local du PS à Bayonne était occupé vendredi pour la troisième journée consécutive par des parents et enseignants d'ikastolas (écoles en langue basque) dénonçant le refus opposé par la sous-préfecture à l'agrandissement d'un établissement d'Hendaye.

Colette Capdevielle, députée PS qui s'est entretenue jeudi soir avec les occupants, leur a proposé une médiation parlementaire : "J'ai proposé une médiation avec l'ensemble des parlementaires du Pays basque dans les locaux de l'Assemblée nationale à Paris, le 26 juillet au plus tard, avec les représentants des ministères concernés", a-t-elle déclaré à une correspondante de l'AFP.

Une délibération communale favorable

Une nouvelle assemblée générale des parents et enseignants de Seaska, la fédération des écoles en langue basque, est prévue vendredi à partir de 11h00 pour décider de la suite à donner au mouvement au regard de la proposition de l'élue. "Nous n'avons rien obtenu de concret, a cependant déclaré à l'AFP Hur Gorostiaga, directeur de Seaska, avant la tenue de l'AG, estimant que l'initiative ne "semble pas convaincante".

À lire aussi
L'invitée de RTL aéroports de paris
Privatisation d'ADP : une députée PS rappelle sur RTL "l'exemple foireux de Toulouse"

Le fait déclencheur de cette manifestation apparaît être la volonté de la sous-préfecture de Bayonne de bloquer la construction d'une extension de l'ikastola d'Hendaye sur un terrain communal. Le sous-préfet avait ainsi écrit au maire Jean-Baptiste Sallabery pour l'enjoindre de "retirer" une délibération du 23 avril approuvant un projet de construction en ce sens.

Une scolarisation en hausse dans les ikastolas

Le nouveau sous-préfet, arrivé en novembre 2012, rappelait dans sa lettre que les ikastolas sont "des établissements d'enseignement privé" et donc que "les subventions d'investissement" et la "mise à disposition de locaux du domaine public" sont "strictement interdites", disposition qui ressort de la loi Falloux et qui semble avoir été longtemps ignorée.

Cette lettre avait fait descendre entre 1.300 et 4.000 personnes, selon les sources, dans la rue à Bayonne, le 22 juin. Une première tentative de délibération du maire de Hendaye sur le sujet avait déjà entraîné un courrier de mise en garde du sous-préfet début 2013. De 2 à 3.000 personnes avaient alors manifesté à Hendaye le 2 février.

La Fédération des ikastolas, comptant plus de 3.000 élèves, souligne de son côté qu'elles bénéficient généralement de financements publics via des montages administratifs. Elle craint surtout que ce refus ne constitue un tournant politique qui pourrait toucher d'autres établissements construits sur des terrains communaux, alors que la scolarisation dans ses écoles croît d'année en année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Pays basque Bayonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7762893447
Bayonne : le local du PS occupé depuis trois jours
Bayonne : le local du PS occupé depuis trois jours
Le local du Parti socialiste de Bayonne est occupé depuis trois jours par des parents et enseignants basques. Ils réclament l'extension d'une école en langue basque située à Hendaye.
https://www.rtl.fr/actu/bayonne-le-local-du-ps-occupe-depuis-trois-jours-7762893447
2013-07-05 11:59:25