Tour de France - 16ème étape : incroyable Thomas Voeckler !

Déjà vainqueur de la 10ème étape sept jours plus tôt à Bellegarde-sur-Valserine, le Français Thomas Voeckler a encore réalisé un très grand numéro mercredi pour s'imposer en solitaire à Bagnères-de-Luchon, terme de l'étape reine des Pyrénées avec ses quatre grands cols, l'Aubisque, le Tourmalet, Aspin et Peyresourde. Le leader de la formation Eurocar endosse du même coup le maillot à pois de meilleur grimpeur et signe le 5ème succès d'étape français de cette 99ème édition. Le maillot jaune Bradley Wiggins est arrivé à plus de sept minutes en compagnie de Chris Froome et Vincenzo Nibali, le probable podium final dimanche à Paris. Cadel Evans a encore lâché prise avec les meilleurs.

Thomas Voeckler
Crédit : AFP/L.Bonaventure
Thomas Voeckler

Revivez la victoire de Thomas Voeckler en vidéo :



Grand chelem dans les cols pyrénéens


Aubisque, Tourmalet, Aspin, Peyresourde. Voeckler a réalisé le grand chelem dans ces quatre cols historiques, les premiers franchis par le Tour dans les Pyrénées en 1910. Au bout d'une échappée de 180 kilomètres environ, le plus populaire des coureurs français, parfait successeur de Richard Virenque dans le coeur des foules, a enlevé son quatrième succès et a endossé le maillot à pois du meilleur grimpeur.
  
La veille au soir, lors de la journée de repos, l'Alsacien établi en Vendée avait donné le ton. Une leçon au tableau noir par un maître à courir. Il avait souligné que Pierre Rolland, son coéquipier, serait trop surveillé pour partir dans l'échappée, comme il avait pu le faire dans l'étape-reine des Alpes, sur la route de La Toussuire. Dès lors, la tactique paraissait limpide même s'il ne l'avait pas confirmée. C'était à lui d'aller de l'avant, de laisser libre cours à son tempérament offensif. A condition, bien sûr, d'avoir les bonnes jambes.
  
Sur les pentes des cols pyrénéens grillés le temps d'une journée par le soleil, Voeckler a mené une incroyable cavalcade. Il est passé en tête au sommet des quatre cols pour s'imposer à Luchon, où il avait déjà gagné voici deux ans. "Je me suis dit que pour moi la course s'arrêtait à chaque col", a-t-il expliqué ensuite. "J'ai fait ce que beaucoup de jeunes cyclistes rêvent de faire". L'exploit est marquant. Selon France Télévisions, il faut remonter aux années 1920 pour trouver trace d'un coureur (Firmin Lambot) réussissant pareille gageure. 
  
Voeckler est-il devenu un grimpeur ?
  
Deux ans après la victoire-surprise de son coéquipier Anthony Charteau dans le GP de la Montagne, Voeckler porte désormais le maillot blanc à pois rouge qui distingue le meilleur grimpeur du Tour. Son avance sur le Suédois Fredrik Kessiakoff se limite toutefois à 4 points, ce qui le contraint à repartir de l'avant, jeudi, dans la dernière étape pyrénéenne.
  
"Je ne pensais pas être un vrai grimpeur il y a quelques années", a avoué le Français, qui était alors surclassé dans l'exercice par les machines pédalantes de l'époque. S'il ne se compare pas aujourd'hui aux plus forts spécialistes, la référence restant l'Espagnol Alberto Contador, Voeckler est devenu un adversaire à ne surtout pas négliger.
  
Son parcours dans la grande étape pyrénéenne a touché à l'exceptionnel. Nanti d'une avance de 10 minutes au sommet du Tourmalet, à 76 kilomètres de l'arrivée, sur les premiers du classement (Wiggins, Froome, Nibali), il n'a lâché qu'un peu plus de deux minutes au trio-maître du Tour sur Aspin et Peyresourde.
  
Après la course, Voeckler s'est voulu réaliste, au-delà de la fierté d'avoir accompli un numéro digne de ceux qu'il voyait à la télévision quand il était enfant: "Si je n'avais pas perdu autant de temps dans la première partie du Tour, je n'aurais pas pu faire une échappée pareille." Mais, quand il carbure pareillement, peu de coureurs peuvent le battre. 

Evans à la dérivé, Wiggins contrôle

Les seuls changements intervenus dans le haut du tableau sont dus à Cadel Evans, victime d'une spectaculaire défaillance. Le vainqueur du Tour 2011, à la peine dans Aspin, a craqué dans Peyresourde. A l'arrivée, son retard a culminé à près de cinq minutes sur le porteur du maillot jaune, le Britannique Bradley Wiggins, accompagné par ses deux suivants, son équipier Chris Froome et l'Italien Vincenzo Nibali, lequel est en position de force pour rester sur le podium.
  
Evans, en souffrance, a reculé du 4ème au 7ème rang. Du coup, le Belge Jurgen Van den Broeck (désormais 4ème), l'Espagnol Haimar Zubeldia (5ème) et le jeune américain Tejay Van Garderen (6ème), que son équipe a dispensé d'un inutile sacrifice auprès d'Evans, sont tous remontés d'une place.
  
Quant à Pierre Rolland (9ème) et Thibaut Pinot (10ème), les deux premiers Français au classement, ils ont limité la perte dans des limites acceptables. Mais ils sont tous deux sous la menace de coureurs qui leur sont a priori supérieurs dans le contre-la-montre. Autant dire que pour eux, la dernière journée dans les Pyrénées (Port de Balès, Peyresourde, Peyragudes), par une température sensiblement rafraîchie, promet d'être décisive. 

Thomas Voeckler en bref :

Date de naissance: 22 juin 1979
Lieu de naissance: Schiltigheim (Bas-Rhin)
Taille: 1,74 m
Poids: 67 kg 
Equipes: Bonjour (2001 et 2002), Brioches La Boulangère (2003 et 2004), Bouygues Telecom puis Bbox (2005 à 2010), Europcar (à partir de 2011) 
Principales victoires: 
Courses d'un jour:
Championnat de France 2004 et 2010 (2e en 2006)
GP Ouest-France 2006, GP de Québec 2010
Classic Loire-Atlantique 2003, A travers le Morbihan 2004, Paris-Bourges 2006, GP de Plumelec-Morbihan 2008, Trophée des Grimpeurs 2009, Cholet-Pays de Loire 2011, Flèche Brabançonne 2012 
Courses par étapes:
Tour du Luxembourg 2003 (+ 2 étapes), Route du Sud 2006 (+ 1 étape), Tour du Poitou-Charentes 2007, Circuit de la Sarthe 2008, Etoile de Bessèges 2009, Tour du Haut-Var 2009 (+ 1 étape) et 2011, Quatre Jours de Dunkerque 2011 (+ 1 étape)
Etape du Tour de l'Avenir 2003, étape Route du Sud 2004, étape 4 Jours de Dunkerque 2005, étape Tour du Pays Basque 2006, étape du Tour méditerranéen 2011, deux étapes de Paris-Nice 2011, étape du Tour du Trentin 2011 
Grands tours:
Tour de France: 4 étapes (Perpignan 2009, Luchon 2010, Bellegarde-sur-Valserine et Luchon 2012). Maillot jaune pendant vingt jours (dix en 2004, dix en 2011). 10e participation. 4e en 2011.
Tour d'Italie: deux fois deuxième d'étapes (Anagni en 2009, Porto Recanati en 2010). 

Les classements :



Les classements complets :

Bouton classement Tour de France

Le parcours du Tour de France 2012 en vidéo :



Cliquez sur la carte pour l'agrandir :


Tour de France 2012 : le parcours officiel

LE DOSSIER COMPLET DE LA REDACTION DE RTL.FR :

Bandeau dossier tour de France

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous