"Le Palmarès du théâtre" : la polémique autour des nouveaux Molières

Le Palmarès du théâtre remplace la cérémonie des Molières. Sa nouvelle forme créé la polémique dans la profession.

Le logo du Palamrès du théâtre 2013
Crédit : DR
Le logo du Palamrès du théâtre 2013

Pourquoi le Palmarès du théâtre dérange ?
Dans Le Parisien-Aujourd'hui en France ce matin on pouvait découvrir la polémique autour de la nouvelle formule des Molières, diffusée le 28 avril sur France 2 à partir de 19h00.

Un jury partial

Dans les colonnes du quotidien, un directeur de théâtre privé exprime sa colère, notamment par rapport aux jurés qui "n'auront pas vu toutes les pièces ou qui voteront pour leurs copains". Car, contrairement aux Molières, ce n'est plus toute la profession qui va participer aux votes, mais seulement neuf "personnalités indépendantes connues pour l'intérêt qu'elles portent au théâtre".

Les organisateurs ne nient pas cette évidence, et justifient leur choix avec l'argument que l'on "saura qui a voté pourquoi". Ils insistent ensuite en soulignant que "les jurés ne sont pas dans les luttes d'influence du milieu théâtral."

De plus, Vincent Serreau, attaché de presse de l'événement, nous a confié que le jury va délibérer, pour voter ensuite. Autrement dit, chacun devra argumenter son choix et ses préférences. En cas de totale égalité, c'est le président du juré, Patrice Leconte, qui devra faire en sorte de départager les votes. Mais avec un nombre impair (9 jurés), la situation semble peu probable.

Les jurés sont surtout tenus d'aller voir chaque pièce qui concourt, du théâtre public ou privé, sans quoi ils n'auraient pas été désignés comme jurés.

Aucun directeur, producteur ou autre personnalité engagée dans la saison n'a été retenu, afin d'éviter les conflits d'intérêts. 

Des récompenses supprimées du Palmarès
D'autres nouveautés semblent poser des problèmes à la profession. Notamment l'absence des "métiers de l'ombre" (décorateurs, costumiers, adaptateurs...) du palmarès font jaser.

Mais aussi le fait que les spectacles musicaux et les seconds rôles ne pourront recevoir de prix.

"Il fallait que le dévoilement du palmarès dure moins d'une heure, comme à Cannes", voilà ce que répondent les organisateurs à cette critique. En effet, la réduction des catégories tend à faire remonter l'audience. Les Molières avaient fait l'objet de révoltes de théâtres, engendrées par une audience trop faible. La cérémonie n'avait alors pas eu lieu en 2012.

Le but de cette nouvelle formule, ce n'est pas seulement de faire monter l'audience, Vincent Serreau tient surtout à mettre en avant la volonté de rendre l'émission divertissante et de démocratiser le théâtre. Selon lui, il faut "montrer aux gens que ce n'est pas casse-pieds, que ce n'est pas que pour les intellos, et qu'on peut s'amuser et se divertir au théâtre".

"Une émission de variété théâtrale"
Pour aller dans ce sens, seulement 50 minutes seront dédiées à la remise des récompenses, de 19h00 à 19h50. La deuxième partie, après le journal télévisé, sera entièrement consacrée à des sketchs et des extraits de spectacles et de pièces classiques ou contemporaines, uniquement joués par des comédiens de théâtre.

"Une émission  télévisée qui cherche à mélanger les genres, les comédiens", continue l'attaché de presse. Les acteurs comiques ne seront pas cantonnés à la comédie et vice-versa. De plus, la cérémonie ne se déroulera plus sur les planches d'un théâtre, mais dans un studio télé.

La date de diffusion
Le débat se concentre également sur le choix de la date du Palmarès. Prévue pour le 28 avril, la saison sera déjà sur le point de se finir, ce qui pose un problème à un producteur anonyme : "le 28 avril, la saison est presque finie, alors que la soirée est censée promouvoir les pièces à l'affiche".

Effectivement, les spectateurs n'auront donc pas le temps d'aller voir les pièces concernées par le Palmarès, mais ce n'est pas un problème pour Nicolas Auboyneau, directeur du spectacle vivant à France Télévision : "Ce qui est important pour nous, c'est de donner envie d'aller au théâtre". Il poursuit : "Les Molières ont toujours eu lieu au printemps, c'est le moment où il faut relancer la fréquentation, et où les programmateurs choisissent les pièces qui partiront en tournée."

Quelles pièces concernées ?
Ce matin, France 2 a dévoilé la liste des pièces pré-sélectionnées :

Pour les pièces de théâtre du secteur privé :
-Collaboration de Ronald Harwood/mise en scène Georges Werler au Théâtre de la Madeleine
-Comme si il en pleuvait de Sébastien Thiéry/mise en scène Bernard Murat au Théâtre Edouard VII
-L’Étudiante et Monsieur Henri de Ivan Calberac/mise en scène José Paul au Petit Théâtre de Paris
-Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes/mise en scène Anne Kessler au Studio des Champs-Elysées/Théâtre du Petit Saint-Martin
-Hier est un autre jour de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros/mise en scène Eric Civanyan au Théâtre des Bouffes Parisiens
-Le Journal d’Anne Frank de Eric-Emmanuel Schmitt d’après le Journal d’Anne Frank mise en scène Steve Suissa au Théâtre Rive Gauche
-Les Liaisons dangereuses d’après Choderlos de Laclos/mise en scène John Malkovich au Théâtre de l’Atelier
-Le Père de Florian Zeller/mise en scène Ladislas Chollat au Théâtre Hébertot

Pour les pièces de théâtre du secteur public :
-J’avais un ballon rouge d’après Angela Dematté/mise en scène Michel Didym au Théâtre de la Manufacture/Nancy
-Calme d’après Lars Norén/mise en scène Jean-Louis Martinelli au Théâtre Nanterre-Amandiers
-La Clôture de l’amour de et mise en scène Pascal Rambert au Théâtre de Gennevilliers
-Maître Puntilla et son valet Matti de Bertolt Brecht/mise en scène Guy-Pierre Couleau à la Comédie de l’Est /Colmar
-Ne m’oublie pas (Forget me not) de Philippe Genty et Mary Underwood, Compagnie Philippe Genty
-Paroles gelées d’après François Rabelais/mise en scène Jean Bellorini, Compagnie Air de Lune
-Partage de midi de Paul Claudel/mise en scène Philippe Adrien au Théâtre de la Tempête/Paris
-Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute/mise en scène René Loyon, Compagnie RL
-La Réunification des deux Corées de et mise en scène Joël Pommerat, Compagnie Louis Brouillard
-Tout est normal mon coeur scintille de Jacques Gamblin/mise en scène Anne Bourgeois, Productions du Dehors

par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
Vous aimerez aussi
Commentaires Avec Bell & Ross

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous