Pays-Bas - France : la reconstruction Oranje

ÉCLAIRAGE - Non qualifiés pour l'Euro 2016, les Bataves préparent déjà l'avenir en vue de la Coupe du monde 2018.

Quincy Promes face à Raphaël Varane, lors de France - Pays-Bas le 5 mars 2014
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Quincy Promes face à Raphaël Varane, lors de France - Pays-Bas le 5 mars 2014

Il n'y a même pas deux ans encore, les Pays-Bas terminaient à la 3e place de la Coupe du monde 2014, après avoir dominé le Brésil chez lui, 3-0. Sans oublier la fessée infligée à l'Espagne, championne du monde en titre, lors des phases de groupe (5-1). Depuis, la sélection néerlandaise a connu une terrible désillusion, en échouant à se qualifier pour l'Euro 2016, terminant 4e de son groupe derrière la République Tchèque, l'Islande et la Turquie. Trente-deux ans après son dernier Championnat d'Europe des nations manqué (déjà en France), les Pays-Bas vivent un nouveau traumatisme. L'occasion pour Danny Blind, le sélectionneur des Oranje, de rajeunir la sélection batave en vue du Mondial 2014 d'entamer une opération reconstruction.

La fin d'une génération

Confrontés au déclin des membres de sa génération dorée, tels que Robin van Persie, Arjen Robben, Wesley Sneijder ou encore Rafael van der Vaart, les Pays-Bas doivent préparer l'avenir d'une nouvelle génération, incarnée par Memphis Depay, Daley Blind ou encore Quincy Promes. Si Depay vit une saison compliquée avec Manchester United, Promes a lui clairement franchi un cap avec le Spartak Moscou. "C’est le meilleur exemple de jeune qui avance dans le bon sens", a même admis son sélectionneur. Si par le passé, la grande majorité des joueurs néerlandais en sélection évoluaient à l'étranger, ils sont aujourd'hui au nombre de 15 parmi les 23 sélectionnés à jouer dans le championnat néerlandais, preuve d'une certaine régression du niveau global des Oranje.

Préparer le Mondial 2018

Les rares anciens que sont Wesley Sneijder, Klaas-Jan Huntelaar et Ibrahim Afellay (van Persie n'a pas été convoqué, Robben est blessé) ont désormais pour mission d’encadrer un groupe jeune et inexpérimenté, qui n'est toutefois pas dénué de talents. À l'image de Jetro Willems, le jeune défenseur du PSV Eindhoven, présent lors de l'Euro 2012 à seulement 18 ans, battant le record de précocité en phase finale du tournoi. D'autres comme Vincent Janssen (21 ans), meilleur buteur du championnat des Pays-Bas avec 20 buts, ou encore Jordy Clasie (24 ans), qui évolue avec Southampton, en Angleterre, nourrissent beaucoup d'espoirs pour le futur des Oranje. Car une grande nation historique comme les Pays-Bas ne pourra faire l'impasse sur une deuxième compétition majeure de suite.

Pays-Bas - France : les équipes de départ probables

Pays-Bas : Cillessen - Bruma, Vlaar, Blind, Willems - Clasie, Sneijder, Klaassen, Wijnaldum - Huntelaar, De Jongh

France : Mandanda - Jallet, Varane, Koscielny, Evra - Pogba, Diarra, Matuidi - Griezmann, Giroud, Martial

Arbitre : Felix Zwayer (GER)  

La rédaction vous recommande
par Thomas Duplan
Suivez Thomas Duplan sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782546084
Pays-Bas - France : la reconstruction Oranje
Pays-Bas - France : la reconstruction Oranje
ÉCLAIRAGE - Non qualifiés pour l'Euro 2016, les Bataves préparent déjà l'avenir en vue de la Coupe du monde 2018.
http://www.rtl.fr/sport/football/pays-bas-france-la-reconstruction-oranje-7782546084
2016-03-25 19:04:41
http://media.rtl.fr/cache/rs0CE2uxNLIy6_Skr3O4Yg/330v220-2/online/image/2016/0325/7782546132_000-arp3815069.jpg