4 min de lecture Super

"Deadpool" : 3 arguments qui prouvent que le film décoince les super-héros

Avec son humour trash et décapant, Deadpool secoue les codes traditionnels des super-héros.

"Deadpool" est au cinéma depuis le 10 février
"Deadpool" est au cinéma depuis le 10 février Crédit : Twentieth Century Fox
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Deadpool sort au cinéma ce 10 février. Une chose est sûre : il compte bien bouleverser les traditions des super-héros au cinéma. Cet anti-héros singulier, obsédé sexuel et violent est un outsider dans le monde bien rangé des X-Men et des Avengers. Si le studio était d'abord récalcitrant à réaliser ce film, son succès auprès des fans confirme bien que sa différence est sa force. Tout au long du film, Deadpool distille des blagues obscènes et des piques envers ses "compatriotes" Marvel, surtout les X-Men et Hugh Jackman, l'interprète de Wolverine. 

Plus généralement, on voit bien que les anti-héros et leur humour décapant deviennent la nouvelle tendance de 2016.Suicide Squad, prévu le 3 août prochain, mettra en scène la crème de la crème des méchants de DC Comics dans une mission déjantée, tandis que la série DC's Legends of Tomorrow associe des héros à deux super-vilains. Serait-ce donc la fin des Avengers ? Plutôt un renouvellement du genre des super-héros, avec des protagonistes qui n'ont pas peur d'être immoraux. 

1. Un film aussi trash que les comics

Contrairement aux autres films Marvel/DisneyDeadpool n'a pas reçu d'adaptation pour le grand public. Il est resté proche de son personnage des comics : trash, imprévisible, violent et obscène. Ce qui donne un film jubilatoire où tout est permis. Surtout le pire. Des gros plans sur le postérieur, un ralenti sur une braguette ouverte et des punchlines comme "Je ne dis jamais ça, mais n'avale surtout pas".  La politesse et la bienséance habituelles des héros Marvel sont balayées en un clin d’œil. Des attitudes qui feraient hurler Captain America, ce super-soldat pur produit américain loyal et courageux, qui reprend souvent Tony Stark lorsqu'il se laisse aller (comprenez des insultes comme F**k). 

À lire aussi
Deadpool et Weasel recrutent la X-Force dans "Deadpool 2" Deadpool
VIDÉO - "Deadpool 2" : l'anti-héros Marvel se moque de Thanos et DC Comics dans le trailer final
>
Deadpool - Bande annonce 2 [Red Band Officielle] VOST HD

Cette adaptation trash est possible grâce à la 20th Twentury Fox. Le studio (qui a déjà réalisé de nombreux X-Men) n'a pas hésité à conserver l'esprit dérangé de Deadpool. Comme on a pu le voir avec Wolverine, qui boit, fume et jure à outrance. Mais, sans ce grain de folie qui rend le héros au costume rouge et noir si réjouissant. C'est aussi parce que Deadpool est un film à petit budget : "Le budget que le studio nous a donné, c'est celui qui sert juste à la cocaïne sur les autres tournages", ironise Ryan Reynolds dans un entretien à Gala. Il peut donc se permettre d'être lui-même à 100%

2. Deadpool parodie les autres super-héros

Avec son franc-parler, Deadpool n'hésite pas à rhabiller ses acolytes Marvel. Spécialement les X-Men, avec qui il a débuté sa "carrière". Enfin, c'est un bien grand mot puisque Ryan Reynolds n'apparaît que quelques minutes à l'écran dans Wolverine : Origins, avec une peau blafarde et une bouche toute cousue. Il se fait d'ailleurs décapité par le mutant, sans prononcer un mot. Un passage qui a surtout marqué les critiques.

Sans barrières, il est donc normal que Deadpool se permette une revanche dans son film. Les sagas X-Men en prennent pour leur grade quand Deadpool demande lequel des deux Professeur X (James McAvoy et Patrick Stewart) il va rencontrer. Car selon le héros, il est bien difficile de s'y retrouver dans la chronologie de ces sagas : celle de Bryan Cranston (la seconde) revient sur les origines des X-Men avant la guerre qui clôt celle de Brett Ratner.  

>
Deadpool | Rootin’ For Deadpool | 20th Century FOX

Il n'oublie pas non plus d’égratigner Wolverine/Hugh Jackman au passage : "Le film sur Wolverine a été terrible pour moi"  et les deux X-Men du casting, Colossus et Negasonic Teenage Warhead car un 3e aurait coûté trop cher au studio. Enfin, il parodie la phrase célèbre de Spider-Man : "Un grand pouvoir entraîne de grandes irresponsabilités", preuve que c'est un anti-héros qui n'a que faire de la morale.

3. Il brise le 4ème mur

Deadpool dépasse la frontière entre fiction et réalité
Deadpool dépasse la frontière entre fiction et réalité Crédit : Marvel/20th Century Fox

C'est une grande première chez les Marvel. Deadpool est l'un des seuls à savoir qu'il est un personnage de comics. Dans les BD, il parle souvent aux lecteurs. Dans le film, il s'adresse aux spectateurs de la même manière. Dès le générique d'ouverture, Deadpool se paie d'ailleurs la tête de toute l'équipe du film : "réalisé par un blaireau surpayé", "produit par des trous du c**l" . Le film n'a même pas commencé, mais il annonce le ton. Le protagoniste en profite même pour se vanner lui même avec son rôle de Green Lantern en 2011, qui a reçu beaucoup de critiques. C'est un passage avant sa transformation en "super-héros" comme lui annonce le Recruteur. Wade Wilson lui supplie alors : "Tout ce que voulez, mais de pas le costume vert"

Jamais Batman ou Thor ne franchissent ce mur. Et c'est un sacré renouveau du genre des super-héros, qui permet aux spectateurs de plonger dans un nouvel univers. Là où l'humour et la violence sont rois, sans pour autant perdre de vue les super-pouvoirs, les méchants diaboliques et les bagarres explosives. Un film qui sort des chemins déjà bien tracés chez Marvel et DC Comics, pour deux heures d'actions qui ne laisseront pas indifférent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Super Super-héros Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781805659
"Deadpool" : 3 arguments qui prouvent que le film décoince les super-héros
"Deadpool" : 3 arguments qui prouvent que le film décoince les super-héros
Avec son humour trash et décapant, Deadpool secoue les codes traditionnels des super-héros.
http://www.rtl.fr/culture/super/deadpool-3-arguments-qui-prouvent-que-le-film-decoince-les-super-heros-7781805659
2016-02-10 17:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3vwZ-_vWNMQMmfG7Y2aIsQ/330v220-2/online/image/2016/0210/7781810216_deadpool-est-au-cinema-depuis-le-10-fevrier.jpg