2 min de lecture Antoine de Caunes

Antoine de Caunes au Grand Journal : "Le stress est là mais j'ai envie de passer à l'acte"

INVITÉ RTL - Le réalisateur, acteur et animateur Antoine de Caunes, qui s'apprête à reprendre lundi les rênes du Grand Journal sur Canal+, entend mettre en place une "formule un peu différente de la précédente".

Antoine de Caunes
Antoine de Caunes Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Pour Antoine de Caunes, qui succède à Michel Denisot à la présentation du Grand Journal sur Canal+ dès ce lundi, le "stress est là". Pour autant, l'envie de "passer à l'acte" est, dans le même temps, belle et bien présente.

Sur RTL, le réalisateur, acteur et animateur, a expliqué avoir profité de l'été "pour essayer de mettre en place une formule un peu différente de la précédente." Peu fier, il confie avoir "du beau linge" pour cette "première", à l'instar du ministre de l’Intérieur Manuel Valls ainsi que l'acteur Benoît Poelvoorde, également parrain de la nouvelle saison.

En revanche, pas de Woody Allen : "C'était trop compliqué car le principe du Grand Journal, c'est que les invités se croisent, c'est-à-dire qu'il y a du monde sur le plateau, et on ne fait pas d'interviews en tête à tête. Or c'était l'une des conditions. Ça ne marchait pas."

Une nouvelle aventure

La télévision a toujours passionné l'homme qui cumule les casquettes : "J'ai fait de la télévision pendant de nombreuses années (...) puis du cinéma. Ce sont des zigazag permanents, une proposition qui en remplace une autre et la perspective de reprendre en main le Grand Journal, d'essayer de le faire bouger, c'était très excitant", explique-t-il.

À lire aussi
Doria Tillier, "miss météo" du "Grand Journal" de "Canal+". Antoine de Caunes
Doria Tillier "à Poil", Cyril Hanouna blond : ils ont tenu leur pari après la qualification des Bleus

Pour autant, Antoine De Caunes n'entend pas "refaire" la même chose qu'à "l'époque de Philippe Gildas (Nulle part ailleurs, NDLR)". En tant qu'"Anchorman, j'ai un costume, j'ai une cravate, je suis dans un rôle, je suis là pour tenir le jeu et que je m'amuse à l'intérieur du jeu, c'est une forte possibilité. C'est une méthode de travail qui fonctionne chez les Anglosaxons (...) Ce sont des journalistes, des amuseurs qui jouent avec leurs invités. C'est très scénarisé."

Quant à sa longévité au sein de l'émission, il assure être parti sur "une base de 3 ans", avant de nuancer : "Si je m'amuse comme je l'espère en faisant le Grand Journal, on verra. Si j'ai l'impression au bout de 3 ans d'avoir fait le tour de mes compétences dans le domaine j'irai faire autre chose".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antoine de Caunes Info Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants