Trophée des Champions : Lyon s'offre Montpellier avec un Gourcuff affûté

L'OL débute sa saison 2012-2013 par un succès. Les Lyonnais, vainqueurs de la Coupe de France en mai dernier, ont remporté samedi le Trophée des Champions en dominant Montpellier, Champion de France en titre, à l'issue de la séance des tirs au but (2-2, 4 t-a-b à 2), samedi, dans la Red Bull Arena de New York. Au terme d'un match très spectaculaire, Lyon remporte son 7ème Trophée des Champions en 8 participations. Montpellier, qui a mené au score à deux reprises (Utaka et Estrada) a lâché du lest à deux reprises sur des buts de Gomis et Briand. Une rencontre qui a surtout confirmé le réveil de Yoann Gourcuff, auteur d'une passe décisive et de plusieurs gestes de grande classe.

Bafétimbi Gomis sous le maillot de l'OL en 2012
Crédit : AFP/D.Emmert
Bafétimbi Gomis sous le maillot de l'OL en 2012

Lloris, qui va rester à l'OL, écœure les tireurs héraultais

L'OL, vainqueur de la Coupe de France 2012, étend ainsi son record national en glanant pour la 7ème fois ce trophée, et succède au palmarès à Marseille. Montpellier, en revanche, échoue à le remporter pour la première fois, après son premier titre de champion la saison dernière.

Lloris, qui restera à Lyon selon son président Jean-Michel Aulas, a détourné deux tirs au but et Briand a marqué le tir décisif, après avoir déjà égalisé d'une superbe reprise de volée (77ème). L'attaquant a aussi délivré une offrande gâchée par Lacazette (84ème) et effectué un beau retourné s'écrasant sur le poteau (88ème).

C'est d'ailleurs dans les vingt dernières minutes que le match, jusque-là trop sage, s'est emballé, des étincelles correspondant à la rentrée du jeune Benzia (17 ans), qui a dynamisé le jeu lyonnais.

La presse française était faiblement représentée à la Red Bull Arena, écrin du club de Thierry Henry, et plutôt tournée vers Washington où le Paris SG devait faire débuter sa superstar Ibrahimovic dans la nuit de samedi à dimanche.

Il n'empêche que l'affiche new-yorkaise offrait le premier titre de la saison, comme souvent décidé aux tirs au but (la 7ème fois en 17 éditions du Trophée des champions), et proposait un test grandeur nature avant la reprise du Championnat le 10 août. 
  
Gourcuff sur la bonne voie

Montpellier s'est montré plus à l'aise pendant une bonne heure de jeu, confirmant les dispositions entrevues lors de ses quatre matches amicaux, tous remportés. Mais les Héraultais ont aussi flanché dans la dernière demi-heure, avec en point d'orgue le carton rouge récolté par Estrada pour un violent tacle sur Benzia (78ème).

Herrera, l'attaquant argentin venu remplacer Giroud, n'a rien eu à se mettre sous la dent, mais a néanmoins marqué son 5e but en cinq matches avec son nouveau club sur un penalty (56ème).

L'isolement d'Herrera était aussi dû à la présence de Cris, sobre mais efficace et précieux dans ses jaillissements, et qui voulait prouver qu'à 35 ans, l'OL pouvait encore compter sur lui. N'en déplaise à Jean-Michel Aulas qui avait demandé le départ de l'ex-capitaine et des autres "dinosaures" et "pharaons" du vestiaire. Le Brésilien a aussi sauvé son camp devant Charbonnier (91ème).

L'ouverture du score d'Utaka (27ème), à l'issue d'un petit exploit, récompensait l'envie montpelliéraine. "On a un peu trop subi, analysait à la mi-temps Gourcuff au micro de Canal+. Il y a des possibilités en contre-attaque qu'on exploite mal, il n'y a pas assez de profondeur de jeu. Montpellier a plus de maîtrise".

Gourcuff lui-même présentait un visage encourageant, prenant le jeu à son compte et inquiétant Jourdren sur coup franc (68ème), et également pourvoyeur de superbes centres pour la tête égalisatrice de Gomis (44ème) ou en retrait pour Fofana qui frôlait la barre (57e). Il fut élu homme du match.

Le même Fofana s'était déjà illustré en frôlant le cadre (33ème). Que les meilleures occasions soient l'oeuvre d'un milieu défensif, par ailleurs omniprésent dans l'entrejeu, était significatif des difficultés de l'OL, il est vrai privé de Lisandro, touché au mollet droit, et qui n'a toujours pas gagné un match dans le temps réglementaire dans sa pré-saison.

Revivez Montpellier - Lyon (2-2, 2 tirs au but à 4) :

Séance de tirs au but :

Logique : Yoann Gorucuff, tout sourire, reçoit le trophée de MVP (meilleur joueur) des mains de Youri Djorkaeff. Il a livré une gfrosse prestation le Breton, après quasiment deux ans d'éclipse.

