Le marché en plein essor de la santé connectée

Le développement de la santé connectée ouvre des perspectives séduisantes et charrie un lot d'inquiétudes légitimes.

Des visiteurs essaient un tensiomètre au salon CES de Las Vegas en janvier 2014
Crédit : AFP
Des visiteurs essaient un tensiomètre au salon CES de Las Vegas en janvier 2014

Améliorer son quotidien par l'entremise d'objets connectés au corps, voilà l'ambition de la santé connectée, déclinaison protéiforme de la pratique de l'automesure, ou "Quantified Sefl", un phénomène tendance tout droit débarqué de Californie à la fin des années 2000. Dans le sillage de ce nouveau concept numérique, une flopée de produits permettant à chacun de mesurer son poids, sa fréquence cardiaque, la qualité de son sommeil ou son activité physique a fait son apparition dans les rayons de magasins high-tech ces dernières années. Montres-capteurs d'activité, balances Wi-fi, tensiomètres électroniques et autres brosses à dents électroniques sont désormais les têtes de gondole d'un marché florissant qui devrait représenter plus de 30 milliards de dollars d'ici à 2018.

Des perspectives séduisantes

Les outils permettant à tout un chacun de mesurer ses paramètres de santé ne datent pas d'hier. Balances et thermomètres ont intégré le quotidien des malades dès le XIXe siècle, les tensiomètres dès la fin des années 1980, rappelle le site Automesure.com, créé par le docteur Postel-Vinay en 1999. Boostés par la démocratisation d'Internet et par le boom des smartphones, ces outils se sont généralisés. Il y aurait déjà plus de 15 milliards d'objets connectés à travers la planète et les analystes tablent sur 80 milliards d'ici à 2020. Dans le même temps, cette lame de fond a généré plus de 100.000 applications santé et bien-être (dont 40.000 médicales) sur un marché qui devrait représenter 26 milliards de dollars et concerner un possesseur de smartphone sur deux d'ici à 2017.

Un phénomène incontournable

De fait, il sera de plus en plus difficile de passer à côté de la santé connectée à l'avenir. Des applications grand public aux professionnels de santé, cet engouement général ouvre la voix à une véritable révolution. Dans la manière de percevoir son quotidien d'abord, avec la panoplie de bracelets et d'applications fitness devenus de véritables coach personnels. Dans le domaine médical ensuite, avec le développement d'objets connectés qui pourraient rapidement changer la donne dans le suivi de certains patients atteints de maladies chroniques, comme le diabète ou l'hypertension. Dans le domaine économique enfin, où les fabricants espèrent calquer la croissance de ce marché sur celle des smartphones.

Des questions éthiques en suspens

Si la santé connectée aspire à investir de nombreux champs et ouvre des perspectives séduisantes, elle n'est pas sans soulever au passage des questions éthiques. De plus en plus d'entreprises (iHealth, Withings, Fitbit..) développent des objets connectés à usage médical (tensiomètres, glucomètres, etc.). Un domaine étroitement régulé dans lequel il s'agit d'apporter la preuve du bénéfice médical et de recevoir les certifications des autorités compétentes. D'une manière générale, la frontière entre bien-être et santé est encore floue. La place de ces objets est encore à trouver et leur cadre réglementaire à définir. La France, par exemple, n'a toujours pas arrêté d'instance (la Cnil, la HAS ?) pour délivrer ces certifications. 

L'explosion du partage des données personnelles

L'explosion des objets connectés soulève également la question de l'hébergement des données collectées. La multiplication des applications conduit à une explosion du partage des données personnelles. L'agence américaine Bloomberg a notamment mis en garde contre le risque de voir germer un système orwellien où les utilisateurs pourraient être pénalisés par leur employeur (en payant plus cher leur mutuelle, par exemple) en cas de comportements à risque (tabac, alcool, absence d'activité sportive...). La Cnil a d'ores et déjà enjoint les utilisateurs à réfléchir à comment ces données vont être stockées et qui pourra y avoir accès. Mais elle n'a pas encore livré ses premières conclusions sur les modalités de régulation envisagées pour accompagner le développement de ces pratiques.

La rédaction vous recommande
Services
BenjaminHuepro
par Journaliste RTL
Suivez Benjamin Hue sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7774088181
Le marché en plein essor de la santé connectée
Le marché en plein essor de la santé connectée
Le développement de la santé connectée ouvre des perspectives séduisantes et charrie un lot d'inquiétudes légitimes.
http://www.rtl.fr/culture/futur/le-marche-en-plein-essor-de-la-sante-connectee-7774088181
2014-09-06 13:00:00
http://media.rtl.fr/cache/FrSLzUdNrExV1tfEU4xWAw/330v220-2/online/image/2014/0905/7774132057_des-visiteurs-essaient-un-tensiometre-au-salon-ces-de-las-vegas-en-janvier-2014.jpg