Julien Courbet sur son éviction de France 2 : "Une injustice profonde"

L'animateur Julien Courbet qui va prochainement être écarté de l'antenne à la suite de propos jugés "inacceptables" par sa direction, s'explique pour la première fois sur RTL.

Julien Courbet.
Crédit : AFP
Julien Courbet.

A propos de ses tweets virulents suite à l'arrêt de son émission "Seriez-vous un bon expert)
"Je ne les regrette pas, parce que ces tweets ('Ils doivent préférer les jeux Américains. Pour la peine je vais payer ma redevance en dollars') étaient humoristiques, en aucun cas je n'ai attaqué la chaîne. Depuis quand un employé n'a pas le droit de dire la vérité, j'ai simplement dit ' mon émission s'arrête pour faute d'audience' puisque c'est ce qui a été dit par Philippe Vilamitjana, et c'est faux, c'est complètement faux ! J'invite tous les spécialistes à regarder les audiences. Tous les soirs que le Bon Dieu fait, depuis des semaines et des semaines, je suis devant 'On ne demande qu'à en rire' et devant Patrick Sabatier.  Sur les ménagères, je suis tous les soirs devant 'On ne demande qu'à en rire' en moyenne et quasiment à égalité avec 'Mot de passe' donc ce n'est pas pour l'audience qu'on m'a sorti de là, ce n'est pas vrai, c'est impossible…"

Alors c'est pour quoi ?
"Parce qu'elle n'aime pas ma tête, parce qu'elle veut mettre un copain, pour n'importe quelle raison ça ne me regarde pas, que les choses soient claires, je ne me plains pas d'être licencié, ils ont le droit de licencier qui ils veulent, je veux juste, et c'est pour ça que je vous parle, qu'ils disent la vérité. Comme il y a eu une précipitation dans la communication. Car c'est important, j'ai été licencié mercredi à 21h50, j'ai reçu un mail de licenciement, pas un coup de fil. Je n'ai toujours eu personne, au moment où je vous parle depuis une semaine, personne ne m'a téléphoné. C'est juste la méthode, par mail à 21h50 on m'annonce mercredi que je suis licencié et à 4h du matin dans les boîtes aux lettres il y a 'Le Parisien' qui est distribué avec une grande interview de Philippe Vilamitjana, donc je suppose que l'interview a eu lieu dans l'après-midi. On m'envoie le mail à 22h comme ça je ne peux pas réagir et on prend la main sur la communication."

Vos tweet ?
"Je dis simplement que le service public préfère mettre des jeux américains, avec humour. C'est de l'humour c'est tout. Est-ce que vous avez lu ce qu'ont dit Patrick Sébastien et Daniela Lumbroso contre la chaîne, les deux ont traité les directions 'incompétents, ils sont toujours là !"

Donc vous trouvez ça injuste…
"Complètement, c'est une injustice profonde. Ce qui compte c'est que les règles du jeu ont changé. Je suis rentré il y a 4 ans, Patrick de Carolis m'a reçu dans son bureau et m'a dit 'Ici le mot ménagère, il est interdit. Je ne veux pas en entendre parler, je vous dis ça parce que vous venez du privé parce qu'on ne peut pas d'un côté faire payer une redevance à des gens et après faire des programmes qui ciblent les téléspectateurs qui rapportent. Hors, aujourd'hui à 4 reprises  dans une interview, on entend il faut faire de la ménagère"

Entre temps, la règle du jeu a changé, il faut remplir les caisses et pour ça s'intéresser aux fameuses ménagères…
" Alors pourquoi hier, on a diffusé le conclave à la place de mon émission et on a fait la moitié en ménagère ?"

La grande différence entre le public et le privé ?
" Déjà la stabilité des gens que vous rencontrez, mais c'est vrai que sur le privé vous arrivez avec une bonne idée, vous avez fait 60% du chemin. Quand vous arrivez sur F2 avec une bonne idée vous avez fait 7% du chemin parce qu'après il y a 8 ou 9 personnes qu'il va falloir aller convaincre…"

Peut-être que F2 vous sacrifie parce que votre émission coute cher…
" Non non, mon émission est la moins chère des 4. Elle coute 30.000 €"

Pourquoi ça tombe sur vous ?
" Parce que moi je suis un artisan de la télévision. Je n'ai pas de temps à perdre à passer dans les bureaux, je n'ai pas de carte à un parti politique, je suis apolitique et je le revendique. Je ne dis jamais pour qui je vote. Je n'ai pas de réseaux, je ne fais partie d'aucune association"

Vous n'avez pas fait assez de lobbying
"Je pense"

Est-ce qu'une explication serait le service public qui offre la tête de Julien Courbet à la ministre de la Communication ?
"Je ne sais pas, ce que je sais en tout cas c'est qu'il va y avoir de la script reality l'année prochaine mais par deux autres boites de production. Moi j'ai été le premier à amener ça en France et j'en suis fier. Avant-hier elle est montée à 16 je crois. Pour l'instant elle est toujours diffusée, elle fait les beaux jours puisqu'on en est aux 4èmes rediffusions"

On vous en a commandé d'autres ?
"Pour l'instant on attend d'avoir des nouvelles de la part de la chaine…"

Concrètement vous n'avez plus de contrat avec France 2 ?
"Non. Attendez, si j'en ai, parce que je suis un méchant, mais d'un autre côté on me donne un prime à faire 3j après en direct et hier j'ai fait 7 enregistrements de 'Seriez-vous un bon expert' donc je suis jusqu'au 31 mars. Et au 31 mars à minuit effectivement je serai complètement libre"

Vous allez faire le tour des chaines pour proposer vos services ?
"De toute façon, moi c'est mon métier. Mais je ne vais pas le faire tout de suite parce que je repars en tournée, j'ai vraiment envie de me vider la tête et faire ce que j'ai envie de faire, c’est-à-dire aller sur scène et ensuite, je vais effectivement voir si le téléphone sonne, il a déjà sonné. Ce qui est sûr c'est que tout ceci m'a donné au moins l'envie de revenir à ce qui est je crois l'ADN de Julien
Courbet : la consommation l'aide aux téléspectateurs, revenir peut-être sur du magazine et du talk-show. Je pense que oui, je vais certainement revenir là-dessus"

Sur TF1 ?
"Croyez-moi je n'ai aucun plan B, aucun plan C, aucun plan D, tout ceci s'est fait très précipitamment et violemment, je n'en sais rien. J'irais là où il y aura du boulot et là où je suis sûr que je pourrais bosser dans de bonnes conditions, à savoir sans avoir à faire des compromis simplement en disant 'je fais une bonne émission et elle marche'. Là j'irai bosser"

Vous le regarderez le feuilleton allemand qui va vous succéder ?
"Je pense que j'aurai d'autres choses à faire. Notamment préparer une belle émission de conso et venir la présenter très rapidement j'espère aux téléspectateurs"

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7759439204
Julien Courbet sur son éviction de France 2 : "Une injustice profonde"
Julien Courbet sur son éviction de France 2 : "Une injustice profonde"
L'animateur Julien Courbet qui va prochainement être écarté de l'antenne à la suite de propos jugés "inacceptables" par sa direction, s'explique pour la première fois sur RTL.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/julien-courbet-sur-son-eviction-de-france-2-une-injustice-profonde-7759439204
2013-03-13 19:10:00
http://media.rtl.fr/cache/JE8pbtRJQF9Mc4ELK52t-w/330v220-2/online/image/2013/0313/7759439210_julien-courbet.jpg