1 min de lecture François Fillon

Fonctionnaires : les députés votent la journée de carence

"Fraudeurs, voleurs, tricheurs"... Le Président de la République fait de la fraude sociale un des thèmes de sa campagne présidentielle. Et ça n'a pas traîné. Les députés ont voté la nuit dernière l'instauration d'une journée de carence pour les fonctionnaires lors d'un arrêt maladie, dans le cadre de l'examen du budget 2012. Le gouvernement avait annoncé mardi son arbitrage : une quatrième journée pour les salariés du privé et une journée pour les fonctionnaires. La mesure représente une économie de 120 millions d'euros, a indiqué la ministre du Budget, Valérie Pécresse. La quatrième journée du privé représente une économie de 200 millions d'euros pour la Sécurité sociale.

Eric Vagnier
Éric Vagnier Journaliste RTL

L'amendement voté à l'Assemblée nationale s'applique aux "fonctionnaires, militaires et à l'ensemble des agents non titulaires de droit public", selon le texte. Il a été voté par 51 voix contre 16. Le gouvernement, à la recherche d'économies et voulant ralentir la progression des arrêts maladie, avait annoncé mardi son arbitrage en la matière : une quatrième journée pour les salariés du privé et, grande première, une journée pour les fonctionnaires.

Le député PS Christian Eckert a fustigé une mesure qui aura "l'effet inverse" de l'équité entre public et privé. Sur la forme "c'est croquignol, a-t-il ajouté, à une heure et demi du matin les masques tombent".

Mercredi matin sur RTL, la présidente du Medef, Laurence Parisot, a reproché au gouvernement un manque de "concertation" sur la question de l'instauration d'un quatrième jour de carence appliqué aux salariés en arrêt maladie. "Cela va coûter de l'argent aux entreprises parce que dans la plupart des cas, ce sont les entreprises qui paient ces journées de carence", a-t-elle déclaré. "Cela va coûter 200 millions d'euros aux entreprises et ce n'est vraiment pas le moment d'augmenter les charges des entreprises", a estimé la patronne des patrons.

La CFDT a accusé le gouvernement d'avoir "choisi le populisme" tandis que FO a "dénoncé fermement la suspicion à objectif politicien que fait peser le gouvernement sur les salariés en situation d'arrêt maladie".

La FSU a dénoncé une "chasse aux malades". La CGT y voit "un réel recul pour tous" et que "pour les fonctionnaires, la coupe est pleine". Pour l'Unsa, l'annonce du gouvernement "s'insère dans le cadre d'une campagne de dénigrement des salariés". 

Le Front national s'est prononcé pour que le délai de carence pour les arrêts maladie ne dépasse pas deux jours, "tant dans le public que dans le privé", en dénonçant la décision du gouvernement de porter à quatre ces jours dans le privé. "Un quatrième jour de carence supplémentaire pour les arrêts maladie dans le privé équivaut pour un smicard à une perte de 200 euros nets par mois, soit cinquième de son salaire !", évalue dans un communiqué la vice-présidente du Front national et porte-parole de Marine Le Pen, Marie-Christine Arnautu.

La journée de mardi a été marquée par le lancement, à un peu plus de cinq mois de l'élection présidentielle, par Nicolas Sarkozy et le gouvernement d'une offensive, très populaire à droite, contre la fraude sociale au nom de la protection du "modèle social français" en période de rigueur budgétaire.

Les chiffres des arrêts maladie

Lire la suite
François Fillon Sécurité sociale France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7735524843
Fonctionnaires : les députés votent la journée de carence
Fonctionnaires : les députés votent la journée de carence
"Fraudeurs, voleurs, tricheurs"... Le Président de la République fait de la fraude sociale un des thèmes de sa campagne présidentielle. Et ça n'a pas traîné. Les députés ont voté la nuit dernière l'instauration d'une journée de carence pour les fonctionnaires lors d'un arrêt maladie, dans le cadre de l'examen du budget 2012. Le gouvernement avait annoncé mardi son arbitrage : une quatrième journée pour les salariés du privé et une journée pour les fonctionnaires. La mesure représente une économie de 120 millions d'euros, a indiqué la ministre du Budget, Valérie Pécresse. La quatrième journée du privé représente une économie de 200 millions d'euros pour la Sécurité sociale.
https://www.rtl.fr/actu/arret-maladie-les-deputes-votent-la-journee-de-carence-7735524843
2011-11-16 11:02:00