1 min de lecture Bretagne

Algues vertes : manifestation et contre-manifestation en Bretagne

La coordination anti-marées vertes de Bretagne organisait dimanche un rassemblement sur une plage de Fouesnant, dans le Finistère, alors qu'un collectif invite à une contre-manifestation pour dénoncer une "stigmatisation des agriculteurs". Ces deux démonstrations interviennent alors que l'été a été marqué par la polémique après la mort d'une trentaine de sangliers sur une plage des Côtes-d'Armor, ainsi que par la reconnaissance dans deux rapports officiels de la dangerosité des algues vertes en décomposition - en raison des émanations de gaz toxique qui s'en dégagent - et de leur origine essentiellement agricoles. Des décès qui ont généré un manque à gagner de plus de 800.000 euros pour le tourisme local, selon le comité départemental du tourisme.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Nicolas Bauby

Plusieurs centaines de personnes (3.000 selon les organisateurs, 2.000 selon les gendarmes), ont participé dimanche à Fouesnant (Finistère) à une manifestation et à une contre-manifestation sur le thème des algues vertes. Les deux rassemblements, organisés à quelques centaines de mètres de distance le long de la plage du Cap Coz, se sont déroulés sans incidents, sous la surveillance étroite de gendarmes et de CRS.

La coordination Marées vertes de Bretagne, qui revendique le soutien de 80 associations écologistes, a défilé sur une plage en partie recouverte d'une pellicule d'algues vertes, dénonçant lors d'un meeting "les méfaits de l'agrobusiness". Les écologistes ont également dénoncé la faiblesse de l'action de l'Etat, malgré la signature de plans algues vertes.

A quelques centaines de mètres du rassemblement écologiste, un collectif local créé par des agriculteurs et des acteurs du monde économique a réuni plusieurs centaines de personnes (1.500 selon les organisateurs), sous la bannière de "Bretagne unie".

"Dénonçons le discours populiste de certains écologistes, ou pire de certains chercheurs qui sont en réalité plus militants que scientifiques", a déclaré Alain Le Bellac, un producteur de lait dépité par la "stigmatisation des agriculteurs".

"Stigmatisation des agriculteurs !"

"Si l'Etat a mis en place des plans de lutte contre les algues vertes, c'est parce que nous avons tiré la sonnette d'alerme en 2009. Globalement, les principes (des plans) sont bons, mais leur mise en application est trop longue", avait déclaré en fin de semaine Yves-Marie Le Lay, un des porte-parole de la coordination qui revendique le soutien d'environ quatre-vingts associations, parmi lesquelles des organisations d'agriculteurs.

"Cette manifestation, c'est une stigmatisation des agriculteurs", avait répondu pour sa part Alain Le Bellac, producteur laitier à Fouesnant, qui appelle le monde économique régional à se rassembler sous la bannière d'un "collectif pour une Cornouaille vivante et dynamique".

Vendredi, les présidents de la chambre de commerce de Quimper et des chambres de métiers et d'agriculture du Finistère, tenue par le syndicat agricole majoritaire, avaient apporté leur soutien à la contre-manifestation.

(Avec dépêches)

Lire la suite
Bretagne Animaux Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants