2 min de lecture Internet

Action d'Act Up : un militant UMP critiqué après avoir évoqué les homosexuels déportés

REVUE DE TWEETS - Stéphane Journot, un militant UMP opposé au mariage homosexuel, a provoqué un tollé sur Twitter, après avoir fait le rapprochement entre les militants d'Act Up et les homosexuels déportés par les nazis.

Des militants d'Act Up répandent un produit simulant du sang devant le siège de la Fondation Jérôme Lejeune à Paris le 4 août 2013.
Des militants d'Act Up répandent un produit simulant du sang devant le siège de la Fondation Jérôme Lejeune à Paris le 4 août 2013. Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

La phease fait référence à la Seconde Guerre Mondiale. Un militant opposé au mariage pour tous a posté un message lundi, établissant un lien entre les membres d'Act Up et les homosexuels déportés.

"Ce qui est cool avec Act Up, c'est qu'ils portent déjà le triangle rose. Ça va faciliter les choses", a écrit Stéphane Journot sur Twitter. Le message évoquait les tee-shirts des jeunes de l'association, qui ont déversé du faux sang sur la fondation Jérôme-Lejeune, organisation opposée notamment à l'avortement. Le tweet a été depuis supprimé et le compte de celui qui se définit comme un "polémiste" est privé.

Le tweet de Stéphane Journot (@sjournot) en rapport avec l'action d'Act Up contre la fondation Jérôme-Lejeune
Le tweet de Stéphane Journot (@sjournot) en rapport avec l'action d'Act Up contre la fondation Jérôme-Lejeune Crédit : Capture d'écran / Twitter (DR)

Condamnations politiques

Ces propos ont suscité la polémique sur le réseau social, provoquant même des réactions politiques. Le message a ainsi été qualifié de "scandaleux et inacceptable" par Yann Galut, député socialiste du Cher.

À lire aussi
Un avion au décollage (illustration) Connecté
Bientôt l'Internet par la lumière dans les avions

Nicolas Gougain, porte-parole de l'InterLGBT, estime pour sa part que Stéphane Journot fait "[l']apologie de la déportation pour motif d'homosexualité". Sur son compte Twitter, il demande au militant de droite s'il "se sent plus intelligent" après ce tweet, et lui préconise dans un second message de recopier "100 fois" la définition du mot "homophobie".

Les condamnations sont venus aussi de la propre famille politique du jeune homme. Le directeur de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-Didier Berthault, a fermement critiqué le tweet du militant. "Je ne partage ni les valeurs et encore moins l'humour de Stéphane Journot", a-t-il écrit. "Et je condamne ses propos intolérables et inexcusables." Cet élu du 17ème arrondissement de Paris souhaite "que l'UMP le sanctionne" et affirme qu'il ne jouera "aucun rôle" dans la candidature de NKM à la mairie de Paris.

Peu d'internautes se sont exprimés pour cautionner le tweet polémique de Stéphane Journot. Vivien Hoch, un bloggueur qui se dit catholique et appartenant à l'UMP, lui affirme son "soutien TOTAL", estimant qu'il est "victime d'une fatwa LGBTQ-journalistes-twittos-gauchistes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Internet LGBT UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763588905
Action d'Act Up : un militant UMP critiqué après avoir évoqué les homosexuels déportés
Action d'Act Up : un militant UMP critiqué après avoir évoqué les homosexuels déportés
REVUE DE TWEETS - Stéphane Journot, un militant UMP opposé au mariage homosexuel, a provoqué un tollé sur Twitter, après avoir fait le rapprochement entre les militants d'Act Up et les homosexuels déportés par les nazis.
https://www.rtl.fr/actu/action-d-act-up-un-militant-ump-critique-apres-avoir-evoque-les-homosexuels-deportes-7763588905
2013-08-05 20:43:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PD5RKigKN56anxvv6oJHhQ/330v220-2/online/image/2013/0805/7763579179_des-militants-d-act-up-repandent-un-produit-simulant-du-sang-devant-le-siege-de-la-fondation-jerome-lejeune-a-paris-le-4-aout-2013.jpg