4 min de lecture Témoignages

Dans la peau d'une dermatillomane

Cette fille a décidé de raconter son histoire sur Girls. C'est dans son témoignage "Dans la peau d'une dermatillomane", qu'elle partage son expérience avec vous.

Mon attitude solitaire m'inquiète
Mon attitude solitaire m'inquiète
Anonyme

Dermatillomanie : "trouble caractérisé par la vérification, le triturage et/ou grattage impulsif, répété et excessif de la peau induisant des lésions des tissus".

Récit d'une journée banale :

Aujourd'hui, c'est lundi. Je me lève déjà fatiguée de la journée qui m'attend. Comme d'habitude, j'ouvre mes volets et retourne vers mon lit pour faire mon lit. Et comme d'habitude, il y a de nouvelles taches de sang sur les draps. Je ne les compte plus à présent. "Quel désastre, quelle honte", c'est ce que je me dis tous les matins. Je prends des gouttes de bardane (une plante utilisée dans des traitements homéopathiques, NDLR), apparemment c'est bon pour la peau. Je ne consomme pas de lait animal car ce n'est pas bon. J'aurai tout testé.

Allez, on va prendre une douche, je vais pouvoir bien me laver, me sentir propre, nette. Dans la salle de bain, je me déshabille et me regarde avec désarroi dans le miroir : "t'es pathétique, t'as des cicatrices et des boutons partout : visage, épaules, poitrine, dos, cou, fesses, cuisses. Regarde toi, comme ta peau est dégoûtante. Dans quel état tu te mets. T'es lamentable. Allez rentre dans la douche, t'as 10 minutes pour te laver, pas plus, sinon tu vas encore te gratter, je te connais". C'est ce que je me dis en voyant mon reflet.

Et en me lavant, inconsciemment, avec ma main qui passe par-ci, par-là, je repère une petite boule sur ma peau, et il faut que je répare ça, c'est moche. "Tu saignes ? C'est pas grave, temps que tu l'extermines. Tu t'enfonce les ongles dans la peau à en être violette ? C'est rien, c'est pour que toute les impuretés sortent, t'inquiète !".

Je sors de la douche et je suis rouge partout. Je camoufle ça avec de la crème sur tout le corps, en enlevant des petites croûtes au passage. Fond de teint à gogo, parce que ma peau est juste horrible. On dirait une ado prépubère avec tous ces spots.

Je me coiffe, remarque un cheveu indiscipliné et l'arrache, avec sang froid. Ça fait mal ? Pas grave ! Ça fait une imperfection d'enlevée ! Hop un tee shirt. Pas de débardeur ni trop de décolleté. C'est interdit, sinon on verrait ma peau. Un pantalon : hors de question qu'on puisse voir mes jambes. Les vergetures, les poils incarnés, c'est moche. Une écharpe pour ne pas voir le cou.

Après le rituel du matin, direction le bus. Avec la musique dans les oreilles, qu'est ce que c'est bon. Au milieu du trajet, je me rends compte que je suis à moitié contorsionnée avec la main dans le dos, à me gratter. "Mais qu'est ce que tu fous la ? On te repère à 10 000 kilomètres !", je m'énerve contre moi-même.

En cours, avec mes amis, même constat. Ma main qui se balade, à triturer mon corps, à me mettre en sang, et ça sans que je ne m'en rende compte. C'est impulsif, incontrôlable. Le soir devant la télé, devant mon miroir, devant mes devoirs, dans mon lit. C'est partout, tout le temps.

C'est mon quotidien.

Et puis un jour, au bout de quelques années de torture, j'ai eu le déclic. Il faut que ça change. Je me suis dit : "Regarde toi. Tu vas avoir 20 ans. Oui, regarde toi, réellement. Tu fais une fixette. T'es belle, grande, fine, à présent tu as des amis même si auparavant c'était plus compliqué. Tu as une famille, des gens qui t'aiment. De beaux yeux verts, une bouche pulpeuse, de belles mensurations, de beaux cheveux bruns, épais et volumineux. Que demander de plus ? Une belle peau ? Mais ta peau 'dégueulasse' comme tu dis, c'est toi qui te l'est créée toute seule. Le changement, ça ne peut venir que de toi ma grande. À présent, il faut changer. Tu vas avoir 20 ans. C'est finit pour toi ces 'conneries'."

Alors j'ai commencé à ne plus me gratter lorsque j'en avais envie. Même si j'ai toujours des pulsions inconscientes et incontrôlables, je limite à 50% les dégâts, c'est déjà ça. Il faut relativiser, toujours.

Une semaine passe et c'est dur. Tellement dur. Une journée à me vider aux toilettes (charmant, je vous l'accorde) à cause d'une crise d'angoisse, du stress. C'est comme se priver d'une drogue. Allez, c'est une étape à franchir. Je m'achète un cahier de coloriage anti-stress et je griffonne. Je prends le gros pompons de ma trousse et joue avec en cours. Je m'occupe les mains.

Autre chose à faire ? Prendre rendez-vous chez une psy. Parce que s'en sortir seule c'est bien, mais c'est dur, et une aide extérieure est toujours la bienvenue. Et ce blocage, peut être arrivera-t-il à partir ?

Voila les girls, je vous ai présenté mon quotidien. Aujourd'hui cela fait deux semaines que j'essaye d'arrêter. Je suis décidée, mais c'est dur.

J'ai écris ce témoignage pour faire connaitre ce trouble, très peu connu en France. Vous pensez que je suis folle ? Ne vous inquiétez pas, moi aussi ;) Non, sérieusement, ne vous moquez pas de ceux qui ont des problèmes de peau. Ça les détruit et ça n'est PAS DE LEUR FAUTE. Ce n'est pas les aider de se moquer, mais les faire plonger dans un mal-être.

Et soyez belles comme vous êtes, soyez beaux. On est tous beaux, avec nos qualités et nos défauts.

J'espère que mon témoignage vous a fait prendre conscience que le regard que l'on porte sur soi-même est la première chose pour se sentir bien à l'avenir.

Passez une bonne semaine, et de gros bisous.

avatar
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Témoignages Psycho Complexes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777238300
Dans la peau d'une dermatillomane
Dans la peau d'une dermatillomane
Cette fille a décidé de raconter son histoire sur Girls. C'est dans son témoignage "Dans la peau d'une dermatillomane", qu'elle partage son expérience avec vous.
http://www.rtl.fr/girls/intime/dans-la-peau-d-une-dermatillomane-7777238300
2015-03-10 00:05:00
http://media.rtl.fr/cache/mDjMDeVwtFuEvv8_nXiWjQ/330v220-2/online/image/2015/0402/185907438.jpg