ZMapp, le sérum secret utilisé par les États-Unis pour lutter contre le virus Ebola

Testé uniquement sur des singes, le traitement expérimental "Zmapp" a été administré à deux américains contaminés par le virus Ebola lors d'une mission au Nigéria.

Le Dr Kent Brantly au Liberia
Crédit : AFP PHOTO/SAMARITAN'S PURSE/JONI BYKER/HANDOUT
Le Dr Kent Brantly au Liberia

La presse parle déjà d'un "sérum secret" utilisé pour soigner deux américains atteints de la fièvre Ebola au Nigéria fin juillet. Il faut dire qu'on en sait encore peu sur ce traitement expérimental qui n'avait été testé que sur des macaques jusqu'à aujourd'hui. 

Le Dr Kent Brently et Nancy Writebol sont les deux premiers cobayes humains de ce traitement expérimental, comme il en existe beaucoup d'autres à travers le monde. 

Un traitement expérimenté sur des singes

Selon CNN, un représentant des National Institutes of Health (des agences gouvernementales américaines en charge de la recherche médicale) aurait contacté l'ONG Samaritan's Purse, qui emploie le Dr Kent Brantly et l'aide soignante Nancy Writebol au Liberia, afin de lui offrir ZMapp.

Selon les informations de la firme de biotechnologie Mapp Biopharmaceutical Inc qui a développé le traitement, 4 singes atteints par le virus ont survécu grâce au traitement ZMapp délivré dans les 24 heures qui ont suivi la contamination. Alors qu'un autre singe qui n'a pas reçu le traitement est mort 5 jours après la contamination.

Selon les familles des deux patients américains, ces derniers ont accepté le traitement expérimental tout en étant pleinement conscients des risques qu'il comportait. Mais à la différence des singes, le Dr Kent Brently n'a reçu le traitement que 9 jours après sa contamination. 

Un traitement issu des anticorps des souris

Le traitement a été développé à partir des anticorps sécrétés par des souris exposées à des fragments du virus Ebola. Le traitement fonctionne en empêchant le virus de se propager dans les cellules saines.


Le jour qui a suivi l'injection du Zmapp, Kent Brently a pu prendre une douche, alors qu'avant, il était à l'article de la mort. Il a ainsi pu être rapatrié vers les États-Unis. Le résultat a été moins exceptionnel sur Nancy Writebol qui a du recevoir une seconde dose avant d'être elle aussi rapatriée. 

Zmapp n'a pas été autorisé pour les hommes, il n'a d'ailleurs pas suivi de protocole clinique. Mais au vu des "résultat prometteurs" du traitement, CNN rapporte que le 30 juillet dernier, the Defense Threat Reduction Agency avait attribué des fonds supplémentaires à la firme Mapp Biopharmaceutical inc. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7773602173
ZMapp, le sérum secret utilisé par les États-Unis pour lutter contre le virus Ebola
ZMapp, le sérum secret utilisé par les États-Unis pour lutter contre le virus Ebola
Testé uniquement sur des singes, le traitement expérimental "Zmapp" a été administré à deux américains contaminés par le virus Ebola lors d'une mission au Nigéria.
http://www.rtl.fr/culture/futur/ebola-zmapp-le-serum-secret-utilise-par-les-etats-unis-pour-lutter-contre-le-virus-7773602173
2014-08-05 18:22:00
http://media.rtl.fr/cache/uPkOHwIMnw7et0ueKxtCKg/330v220-2/online/image/2014/0802/7773562948_000-was8854820.jpg