Denis Brogniart : "Koh-Lanta n'a rien à se reprocher"

Après la mort du candidat Gérald Babin au Cambodge, le présentateur Denis Brogniart répond aux accusations de la famille de la victime au micro RTL de Yves Calvi sur RTL.

Denis Brogniart a répondu aux critiques au micro RTL de Yves Calvi mardi 16 avril
Crédit : RTL
Denis Brogniart a répondu aux critiques au micro RTL de Yves Calvi mardi 16 avril

Plus de trois semaines après le décès de Gérald Babin, la question des responsabilités est loin d'être réglée. Après le drame, le réalisateur de l'émission, des candidats et encore l'infirmière ont défendu l'intervention du docteur de l'émissionles conditions dans lesquelles la situation a été gérée. Mais plusieurs témoignages, dont ceux de la famille, accablent la production.

Ce mardi 16 avril, Denis Brogniart a défendu Koh-Lanta au micro de Yves Calvi sur RTL. Un Brogniart offensif et prêt à reprendre l'aventure la saison prochaine.

>
"Koh-Lanta" : Denis Brogniart sort de son silence Crédit Image : RTL Crédit Média : RTL

La famille de Gérald Babin a demandé une information judiciaire

"On attend ça très sereinement. On n'a rien à se reprocher. On souhaite cette ouverture, que toute la lumière soit faite et que la vérité soit dite. Et sans dire et sans entendre ce qui se dit, ce qui n'est pas ce que j'ai vécu".

L'animateur est prêt à répondre à la police

"Pas du tout. Certains de mes collaborateurs l'ont été. Certains candidats aussi je crois. Pour l'instant, je n'ai rien reçu. Je pense que je serais entendu et j'attends avec impatience ce moment-là car j'ai envie de dire toute ma vérité".

Les obsèques, un moment de partage

"J'ai du mal à comprendre ce qui se passe aujourd'hui quand je me remémore ce qui s'est passé sur place, l'émotion que j'ai pu ressentir. On a reçu des parents, une sœur. Huit personnes au total. Complètement dévastées. On a tout fait pour les aider. Pour expliquer ce qui c'était passé. Et nous n'avions pas les résultats de l'autopsie. Gérald souffrait d'une pathologie cardiaque grave. C'était un moment formidable, de partage, devant la dépouille de Gérald à la morgue de Phnom-Penh. On a participé ensemble à la bénédiction, on s'est donné la main, on a prié ensemble. On m'a demandé d'écrire un texte et de le dire à la famille avec la présence d'un prêtre français."

Denis Brogniart dément les accusations de la soeur

La soeur de Gérald Babin avait affirmé que la production avait refusé, au départ, de financer les billlets d'avion et les osèques. "C'est totalement faux. Nous avons tout mis en œuvre pour les faire partir au Cambodge. Pour la plupart, personne n'avait de passeport. On a fait ouvrir la Préfecture. Grâce à l'intervention de Nonce Paolini, le président de TF1, en accord avec Air France, on a eu trois billets immédiatement. Ils ont été accueillis par trois personnes de la production, dont moi-même, et l'ambassadeur de France au Cambodge. Et la psychologue de la production était avec eux depuis l'annonce du décès".

Il dément s'être imposé aux funérailles

"Comment aurais-je pu m'imposer aux obsèques ? Je tenais à y aller mais j'ai répondu à une demande de la famille et plus particulièrement de la sœur de Gérald Babin, 21 ans, Alexandra, qui, quelques jours avant les obsèques, m'a envoyé un SMS me demandant, "comme une faveur", de pouvoir être là. C'était aussi mon devoir et une envie absolue. La cérémonie a été d'une intensité extraordinaire dans l'Eglise de Nemours."

Le journaliste a bien offert deux cadeaux (le totem d'immunité et du sable) à la famille

"Oui, c'est vrai. Le totem, c'est le symbole de Koh-Lanta. Koh-Lanta, c'était le rêve de Gérald Babin. Ce sont ces parents qui le disent. Il est mort en réalisant son rêve comme l'a dit sa maman. Je n'ai pas pris cette décision tout seul. La référente de la famille, la cousine Caroline, m'a dit que c'était une très bonne idée. Quand j'ai été dans la famille, vers Fontainebleau, je pense que cela leur a fait plaisir."

Il dénonce l'emballement médiatique

Les fuites dans la presse ont "évidemment" joué un rôle dans le suicide de Thierry Costa, le médecin de l'émission, selon Denis Brogniart. "C'est une des raisons principales. Souvenez-vous de la lettre qu'il a laissé. Il était dévasté que l'on ait remis en cause son talent, son honnêteté. Souvenez-vous de qu'il a dit : "J'ai traité Gérald Babin comme un patient, pas comme un candidat". C'était mon ami. Je crois le connaître bien."

Denis Brogniart nie la responsabilité d'émission

 "Koh-Lanta n'a rien à voir avec ça. Ce n'est pas le procès de la télé-réalité. L'émission avait commencé depuis trois heures, après un copieux petit-déjeuner et une nuit à l’hôtel et un voyage en avion dans de bonnes conditions : le programme n'a rien à voir avec ce qui s'est passé. C'est le malheur d'une famille et d'un jeune homme mort à cause d'une pathologie cardiaque. Il aurait pu mourir chez lui ou dans sa salle de musculation. Koh-Lanta n'y est pour rien."

Il se dit prêt à signer une nouvelle émission

"Je ne sais pas si Koh-Lanta repartira, ce n'est pas notre souci du moment. Encore une fois, Koh-Lanta n'y est pour rien. Et pour la mémoire de Gérald et de mon ami Thierry Costa, si un jour Koh-Lanta repart, je repartirais avec eux. Mais nous n'en sommes pas là".

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7760448889
Denis Brogniart : "Koh-Lanta n'a rien à se reprocher"
Denis Brogniart : "Koh-Lanta n'a rien à se reprocher"
Après la mort du candidat Gérald Babin au Cambodge, le présentateur Denis Brogniart répond aux accusations de la famille de la victime au micro RTL de Yves Calvi sur RTL.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/denis-brogniart-koh-lanta-n-a-rien-a-se-reprocher-7760448889
2013-04-16 09:04:00
http://media.rtl.fr/cache/DrhHFIKtrsU06A1_VVXLWg/330v220-2/online/image/2013/0416/7760450794_denis-brogniart-a-repondu-aux-critiques-au-micro-rtl-de-yves-calvi-mardi-16-avril.jpg