Le contre-pied de Briand sur Jourdren. Le Lyonnais exulte et enlève son maillot avant de courir vers le maigre public présent dans la Red Bull Arena. Ils ont l'air contents les Lyonnais...


Yanga-Mbiwa offre un sursis à Montpellier. 3-2 pour l'OL. Briand va tirer pour la gagne.

Benzia prend Jourdren à contre pied. 3-1 pour l'OL. Si le Montpélliérain rate, l'OL remporte leTrophée des Champions 2012

Lloris sort la frappe de Bédimo. Quel arrêt ! L'OL fait le break.


Et le plat du pied parfait pour Koné ! 2-1 pour l'OL

Camara assure et égalise (1-1)

Cissokho prend Jourdren à contre-pied. 1-0 pour l'OL

Mais Lloris réplique et sort la frappe de Charbonnier !

Premier pénalty pour l'OL : Fofana écrase sa frappe et Jourdren se détend bien !

2ème mi-temps:

Fin des 90 minutes après un match très spectaculaire entre deux formations en rodage mais qui avaient envie de faire du jeu. Après le 5-4 de 2011 entre l'OM et Lille, ça serait bien de faire ça en France l'année prochaine hein !

90ème minute
: sur un contre, alors que l'OL poussait, Montpellier passe à deux doigts du but de la gagne. Camara se heurte à Lloris, décisif, puis récupère le ballon qu'il donne en retrait à Charbonnier, aux 6 mètres, qui voit sa frappe détournée en corner par un Cris décisif. Chaud !

88ème : le poteau pour Jimmy Briand !
Sur une louche de Gourcuff dans le dos de la défense, Briand envoie sa frappe croisée, de façon acrobatique, sur le montant de Jourdren. C'était presque parfait. Et encore une fois, Gourcuff a régalé !

84ème minute
: Lacazette rate l'immanquable seul face à Jourdren, à deux mètres de la ligne. Sur un service de Briand, il envoie sa frappe du droit à gauche du montant de Jourdren. Dur...

Mounier sort et laisse sa place à Stambouli, histoire de stabiliser l'axe central défensif héraultais.

79ème minute : LE ROUGE POUR ESTRADA !
Le milieu chilien découpe, volontairement, Gonalons. L'arbitre n'hésite pas et c'est mérité. S'en suit une petite échauffourée entre les 22 acteurs. Montpellier, qui souffre depuis 20 minutes, va finir à 10.La mauvaise nouvelle, Estrada sera suspendu pour, au moins, la première journée de Ligue 1. Enfin, normalement parce que avec la LFP...

77ème minute
: EGALISATION DE LYON ! Cote gauche, Lacazette élimine Yanga-Mbiwa, se retourne et adresse un centre à Briand, au deuxième poteau, qui crucifie Jourdren d'une magnifique volée du plat du pied droit.

Gaëtan Charbonnier, ancien attaquant de la réserve du PSG et d'Angers, remplace Herrera, qui a inscrit un but lors de tous les matchs de préparation de Montpellier.

75èminute : Cissokho déborde et offre un caviar à Briand, qui, de la tête, manque le cadre. Montpellier souffre et Jourdren hurle contre sa défense.

73ème minute :
dans la surface, Gourcuff régale et décale à merveille Lacazette, qui oublie le ballon. Mais quel match de Gourcuff après 20 premières minutes délicates. On s'enflamme pas mais c'est bon signe.

71ème minute :
timide occasion pour le jeune Benzia, avec une frappe écrasée sans danger pour Jourdren. Sur un service, une nouvelle fois, de Gourcuff.

68ème minute :
Gourcuff envoie une magnifique coup franc sous la barre de Jourdren, qui sort le grand jeu. Il monte en puissance Yoann !

65ème minute : à l'OL, le talentueux Benzia remplace Gomis alors qu'à Montpellier, Cabella remplacé par Camara

62ème minute : 
Jourdren rate sa sortie et redonne le ballon à Gonalons, plein axe, qui envoie sa frappe au dessus. Mettre des coups, ok, mais mettre des buts, c'est plus compliqué pour le capitaine de l'OL...

61ème minute :
le jaune pour Yanga-Mbiwa, qui restera à Montpellier si le Milan AC n'offre pas 25 millions d'euros selon Louis Nicollin

58ème minute
: sur un nouveau service parfait de Gourcuff, Fofana envoie encore une fois sa frappe hors-cadre. Mais ça se rapproche...

Pour info, l'arbitre est Américain, pas Français...

56ème minute : Herrera prend Lloris à contre-pied et redonne l'avantage à Montpellier. Les Lyonnais peuvent enrager...

LE PENALTY POUR MONTPELLIER !
Sur le coup frand tiré par Estrada, Gomis commet une main dans le mur. C'est involontaire, la ballon tapant Briant avant de revenir sur la main de Gomis, dans une direction opposée au but... N'importe quoi...

