Anelka soutient Évra, avec qui il partirait "en guerre"

RÉACTION - L'ancien attaquant de l'équipe de France Nicolas Anelka a accordé une interview au magazine "Optimum". Il y défend l'actuel latéral des Bleus.

Thierry Henry, Nicolas Anelka et Patrice EVra avec les Bleus en septembre 2009
Crédit : AFP/A.Isakovic
Thierry Henry, Nicolas Anelka et Patrice EVra avec les Bleus en septembre 2009

Revoilà Nicolas Anelka. Discret depuis le début de la saison en championnat d'Angleterre, sous les couleurs de West Bromwich Albion (8 matchs et aucun but avec l'actuel 15e de Premier League), l'enfant terrible du football français s'est confié dans une interview au magazine L'Optimum, qui consacre un dossier intitulé "plaidoyer pour 5 (magnifiques) salopards" dans son dernier numéro.

L'ancien attaquant du PSG, du Real Madrid ou de Chelsea revient notamment sur la fameuse interview de Patrice Évra dans Téléfoot fin octobre ; le défenseur de Manchester et de l'équipe de France s'en prenait à quatre consultants (Luis Fernandez, Bixente Lizarazu, Rolland Courbis et Pierre Ménès), qualifiés de de "clochards" et de "parasites". Il n'avait finalement pas été suspendu par la FFF, qui avait néanmoins "regretté" ses propos.

Les journalistes ne se rendent pas toujours compte de la violence de leur propos et du fait qu’ils vont parfois trop loin

Nicolas Anelka

"Pat a répondu à sa manière, estime donc Nicolas Anelka. En agissant de la sorte, il s’est fait quelque part le porte-voix des autres. Et il assume, car ce n’est pas son genre de se défiler". Celui qui fut condamné à 18 matchs de suspension en équipe de France après avoir insulté Raymond Domenech lors du Mondial 2010 en Afrique du Sud estime aussi que "les journalistes ne se rendent pas toujours compte de la violence de leur propos et du fait qu’ils vont parfois trop loin". Selon lui, "ça va aller en empirant. Je crains que cela ne se termine mal et que des incidents se multiplient".

Si un jour je dois partir en guerre, tout de suite à côté de moi, en première ligne, je placerai Patrice Évra

Nicolas Anelka

Pour revenir à Patrice Évra, le natif du Chesnais (Yvelines), aujourd'hui âgé de 34 ans, n'y va pas avec le dos de la cuillère. Selon lui, l'ancien monégasque est un homme de confiance, courageux, fidèle. "Si un jour je dois partir en guerre, tout de suite à côté de moi, en première ligne, je placerai Patrice Évra, déclare-t-il. D’ailleurs, il n’y en a pas beaucoup que je mettrais". Il y a toutefois peu de chances que cela se produise un jour.

La rédaction vous recommande
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous