1 min de lecture François Hollande

14-Juillet : revivez l'interview de François Hollande

A un jour près, cela fera deux mois ce 14 juillet que François Hollande est entré en fonction. L'occasion d'une interview pour un Président qui s'était montré plutôt discret depuis son élection, happé depuis sa victoire par un agenda international chargé. Le chef de l'Etat est revenu sur le plan social annoncé par PSA jeudi, estimant qu'il était "inacceptable". Il a notamment évoqué l'affaire du "tweet" de sa compagne, Valérie Trierweiler, rappelant que "les affaires privées se règlent en privé". Dernier élément important, il a confirmé la création d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique, présidée par Lionel Jospin.

François Hollande lors de son interview télévisée du 14 juillet
François Hollande lors de son interview télévisée du 14 juillet Crédit : Capture France 2
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Revivez l'interview du président de la République dans les conditions du direct

13h58 : "La popularité est un mérite", conclut François Hollande.

13h58 : Dernière question. "Comment allez-vous faire pour rester populaire ?"

13h57 : François Hollande évoque un "problème de respect" au sein de l'équipe, mais ne se prononce pas sur d'éventuelles mesure à prendre.

13h56 : Pour finir, Laurent Delahousse propose que les joueurs s'investissent "gratuitement" en équipe de France. Exit donc les primes que la Fédération française a pour l'instant gelées.

13h55 : Le chef de l'Etat explique qu'il sensibilise les Russes et les Chinois au risque d'une "guerre civile" durable dans le pays.

13h55 : Séquence internationale, avec notamment une question sur l'attitude française à propos de la répression opérée par le régime syrien contre la rébellion.

13h49 : Comme l'annonçait l'Elysée dans la mâtinée, le président de la République confirme la création d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique, qui sera présidée par Lionel Jospin.

13h49 : François Hollande explique qu'il est important d'avoir "les meilleurs" aux postes les plus importants. Rappelons également que Jean-Pierre Jouyet est un de ses plus anciens amis.

13h48 : Question sur la nomination de Jean-Pierre Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts et consignations, alors qu'il est un ancien membre du gouvernement Fillon.

13h46 : "Pas de statut à donner à la Première Dame", mais ce genre d'incident "ne se reproduira pas", qui réaffirme avec vigueur ses principes en matière de vie privée. "Les affaires privées se règlent en privé".

13h45 :Question de Claire Chazal sur la polémique du tweet de Valérie Trierweiler, la compagne du Président. Entorse au principe du chef de l'Etat, de ne pas exposer sa vie privée à la sphère publique.

13h44 : "Mes relations sont franches et respectueuses avec Angela Merkel", assure François Hollande, qui répond à une question portant que l'éventuel isolement de la France sur la scène européenne, en raison de l'étiquette de "gauche" de son exécutif.

13h41 : François Hollande rappelle qu'il a obtenu "un soutien à la croissance" au terme du dernier sommet européen. "Mon élection par les Français a permis une réorientation de l'Europe". Il cite également la taxe à venir sur les transactions financières, ou le nouveau procédé de soutien aux banques (désormais directement aidées par l'Europe, et non plus par les Etats).

13h41 : Ouverture d'une séquence sur l'Europe, et sur le fameux pacte d'austérité budgétaire, qui doit être ratifié par le Parlement français.

13h39 : "Je ne viens pas aujourd'hui annoncer de prélèvement supplémentaire pour la majorité des Français", tient à rassurer François Hollande.

13h37 : Le Président revient sur l'ère Sarkozy et évoque le bouclier fiscal, la suppression de l'ISF. Il réaffirme sa volonté de réclamer aux Français un "effort juste". "Ma volonté, c'est vraiment de me tourner vers ceux qui ont le plus".

13h37 : "Les classes moyennes ne risquent-elles pas de payer l'addition ?", s'interroge Claire Chazal.

13h35 : François Hollande rappelle ses priorités, les mêmes que durant la campagne. Pas de remplacement systématique des fonctionnaires partant à la retraite, sauf en matière de justice, de police et d'éducation.

