7 min de lecture Interview

Whitney Wolfe donne du pouvoir aux femmes

PORTRAIT - La fondatrice de l'application de rencontres Bumble est passée par l'entrepreneuriat social, Tinder et l'humanitaire. Portrait d'une indispensable de la Tech.

Whitney Wolfe est la fondatrice de Bumble
Whitney Wolfe est la fondatrice de Bumble
ArièleBonte
Arièle Bonte

Elle a moins de 30 ans et s'inscrit déjà comme l'une des personnalités les plus influentes de la Tech : Business Insider l'a nommée parmi les 30 femmes les plus importantes dans ce domaine en 2014 (elle avait alors 23 ans seulement), le magazine Elle l'a ajoutée à sa liste des "Femmes de la Tech" l'année dernière et le prestigieux Forbes l'a également distinguée dans sa liste tout aussi prestigieuse des moins 30 ans les plus influents.

Elle, c'est Whitney Wolfe, la fondatrice de l'application de rencontres Bumble? qui débarque en France après avoir conquis son pays d'origine, les États-Unis. Si, comme d'autres applications, son principe reste la rencontre amoureuse et géolocalisée, Bumble se distingue de ses concurrents sur plusieurs points : l'application donne le pouvoir aux femmes. Après un "match" (entre personnes hétérosexuelles), c'est à elles de faire le premier pas, d'engager la discussion avec leur prétendant et ce, dans les 24 heures suivant le coup de cœur réciproque.

À lire aussi
Sarah Drinkwater était à Viva Tech pour parler de Google for Entrepreneurs Viva Tech 2017
Rencontre à Viva Tech avec Sarah Drinkwater de Google for Entrepreneurs

"Nous lisons d'innombrables histoires de femmes qui parviennent à avoir suffisamment confiance en elles pour faire le premier pas dans leur vie amoureuse comme au travail", glisse Whitney Wolfe, contactée par Girls par e-mail.

Des tote-bags en bambou et une ligne de vêtements éthiques

Whitney est née à Salt Lake City, dans l'Utah, aux États-Unis. Entre un père promoteur immobilier, une mère "femme au foyer", elle mène une vie tranquille avant de s'envoler avec sa famille pour une année sabbatique à Paris. Elle a 11 ans et découvre un tout autre univers. "C'est la meilleure chose que nos parents aient faite pour nous, confie Whitney à Girls. L'école élémentaire est un moment critique mais nous avons eu la chance d'aller dans une école internationale où tout le monde était nouveau."

De retour aux États-Unis, Whitney garde de cette expérience "une ouverture d'esprit concernant les différents types de personnes et de cultures" que l'on peut rencontrer sur ce chemin. "C'est à ce moment-là que remonte mon intérêt pour les affaires Internationales, ma spécialité à l'université", explique Whitney, qui est restée proches de plusieurs personnes rencontrées dans la capitale française.

Claquer la porte de Tinder

Jeune diplômée après une année d'études "incroyable" à La Sorbonne, Whitney traverse alors le globe pour 6 mois de missions humanitaires dans des orphelinats en Thaïlande et au Cambodge. Leçons d'humanité et d'humilité en poche, c'est avec un tout nouveau regard qu'elle appréhende sa chance d'être Américaine. "Je n'oublierai jamais cette expérience, même avec les épreuves et les triomphes qui ont suivi."

De retour aux États-Unis, Whitney plonge à Los Angeles dans le monde des start-up avec Hatch Labs, un incubateur. Whitney travaille sur un projet d'entreprise (Cardify) avec un dénommé Sean Rad mais l'expérience n'est pas concluantes. Le duo s'associe avec Chris Gulczynski et Justin Mateen pour fonder Tinder, l'application de rencontres que l'on ne présente plus. 

Nous sommes en 2012. les smartphones deviennent de plus en plus importants dans nos vies et Tinder révolutionne la rencontre d'abord chez les étudiants américains puis dans le monde entier. Deux ans plus tard, Whitney claque brutalement la porte de l'entreprise. La cause fait les choux gras de la presse spécialisée puis généraliste : Whitney poursuit Tinder pour discrimination et harcèlement sexuel

Une inspiration pour la nouvelle génération

Ce départ n'a rien d'un échec pour Whitney qui, là encore, sait comment revenir sur le devant de la scène. "Échouer signifie que l'on a eu une opportunité. Vous devriez compter chacun des échecs de votre vie, cela veut dire que vous avez eu l'opportunité d'essayer. Vous avez 100% de chance d'échouer si vous n'essayez jamais et si vous le faîtes, vous avez au moins 1% de réussir", confie Whitney Wolfe, telle un gourou de la réussite.

Libre de toute entreprise, Whitney a alors une nouvelle idée : créer une plateforme sur laquelle les inscrits se complimenteraient. Une ode à la gentillesse, un espace virtuel d'énergies positives, ce dont Internet avait bien besoin à l'heure de gloire des trolls sur les réseaux sociaux.

C'est à ce moment qu'entre en scène un autre personnage : Andrey Andreev, fondateur du site de rencontres Badoo, qui lui suggère alors d'étendre son idée à la rencontre, justement. Une dose de féminisme en plus et vous obtenez Bumble, lancé à Austin au Texas en décembre 2014.
"Austin est une ville en plein boom dans le monde de la Tech. Je suis allée à l'université à Dallas et je suis tombée amoureuse du Texas, raconte Whitney pour expliquer son choix de retourner dans le sud des Etats-Unis. Il y avait également des gens que j'avais envie d'engager, en plus de mes amis et de ma famille. Austin était une ville parfaite pour lancer une entreprise".

Maintenant que Bumble n'a plus besoin de faire ses preuves au pays de l'oncle Sam, Whitney est bien décidée à conquérir l'Europe, et notamment la France, "où les femmes veulent être traitée comme des reines", analyse la spécialiste, toujours à l'affût de nouveaux challenges.

Un autre, en particulier, ne concerne pas son entreprise mais bien la place des femmes dans le monde de la Tech, dominé par les hommes. "En tant que femmes installées dans ce monde, nous devons servir de mentors à la prochaine génération. Inspirer les jeunes femmes, les guider dans nos pas. La Tech est notre futur, les femmes sont notre futur, les deux doivent aller ensemble."

RTL Girls et Bumble s’associent pour vous faire vivre le Festival de Cannes. Pour rencontrer votre âme-sœur sur la Croisette ou ailleurs, téléchargez dès maintenant l’appli de rencontres qui donne le pouvoir aux femmes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interview Festival de Cannes Application
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788586367
Whitney Wolfe donne du pouvoir aux femmes
Whitney Wolfe donne du pouvoir aux femmes
PORTRAIT - La fondatrice de l'application de rencontres Bumble est passée par l'entrepreneuriat social, Tinder et l'humanitaire. Portrait d'une indispensable de la Tech.
http://www.rtl.fr/girls/identites/whitney-wolfe-bumble-7788586367
2017-05-19 16:02:26
http://media.rtl.fr/cache/JL3SFpBEHvX7vD3PqpTYjA/330v220-2/online/image/2017/0518/7788603811_whitney-wolfe-est-la-fondatrice-de-bumble.jpg