BD RTL - JUIN
1 min de lecture Jeux vidéo

"Assassin's Creed Unity" : le spectre de la Révolution française fait débat

Le nouveau jeu vidéo d'Ubisoft est sorti jeudi 13 novembre. Ce blockbuster du genre se déroule dans le Paris de la fin du XVIIIe siècle. Pour le Parti de Gauche, il "véhicule une propagande réactionnaire".

Assassin's Creed Unity se déroule à Paris pendant la Révolution Française
Assassin's Creed Unity se déroule à Paris pendant la Révolution Française Crédit : Capture d'écran YouTube / Ubisoft (DR)
RaphaelBossePlatière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Assassin's Creed Unity, l'un des jeux vidéo les plus attendus de l'année, est sorti ce jeudi 13 novembre. 

Après les Croisades ou la Renaissance, la superproduction d'Ubisoft a choisi Paris comme terrain de jeu. Mais pas n'importe quelle époque : la fin du XVIIIe siècle, et donc la Révolution française.

À lire aussi
Nintendo va sortir la Super Nintendo Entertainment System en Mini jeux vidéo
Nintendo officialise la sortie de la SNES Classic Mini

Le jeu a été présenté dans une bande annonce, qui n'a visiblement pas plu au secrétaire national du Parti de Gauche, Alexis Corbières. Ce dernier dénonce "une propagande", qui "reprend tous les poussifs contre-révolutionnaires forgés depuis plus de deux siècles". 

La caricature la plus bestiale concerne Maximilien Robespierre

Alexis Corbière (PG)
Partager la citation

Le responsable du parti d'extrême gauche estime que "le peuple de Paris est présenté comme "une cohorte brutale et sanguinaire", et que "la caricature la plus bestiale concerne Maximilien Robespierre, qui est présenté comme 'bien plus dangereux que n'importe quel roi'".

Il en conclut que "le joueur peu averti en tirera la conclusion que la Révolution française fut finalement une monstruosité, un bain de sang incompréhensible, conduite par des brutes, qu’il aurait fallu éviter."

Les créateurs défendent "un jeu grand public"

Dans les colonnes du Monde, Antoine Vimal du Monteil, l'un des producteurs du jeu se justifie. "La période de la Révolution française s’est imposée rapidement, car elle est charnière et a des répercussions mondiales. Le jeu prend pour toile de fond le chaos de cette époque", explique-t-il à nos confrères. 

C'est un jeu grand public, pas un cours d'Histoire

Antoine Vimal du Monteil
Partager la citation

Quant aux critiques, Antoine Vimal du Monteil "assume". Sur les anachronismes, comme le drapeau tricolore qui flotte dès 1789 (au lieu d'attendre 1794), il explique que "c'est un jeu grand public, pas un cours d'Histoire". Ce qui explique pourquoi les événements politiques et sociaux sont relayés au second plan. "L’histoire du jeu est avant tout une histoire d’amour et un dilemme cornélien. La Révolution n’est qu’une toile de fond", explique le producteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux vidéo Histoire de France Parti de gauche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775315403
"Assassin's Creed Unity" : le spectre de la Révolution française fait débat
"Assassin's Creed Unity" : le spectre de la Révolution française fait débat
Le nouveau jeu vidéo d'Ubisoft est sorti jeudi 13 novembre. Ce blockbuster du genre se déroule dans le Paris de la fin du XVIIIe siècle. Pour le Parti de Gauche, il "véhicule une propagande réactionnaire".
http://www.rtl.fr/culture/futur/assassin-s-creed-unity-le-spectre-de-la-revolution-francaise-fait-debat-7775315403
2014-11-13 21:32:00
http://media.rtl.fr/cache/lYg9hQ9Y-qbEm__TNBKqCA/330v220-2/online/image/2014/1113/7775316054_acu-good.png