13h34 : Comment le gouvernement compte-t-il remplir ses objectifs en terme d'économies sur le budget du pays ? Notamment en ce qui concerne la fonction publique.

13h33 : Les nouveaux impôts qui émaneront de cette réunion seront "tournés vers ceux qui ont le plus".

13h31 : Le président de la République explique que le sommet social voué à la réforme fiscale tranchera. Il rappelle qu'il ne veut pas entendre parler de la TVA sociale que Nicolas Sarkozy avait décidé de créer.

13h30 : François Hollande aborde la question de la compétitivité des entreprises françaises. "Il n'est pas normal que notre protection sociale se finance sur les seuls salaires". "Hausse future de la CSG ?", lui demande Claire Chazal.

13h28 : Alors qu'il énumère les freins à la reprise de la croissance (chômage, déficit du commerce extérieur), le chef de l'Etat est interpellé sur la suppression de l'exonération de charges pour les heures supplémentaires, qui sera votée lundi par l'Assemblée.

13h24 : Il demande également à PSA de garantir l'avenir industriel "des sites d'Aulnay-sous-Bois et Rennes", promis à la fermeture pour le premier, amputé d'une bonne partie de son personnel pour le second.

13h22 : François Hollande rappelle qu'un expert a été nommé afin de statuer sur la situation. Dès le 25 juillet, il annonce également des mesures pour une réforme de l'industrie automobile.

13h21 : "Quelle prendra la forme de l'action de l'Etat ?", demande Claire Chazal.

13h19 :"Non, l'Etat ne laissera pas faire", affirme François Hollande, qui accuse la direction de PSA d'avoir retardé l'annonce de ce plan pour raisons électorales. "Il y a eu mensonge".

13h19 : Ouverture d'une séquence sociale, avec une question sur le plan social annoncé par PSA jeudi (8.000 postes supprimés).

13h18 : "Je ne fais pas de distinction entre politique extérieure et intérieure, c'est la même méthode", répond François Hollande.

13h17 : Question de Laurent Delahousse, qui demande si l'agenda international, qui a accaparé les premières semaines de François Hollande, ne l'a pas "éloigné des Français".

13h16 : "L'Elysée, ce sont des bureaux", explique François Hollande, qui a choisit un lieu symbolique, puisqu'il accueille un "état-major" et n'appartient ni à TF1, ni France 2.

13h15 : Claire Chazal commence par demander au Président pourquoi il choisit de donner son interview à l'Hôtel de la Marine plutôt qu'à l'Elysée.

13h11 : Deux solutions pour suivre ce rendez-vous. Une version sonore, en cliquant sur le player ci-dessus. Ou une version écrite ici-même.

13h10 : Bienvenue dans ce "direct" de l'interview de François Hollande.

Lire la suite
François Hollande Politique Elysée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750731692
14-Juillet : revivez l'interview de François Hollande
14-Juillet : revivez l'interview de François Hollande
A un jour près, cela fera deux mois ce 14 juillet que François Hollande est entré en fonction. L'occasion d'une interview pour un Président qui s'était montré plutôt discret depuis son élection, happé depuis sa victoire par un agenda international chargé. Le chef de l'Etat est revenu sur le plan social annoncé par PSA jeudi, estimant qu'il était "inacceptable". Il a notamment évoqué l'affaire du "tweet" de sa compagne, Valérie Trierweiler, rappelant que "les affaires privées se règlent en privé". Dernier élément important, il a confirmé la création d'une commission sur la moralisation et la rénovation de la vie politique, présidée par Lionel Jospin.
https://www.rtl.fr/actu/14-juillet-revivez-l-interview-de-francois-hollande-7750731692
2012-07-14 13:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eZi3DB771b4VdCcFJ3MzcQ/330v220-2/online/image/2012/0714/7750733049_francois-hollande-lors-de-son-interview-televisee-du-14-juillet.bmp