1 min de lecture Santé

Adrien Gontier : "L'huile de palme a différents impacts"

Yves Calvi recevait vendredi Adrien Gontier. Ce thésard en géochimie de 26 ans, pourvu d'un cursus en chimie et en sciences de l'environnement, étudie à Strasbourg la datation des sols. Il s'est lancé, l'an dernier, un défi plus complexe qu'il n'y paraît : se passer, durant douze mois, d'huile de palme, ingrédient omniprésent dans notre alimentation. Il a donc tout fait pour éviter son utilisation. Objectif : savoir où l'on trouve cette huile et ainsi pouvoir alerter le consommateur. Il lui a donc fallu appeler les industriels, pas toujours enclin à lui répondre, et révolutionner sa consommation.

Yves Calvi
Yves Calvi Journaliste RTL

Adoption

Le Sénat a adopté mercredi l'"amendement Nutella", qui augmente la taxation sur l'huile de palme, dans le cadre de l'examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2013.
  
Cet amendement, voté par 212 voix contre 133, institue une contribution additionnelle de 300 euros la tonne à la taxe spéciale prévue sur les huiles de palme, de palmiste et de coprah destinées à l'alimentation humaine, en état ou après incorporation dans tous les produits, dont le Nutella.

La France consomme 126.000 tonnes d'huile de palme à usage alimentaire par an, soit 2 kg par habitant et par an.

L'huile de palme est présente dans énormément de produits de notre alimentation comme les raisins secs, les fromages de certaines pizzas, les soupes et les sauces préparées ou encore dans les boissons 0 %. Mais ce n'est pas tout, il y en a aussi dans les produits d'hygiènes, le dentifrice par exemple, et même dans le gasoil ! 
 
Réactions

Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, s'en est remis au nom du gouvernement à la "sagesse" du Sénat, mais n'a pas fait preuve d'entousiasme, se disant réservée devant une "mulitiplication de taxes sur des assittes très restreinte".
  
Ce vote est intervenu à l'issue d'un long débat où l'auteur de l'amendement, le rapporteur général PS de la commission des Affaires sociales, Yves Daudigny, a plaidé avec passion pour "ce signal fort lancé aux industriels" afin qu'ils n'utilisent plus, ou moins, l'huile de palme.
  
La sénatrice écologique Aline Archimbaud a abondé dans son sens, insistant sur la dévastation écologique causée par les plantations de palmiers à huile.
  
Du côté de l'UMP, plusieurs sénateurs se sont vivement opposés à cette taxation.
  
Cet amendement a provoqué l'inquiétude d'industriels, ainsi que de la Malaisie, principal producteur d'huile de palme.
Chaque jour de la semaine à 8h30, du lundi au vendredi, Yves Calvi propose un entretien avec la personnalité qui fait l'actualité du jour.

Lire la suite
Santé Alimentation Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7754741876
Adrien Gontier : "L'huile de palme a différents impacts"
Adrien Gontier : "L'huile de palme a différents impacts"
Yves Calvi recevait vendredi Adrien Gontier. Ce thésard en géochimie de 26 ans, pourvu d'un cursus en chimie et en sciences de l'environnement, étudie à Strasbourg la datation des sols. Il s'est lancé, l'an dernier, un défi plus complexe qu'il n'y paraît : se passer, durant douze mois, d'huile de palme, ingrédient omniprésent dans notre alimentation. Il a donc tout fait pour éviter son utilisation. Objectif : savoir où l'on trouve cette huile et ainsi pouvoir alerter le consommateur. Il lui a donc fallu appeler les industriels, pas toujours enclin à lui répondre, et révolutionner sa consommation.
https://www.rtl.fr/actu/adrien-gontier-l-huile-de-palme-a-differents-impacts-7754741876
2012-11-16 07:28:00