54ème minute :
Herrera est fauché à l'entrée de la surface par un Gonalons toujours aussi délicat. Attention au coup-franc...

51ème minute
: on attend les premiers frémissements dans cette seconde période. Rien à signaler pour l'instant...

Lyon est bien entré dans ce second acte. La balle circule bien. C'est toujours mieux qu'en première période...

C'est reparti à New York entre l'OL et Montpellier. Va falloir faire la décision dans les 45 minutes sinon, ça sera la séance des tirs au but.

1ère mi-temps :

C'est la pause à New York sur le score de 1-1 !
Montpellier a dominé, sans pour autant écraser les débats. L'OL peut remercier Gourcuff, auteur d'une passe décisive de toute beauté sur la tête de Gomis.

44ème minute : Gomis égalise de la tête sur un centre magnifique, du pied gauche, de Yoann Gourcuff. Qui ferme quelques bouches, dont la nôtre...
Un caviar parfait pour Gomis, qui ajuste Jourdren d'une magnifique tête croisée.

37ème minute :
Gonalons échappe à la biscotte après une petite douceur sur Cabella, qui en rajoute. Un peu...

33ème minute
: première occasion pour l'OL sur une frappe de Fofana, légèrement à coté.

Le bêtisier Gourcuff, acte 1. Bien lancé par Lacazette, Gourcuff tente un passement de jambes et glisse sur le ballon, qu'il perd. LOL.

30ème minute
: Cabella régale coté gauche et envoie un centre parfait à l'entrée de la surface. Mais Sahi envoie le cuir au dessus. L'OL souffre et ne montre rien...

Et le jaune pour Lacazette (qui porte le N.10 hein !!!) après une vilaine faute sur Mounier.

27ème minute : Utaka réalise un festival dans la surface lyonnaise, élimine trois défenseurs après un contre favorable et envoie une frappe du droit sous la barre de Lloris, impuissant. Magnifique !

26ème minute :
bon débordement de Gourcuff sur le flanc gauche, mais, comme depuis le début du match, son centre ne passe pas...Le maigre public new-yorkais doit vraiment se demander ce qu'il fait là...

23ème minute :
Bédimo humilie Koné coté gauche mais son centre ne trouve personne à l'entrée de la surface

17ème minute :
on attend toujours la première occasion, même si Congré, sur son coté droit, prend souvent le dessus sur les Lyonnais. Mais son centre arrive dans les bras de Lloris, vigilant.

13ème minute :
bon bah on s'ennuie ferme... Pas sur que cela représente la meilleur publicité possible pour le foot français...

8ème minute
: Montpellier domine et essaie d'écarter sur ses deux latéraux, Congré et Bédimo, très offensifs en ce début de match. L'OL peine à mettre son jeu en place.

Gourcuff prend son temps et tricote au milieu de terrain, alors qu'il avait des solutions tout autour de lui. Une perte de balle heureusement sans gravité.

5ème minute
: première action chaude pour Montpellier sur le but de Lloris, avec une frappe contrée de Cabella. Corner.

Et sinon, Gourcuff joue et il a l'air affuté le Breton !

2ème minute :
Montpellier, dont l'effectif doit seulement déplorer le départ de Giroud, domine le début de rencontre, avec une liaison Herrera-Mounier déjà intéressante.

C'est parti à New York, avec un engagement pour Gomis et l'OL, privé de Lisandro Lopez, touché au mollet.


Lloris, capitaine des Bleus, laisse le brassard de l'OL à Maxime Gonalons. Un signe d'un prochain départ vers Tottenham pour le portier lyonnais ? De l'autre coté, c'est Mapou Yanga-Mbiwa, courtisé par le Milan AC, qui porte le brassard

Et maintenant l'hymne américain, The Star-Spangled Banner ! Quelqu'un nous explique pourquoi ?


Le tout dans un stade aux trois quarts vide... La Marseillaise résonne dans les travées presque désertes de la Red Bull Arena. Sousles yeux d'un Frédéric Thiriez, président de la LFP, qui doit vraiment réfléchir à la logique d'une telle délocalisation...Il y aura plus de monde pour PSG-DC United à 1h30 du matin pour les débuts de Ibrahimovic...

Les deux formations font leur entrée sur la pelouse de la Red Bull Arena, le stade où évolue Thierry Henry et son équipe de New York

Les équipes de départ :

  
Montpellier : Jourdren - Congré, Hilton, Yanga-Mbiwa (cap.), Bédimo - Estrada, Saïhi - Mounier, Cabella, Utaka - Herrera
  
Lyon : Lloris - Dabo, Cris, B. Koné, Cissokho - Gonalons (cap.), G. Fofana - Lacazette, Gourcuff, Briand - B. Gomis 
  
Arbitre : Jorge Gonzalez (USA) 


par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous