3 min de lecture Festival de Cannes

Cannes 2017 : Coppola, Kruger, Serraille... Un palmarès féminin en demi-teinte

Cette année, plusieurs femmes ont marqué la compétition avec leur talent, récompensées par le jury. Un palmarès assez équilibré dans les chiffres, moins dans le détail.

Diane Kruger et Leonor Serraille font partie des rares femmes primées à Cannes en 2017
Diane Kruger et Leonor Serraille font partie des rares femmes primées à Cannes en 2017 Crédit : Alberto PIZZOLI / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

Cinq femmes primées à Cannes cette année. Et six hommes. Le Festival de Cannes se serait-il décidé à mettre autant les talents féminins que masculins en avant ? Le monde du cinéma est-il sur la bonne voie ? Ce palmarès laisse entendre que oui. Lors de la 70e cérémonie de clôture, presque autant de femmes que d'hommes sont montées sur la scène du Palais des Festivals pour récupérer un prix.

Un palmarès près d'être équilibré dans les chiffres, moins dans le détail. Car les trois prix les plus prestigieux ont finalement été remis à des hommes : Prix du jury pour Faute d'amour, d'Andrey Zvyagintsev, Grand Prix pour 120 battements par minute, de Robin Campillo et enfin la Palme d'or pour The Square de Ruben Östlund. Que des hommes et toujours pas de Palme féminine. La dernière date de 1993, remportée par Jane Campion et sa Leçon de piano.

Prix spécial pour Nicole Kidman

Cette année, elles sont donc cinq à avoir été distinguées, dont Diane Kruger pour le Prix d'interprétation féminine, donc forcément attribué à une femme. Ensuite, le Festival de Cannes a offert une surprise à l'occasion de son anniversaire : celui-ci a décerné un Prix spécial de la 70e édition du festival à Nicole Kidman.

À lire aussi
Cate Blanchette sera la prochaine présidente du jury du Festival de Cannes Cinéma
Festival de Cannes : Cate Blanchett, une "présidente engagée" historique ?

L'actrice est une habituée de la montée des marches, et était encore cette année sur la Côte d'Azur pour présenter deux films, aux rôles bien différents : How To Talk To Girls At Parties de John Cameron Mitchell et Les Proies, le dernier film de Sofia Coppola. 

La mise en scène pour Sofia Coppola

En parlant de la jeune prodige du cinéma, le Prix de la mise en scène lui a été remis pour son film Les Proies, mené par une bande de talentueuses actrices (Nicole Kidman, Kirsten Dunst, Elle Fanning, notamment) et un acteur : Colin Farrell. C'est presque une première, puisque la dernière fois qu'une réalisatrice l'a reçu, c'était Ioulia Solntseva en 1961.

Sofia Coppola n'était pas présente pour récupérer sa récompense mais a laissé un mot lu par Maren Ade, dans lequel elle remercie notamment "Jane Campion pour avoir été un modèle et pour avoir inspiré les femmes réalisatrices".

Prix d'interprétation féminine pour Diane Kruger

Comme il y en a un pour les hommes, il y en a une pour les femmes. Il n'y a donc rien d'exceptionnel à ce que le Prix d'interprétation féminine soit remis à une actrice, en l’occurrence Diane Kruger. 

Sa première récompense cannoise depuis ses débuts dans le cinéma et son Prix Chopard de la révélation féminine en 2003.

Lynne Ramsay reçoit le Prix du scénario

Depuis Agnès Jaoui - avec Jean-Pierre Bacri - en 2004, aucune femme n'avait reçu le prestigieux Prix du scénario. Cette année, c'est Lynne Ramsay qui a été primée pour le film You Were Never Really Here, avec Joaquin Phoenix (prix d'interprétation masculine).

Une récompense toutefois à nuancer, puisque le jury a fait une exception et a décerné la récompense ex-aequo avec Yorgos Lanthimos, scénariste de Mise à mort du cerf sacré.

Caméra d'Or pour Leonor Serraille

C'est la plus belle surprise de la soirée. Très attendu par la rédaction de Girls, Jeune femme a créé l'événement dans la compétition Un Certain Regard, dont le jury était présidé par une femme, Sandrine Kimberlain. Ce premier film signé Leonor Serraille a remporté la Caméra d'Or. 

Une œuvre de plus portée par quasiment que des femmes aux postes clefs de la technique, comme l'a noté la productrice lors de sa projection dans la salle Debussy. C'est émue aux larmes et la voix tremblante que Leonor Seraille a remercié son "équipe très féminine, incroyable, que j'aime", et surtout son actrice, indissociable, qui est montée sur scène avec elle, Lætitia Dosch.

RTL Girls et Bumble s’associent pour vous faire vivre le Festival de Cannes. Pour rencontrer votre âme-sœur sur la Croisette ou ailleurs, téléchargez dès maintenant l’appli de rencontres qui donne le pouvoir aux femmes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788749678
Cannes 2017 : Coppola, Kruger, Serraille... Un palmarès féminin en demi-teinte
Cannes 2017 : Coppola, Kruger, Serraille... Un palmarès féminin en demi-teinte
Cette année, plusieurs femmes ont marqué la compétition avec leur talent, récompensées par le jury. Un palmarès assez équilibré dans les chiffres, moins dans le détail.
http://www.rtl.fr/girls/societe/cannes-2017-coppola-kruger-serraille-un-palmares-feminin-en-demi-teinte-7788749678
2017-05-29 12:58:00
http://media.rtl.fr/cache/YEFRvXph7seIYUr63w-Cdg/330v220-2/online/image/2017/0529/7788749717_diane-kruger-et-leonor-serraille-font-partie-des-rares-femmes-primees-a-cannes-en-2017.jpg