1 min de lecture Abus sexuel

Abus sexuels dans l'armée : le ministère ordonne une enquête, première historique

DÉCRYPTAGE - Les abus sexuels dans l'Armée vont faire l'objet d'une enquête interne ordonnée par le ministère de la Défense. Un livre recense une cinquantaine de cas de harcèlement et d'humiliation.

L'armée française (illustration).
L'armée française (illustration). Crédit : AFP
Pierre Julien et La rédaction numérique de RTL

C'est une décision historique. Pour la première fois, les abus sexuels dans l'Armée vont faire l'objet d'une enquête interne. Le ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian, l'ordonne à l'Inspection Générale et au Contrôleur Général des Armées.
 
La demande a été envoyée jeudi 27 février, après la publication d'un livre le matin même, La guerre invisible, dans lequel des témoignages décrivent une quarantaine de cas. "Les Féminines", comme on les appelle, victimes d'humiliations et de violences. 

Humiliation, harcèlement, promotion canapé

Dans l'armée française, on compte plus de 15% de femmes. Elles représentent 21% des effectifs de l'armée de l'air. Et comme le dit un officier sous couvert d'anonymat, "en fonction de nos valeurs, on devrait donner l'exemple. Mais voilà, on est aussi un calque du pays qui n'échappe pas aux dérives. Il y a ces journées de cohésion militaire, ces soirées d'intégrationqui basculent dans l'humiliation".
 
"Il y a le harcèlement sexuel sans oublier la promotion canapé", raconte-t-il. La cinquantaine de cas recensés par le livre démontrent que le phénomène existe et que la grande muette a camouflé ces histoires sordides qui ont marqué à jamais les jeunes femmes qui ont accepté de témoigner. N'oublions pas aussi les garçons qui ont également été victime de tels actes.

Une notion non précisée dans le code militaire

Dans l'armée française, on préfère le camouflage, c'est-à-dire minimiser voire même cacher des faits limites mais avérés. Il n'existe, par exemple, aucun recensement des victimes de ce type de violences, comme dans les codes militaires la notion de harcèlement sexuel n'est pas précise. La hiérarchie peut épargner l'auteur des faits.
 
Quelques jours d'arrêts de rigueur, alors qu'il risque de par la loi jusqu'à deux ans d'emprisonnement. Bien sûr, vous pouvez déposer plainte et c'est ce qu'ont fait plusieurs femmes militaires. On leur a fait payer ce geste : corvées, isolement, mutation... Comme pour les pousser à quitter définitivement l'institution.

À lire aussi
Le pape François au Vatican le 5 septembre 2018 église
Abus sexuels dans l'Église : la commission Sauvé lance un appel à témoignages
>
La notion de harcèlement sexuel n'est pas précisée dans le code militaire Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Pierre Julien | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abus sexuel Armée Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770076936
Abus sexuels dans l'armée : le ministère ordonne une enquête, première historique
Abus sexuels dans l'armée : le ministère ordonne une enquête, première historique
DÉCRYPTAGE - Les abus sexuels dans l'Armée vont faire l'objet d'une enquête interne ordonnée par le ministère de la Défense. Un livre recense une cinquantaine de cas de harcèlement et d'humiliation.
https://www.rtl.fr/actu/abus-sexuels-dans-l-armee-le-ministere-ordonne-une-enquete-premiere-historique-7770076936
2014-02-28 10:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Svehh-7L9boJ80P9drki3w/330v220-2/online/image/2014/0227/7770070679_l-armee-francaise-illustration.jpg