3 min de lecture Disney

"Le Monde de Dory" : Dory, un personnage drôle devenu très attachant

NOUS L'AVONS VU - Le poisson-chirurgien amnésique du "Monde de Nemo" part à la recherche de ses parents et retrouve des amis d'enfance.

"Le Monde de Dory" est attendu au cinéma le 22 juin
"Le Monde de Dory" est attendu au cinéma le 22 juin Crédit : Disney/Pixar
Micro RTL (illustration)
Caroline Brenière

Le Monde de Dory est à découvrir en France mercredi 22 juin. Disney-Pixar se livre dans la suite des aventures du petit poisson-chirurgien bleu à la mémoire courte, mais tellement attachant. Après l'un des plus grands succès dans le domaine du film d'animation en images de synthèse, Le Monde de Nemo, c'est Dory qui prend le rôle principal. Une aventure qui ravive la flamme des grands et petits enfants amoureux des plongées en eaux profondes. 

Dans ce deuxième volet des aventures sous marines de Disney-Pixar, les codes qui ont valu la réussite du Monde de Nemo sont toujours présents : des images vives, un film énergique, des personnages principaux attachants et de second plan comiques, une morale forte sur les valeurs de la famille et de l'amitié. Le film ouvre sur un endroit qui nous est familier : la maison de Nemo, retrouvé par son père, Marin, Franck Dubosc dans la version française, éternel angoissé "pas si drôle pour un poisson-clown". Et c'est ainsi que les aventures de Dory à la recherche de sa famille perdue commencent. 

À lire aussi
John Lasseter quitte Disney pour 6 mois près des accusations de harcèlement sexuel États-Unis
Disney : accusé de gestes "inappropriés", John Lasseter quitte le studio pour 6 mois
>
Le Monde de Dory - Bande-annonce officielle

L'éternelle recherche de la famille perdue

Dory se réveille en pleine nuit, frappée par des souvenirs plus ou moins clairs, des odeurs, des paroles de chanson, des bribes de conversation et soudainement, une adresse. Sa famille lui manque et elle décide de se lancer à sa recherche avec pour seul indice cette adresse. Un fondement d'histoire qui nous rappelle rapidement le fameux "P. Sherman, 42 Wallaby Way, Sydney" du volet précédent. Et pour retrouver sa famille, Dory doit traverser l'océan. Une vaste étendue désormais bien connue de Marin, qui accepte de l'accompagner avec Nemo. 

Les trois amis inséparables partent vers la grande bleue, empruntent les courants marins avec les tortues de mer qu'il fait bon de retrouver, pour, après quelques rencontres malheureuses, notamment d'un méchant poulpe à un œil et aux dents acérées, amarrer, cette fois-ci non dans le cabinet d'un dentiste, mais dans un hôpital pour poissons. On y découvre alors de nouveaux personnages. 

Dory laisse sa place de second rôle hilarant

À chaque aventure sous-marine de Disney son personnage désorienté. Si dans Le Monde de Nemo, c'est Dory qui tenait ce rôle, elle laisse désormais la place, entre autres, à une attachante baleine, Destinée (à laquelle Mathilde Seigner prête sa voix dans la version française), son amie d'enfance retrouvée. Et c'est ainsi qu'on apprend où Dory a appris à parler le baleine. Presque aveugle, le cétacé a du mal à se repérer et se cogne constamment dans les parois de son aquarium. Régissent également la vie dans cet "hôpital pour poissons" deux gros lions de mer paresseux comme des couleuvres, passant leur temps à se dorer la pilule ou renvoyer dans ses eaux troubles un vieux semblable aux yeux exorbités. 

Pas seulement, Dory fait la rencontre d'un gros poulpe grognon prénommé Hank. Et c'est la que son côté touchant et attachant prend toute la dimension attendue. Grâce à sa spontanéité et sa franchise, Dory saura redonner le sourire au poulpe renfrogné, et même à le ramener chez elle, pour le plus grand plaisir des élèves du corail, qui en feront leur nouveau bouc émissaire. C'est finalement dans les quinze dernières minutes du film que se révèlent entièrement les personnages.

Un personnage très touchant

C'est dans cette aventure que Dory, à la recherche de ses parents, arrivera à changer les destins et volontés des plus sceptiques ou acariâtres pour les introduire dans son monde à elle : un monde où règne la spontanéité. Et où la vulnérabilité a aussi du bon. Et c'est sans doute ça, la plus grande morale de cette histoire. Faire confiance à son instinct, se laisser porter par de nouvelles aventures et rester ouverts, loin des calculs du "monde des grands". 

Et comme dans Le Monde de Nemo, et les Disney en général, le dessin animé insiste particulièrement sur l'importance des liens familiaux, et dans ce cas précis, sur l'étroitesse entre la famille et les amis. Si Marin et Nemo font tout pour protéger Dory, c'est finalement elle qui ira les sauver. Une histoire d'aventures et d'amitiés, avec la touche d'humour qu'il faut. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Disney Pixar Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783609237
"Le Monde de Dory" : Dory, un personnage drôle devenu très attachant
"Le Monde de Dory" : Dory, un personnage drôle devenu très attachant
NOUS L'AVONS VU - Le poisson-chirurgien amnésique du "Monde de Nemo" part à la recherche de ses parents et retrouve des amis d'enfance.
http://www.rtl.fr/culture/super/le-monde-de-dory-dory-un-personnage-drole-devenu-tres-attachant-7783609237
2016-06-22 08:00:00
http://media.rtl.fr/cache/H3lXS_OtGwYqn-zGOZl5Ew/330v220-2/online/image/2016/0211/7781838704_dory-nemo.jpg