À Toulouse, le Geipan étudie les OVNIS depuis 40 ans

Le Geipan est une structure unique en Europe qui enquête sur les objets volants non identifiés, dans un but pédagogique et scientifique.

À Toulouse, le Geipan étudie les OVNIS depuis 40 ans
À Toulouse, le Geipan étudie les OVNIS depuis 40 ans

Créé en 1977 à l'initiative du scientifique français Claude Poher, le Groupement d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés, ou Geipan, fait parti intégrante du Centre national d'études spatiales (CNES). Située à Toulouse, cette structure unique en Europe collecte, analyse et archive les témoignages sur les objets volants non identifiés (OVNIS) en France. Seul organisme civil dévolu aux ovnis en Europe, le Geipan n'a aujourd'hui d'équivalent qu'au Chili et au Pérou.

Est-ce que petit point vert vu au loin par un citoyen lambda est une soucoupe volante ou bien une simple lanterne thaïlandaise ou un avion ? "On est là d'abord pour regarder les choses de façon très objective", explique Murielle Richard, l'une des quatre membres du Geipan, à qui beaucoup de gens assurent encore au téléphone: "Je ne suis pas fou, mais...". "On part du principe qu'on peut trouver une explication".


Après une première évaluation "de consistance et d'étrangeté", l'équipe s'attaque au "b.a-ba" de l'enquête: "météo, astronomie et trafic aérien", précise Xavier Passot, responsable de l'organisme. "À 80%, il y a une mauvaise estimation de distance. Un témoin ne peut pas estimer la distance d'un objet qu'il n'a jamais vu. C'est la clé de toutes les méprises ufologiques ( discipline qui consiste à recueillir, analyser et interpréter les données se rapportant au phénomène ovni NDLR)", estime cet astrophysicien de formation, assis à son bureau où se tassent des piles de dossiers.

304 témoignages en un an

Au sein de l'équipe, on préfère parler de phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN) plutôt que d'ovnis, car "nombre de phénomènes ne sont pas des objets" : éclairages publics, laser de boite de nuit, reflets...  Les découvertes scientifiques sur la foudre en boule, qui peut traverser les vitres, ont aussi permis de résoudre certains cas, quand d'autres ne s'avèrent finalement être qu'un boule à facettes tombée d'un camion ou un canular.

Le Geipan a travaillé sur quelque 304 témoignages durant les 12 derniers mois, mais l'équipe en reçoit des dizaines d'autres. Ils ne deviennent pas de véritables dossiers, faute d'informations précises et de première main. Certains cas, au contraire, méritent un avis d'expert ou une enquête menée par l'un des 20 enquêteurs bénévoles stationnés en France métropolitaine et en Outre-mer.

10% de cas encore mystérieux

Afin d'informer au mieux le public, et d'éviter les dérives imaginatives de certains, le Geipan a commencé en 2007 la publication de ses archives sur un site internet, qui recense aujourd'hui 2.343 cas, dont des PV de gendarmerie qui remontent jusqu'en 1937. 

Parmi ces cas, 55% sont parfaitement expliqués (catégorie A) ou expliqués sans que la source n'ait été clairement identifiée (B), les cas en C (35%) sont sans diagnostic faute d'informations. Environ 10% des cas (D), pourtant bien renseignés, restent mystérieux. 

"Les plus extraordinaires sont les témoignages d'atterrissage de soucoupes", estime Xavier Passot. Il conserve sur son bureau la réplique miniature d'une d'entre elles vue par un témoin en 1981 à Trans-en-Provence. Ces cas inexpliqués confirment-ils l'existence d'ovnis dans le ciel de France ? "Je ne peux pas vous dire oui. Je n'en ai pas de preuve formelle, seulement des suspicions". Et au-delà, s'il s'agissait bien d'objets, "ils ne sont pas forcément extraterrestre".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780942101
À Toulouse, le Geipan étudie les OVNIS depuis 40 ans
À Toulouse, le Geipan étudie les OVNIS depuis 40 ans
Le Geipan est une structure unique en Europe qui enquête sur les objets volants non identifiés, dans un but pédagogique et scientifique.
http://www.rtl.fr/culture/futur/toulouse-le-geipan-etudie-les-ovnis-depuis-40-ans-7780942101
2015-12-20 12:01:00
http://media.rtl.fr/cache/ACZoxl636BEDPs-hjMWaVw/330v220-2/online/image/2014/0807/7773625147_ovni.png