Le mercato, les premiers pas de Baup, le PSG : José Anigo était sur RTL mardi

A moins de trois semaines de la reprise du championnat de France de Ligue 1, José Anigo, le directeur sportif de l'Olympique de Marseille était l'invité exceptionnel de "On refait le sport" mardi 24 juillet. Départs évoqués de Stéphane Mbia et César Azpilicueta, premiers pas du nouvel entraîneur Elie Baup, objectifs pour la saison à venir et sentiments sur le PSG version Qatar : celui qui est redevenu un homme fort de l'IOm depuis le départ de Didier Deschamps s'est livré sans langue de bois, comme à son habitude.

José Anigo, le directeur sportif de l'OM
Crédit : AFP / G.Julien
José Anigo, le directeur sportif de l'OM

On parle d’un départ de Stéphane Mbia, est-ce que cela avance ?

"Je ne sais pas quel départ il y aura parce que le marché est pour la première fois tellement fermé et quand on dit que Marseille est calme, j’ai presque envie de vous dire hormis Paris le marché français est calme. Tout le monde est obligé de vendre avant d’acheter, on est contraint et forcé de vendre, de toute manière l’actionnaire a posé les bases et on doit le respecter, c’est vendre avant de pouvoir acheter et effectivement soit Mbia soit Azpilicueta, mais pour le moment  tout est figé rien a bougé encore".

"Azpilicueta a un profil pour aller dans un grand club, soit il va dans un grand soit il restera ici. C’est dur car aujourd’hui les clubs comptent  leur argent".

Comment vous jugez les premiers pas d’Elie Baup à l’OM ?

Ça se passe très très bien. C’est un homme du dialogue, de partage qui fait l’unanimité. Je pense qu’il aura la possibilité de faire un bon championnat et je l’espère car c’est quelqu’un qui sort de 3 ans où il n’a pas entraîné, il est revanchard, il a envie et je lui souhaite car c’est quelqu’un de bien".

"Dans les séances, dans les projets qu’il a mis en place, il y a une orientation tactique, on sent qu’il y a une cohésion, c’est bien. Il y a une super ambiance au sein du groupe, entre les joueurs, j’ai l’impression que personne ne nous attend, mais si on est sérieux on peut, hormis Paris, finir premiers sans problème".

Quel est l'objectif de la saison ?

"Une place dans les 5 premiers. On a fini 10ème (l'an dernier), donc tout ce qui sera au-dessus de 10 ça sera meilleur".

Gignac : l’année de la résurrection ?

"Il a fait une très bonne préparation, à l’entrainement il est pas mal. Je ne sais pas si ça marchera, si il marquera des buts mais je sais qu’il met tous les moyens de son côté".

Où en est le recrutement ?

"Si j’avais eu l’argent pour payer Mendes (l'attaquant du Havre), il serait à l’OM, même Marvin Martin il serait à l’OM".

A propos du PSG

"C'est un championnat où Paris peut finir avec le coup de poing dans la hanche et risque de tuer tout le suspens. Maintenant est-ce que c'est bien pour le football français  ? J'en sais rien... Ce qui est bizarre c'est de voir une équipe française, c'est la première fois que ça arrive, avec quasiment pas de joueurs français dans l'effectif, en tout cas dans le 11 de départ. Si j'ai bien compris, il n'y a que Jallet qui s'impose apparemment, mais il y a une bagarre qui va s'instaurer derrière. On va tous démultiplier nos forces pour essayer de lutter contre l'ogre parisien. Il va falloir qu'ils s'habituent à jouer dans les championnats où même les petits matchs vont devenir les gros matchs de Coupe de France pour eux. Ca, ça peut être compliqué aussi à gérer pour eux et ça va multiplier les forces pour les adversaires. Je parle en connaissance de cause... Il va falloir qu'ils s'habituent à ça aussi.

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous