1 min de lecture Faits divers

Affaire Zeitouni : l'un des Français récidive... en excès de vitesse

Il avait fait provoqué une vive émotion en Israël à l'automne dernier. Claude Khayat, au volant d'un 4x4 à Tel Aviv, avait fauché Lee Zeitouni, une professeur de gymnastique de 25 ans. Avec un ami, il ne s'était pas arrêté pour lui porter secours et avait précipitamment regagné la France. Information RTL de Julien Dumond : l'homme a une nouvelle fois été interpellé pour excès de vitesse. Il a été contrôlé à 157 kilomètres/heure le 18 mai dernier à hauteur de Fleury-la-Vallée, dans l'Yonne.

Ceci est une info RTL
Ceci est une info RTL Crédit : RTL
Julien Dumond Journaliste

Les faits remontent à dix jours à hauteur de Fleury-la-Vallée sur l'autoroute A6, dans le sens Paris-Lyon. Claude Khayat, 32 ans, est au volant d'une puissante Mercedes. Flashé à 157 km/heure, près de 30 km/heure au-dessus de la limite autorisée. L'homme est arrêté par les gendarmes et verbalisé. Son véhicule immobilisé et son permis de conduire retiré provisoirement, en attendant la décision judiciaire.

Claude Khayat est doublement en récidive, puisqu'en fin d'année, il avait déjà été contrôlé à peu près à la même vitesse dans le Var, alors que la polémique sur l'accident mortel provoqué en Israël battait son plein.

Claude Khayat, réfugié en France, est réclamé par les Israéliens pour avoir, en septembre dernier, percuté et omis de porter secours à Lee Zeitouni une prof de gym de 25 ans. Itsik, son pèr,e n'a pas souhaité réagir à ce nouvel écart du principal suspect.

Itsik Zeitouni qui étudie toujours le dépôt d'une plainte en France, seul moyen légal aujourd'hui pour ouvrir la voie à un procès du meurtrier présumé de sa fille.

Lire la suite
Faits divers Info Centre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants