3 min de lecture Football

"Pelé : naissance d'une légende" : l’avènement d'un génie et l'émancipation d'un pays

NOUS L'AVONS VU - Le long métrage "Pelé : naissance d'une légende" revient sur l'histoire du meilleur footballeur de l'histoire, en prenant soin de planter le contexte social et historique.

>
PELÉ : Naissance d'une légende BANDE ANNONCE (Film de Football - 2016) Crédit Image : Allociné |
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est l'histoire d'un génie devenu "Trésors national" tant il est le symbole d'un pays redevenu conquérant par le toucher de balle soyeux du plus grand footballeur de tous les temps. Edson Arantes Do Nascimento, avant de devenir Pelé, est un enfant des quartiers pauvres de Três Corações à 300 km de Rio de Janeiro. Il rêve de football, il joue au football entre l'école et son travail de cireur de chaussures. Un histoire somme toute commune dans l'itinéraire des footballeurs brésiliens. Sauf que Pelé était lui dans un contexte bien plus particulier. 

Issu de la première génération suivant le drame de 1950, et la finale du Mondial perdue face à l'Uruguay à domicile, il a été marqué par la catastrophe qu'a été cet événement dans l'esprit des Brésiliens. Il a donc grandi avec cette envie de laver l'affront, mais aussi de s'élever, lui le Brésilien noir descendant d'esclaves, en vivant le football comme un jeu, en le pratiquant comme une danse. 

Effacer le drame "Maracanaço"

16 juillet 1950, le Brésil veut s'offrir son premier sacre dans la Coupe du monde Jules Rimet de football. Devant 200.000 personnes entassées dans le stade Maracana, la Seleçao affronte l'Uruguay et rien ne semble l'arrêter. Mais tout ne se passe pas comme prévu et les Brésiliens perdent le match. Le football flamboyant des Auriverde butte sur le jeu plus rationnel de la Celeste. Le drame est total au pays, des personnes se suicident, le peuple est abattu. Pelé : naissanced'une légende prend cet événement central dans l'histoire du football brésilien comme point de départ de la vie du futur "Roi". 

À lire aussi
Genevieve Grad, Louis De Funes et Claude Gensac dans "Le gendarme se marie" Louis de Funes
Louis De Funes et football dans La Curiosité

Le jeune homme est marqué par les larmes de son père, lui qui vit le football en cachette d'une mère désireuse de le voir réussir ses études pour ne pas finir comme son père, employé de ménage après l'arrêt brutal de sa carrière de footballeur à la suite d'une blessure au genou. Entre 1950 et 1958, le Brésil traînera la défaite de 1950 comme un poids, au point de forcer sa nature en essayant de pratiquer un jeu plus académique, plus européen, sans inspiration, loin des arabesques d'un "Dico", le surnom du jeune Edson Arantes Do Nascmento. 

Ode à la Ginga

Si le fil rouge du film, qui sort ce vendredi 29 juillet en VOD et le 3 août en DVD, est aussi la revanche du Brésil sur un échec cuisant, il met un point d'honneur à relever aussi que le Brésil n'a su regagner qu'en retrouvant ce qui fait sa légende et surtout son identité footballistique. Dans un Brésil multiculturel, il y a une véritable différence entre le football appris dans les académies des clubs de football à l'époque et celui que les gamins apprennent dans la rue. Ainsi, Dico joue d'abord avec des ballons de fortune, pieds nus avec ses amis en développant une technique d'évitement des obstacles et de toucher de balle délicat. 

Un jeu que l'on appelle aujourd'hui "football samba", par raccourci et presque par caricature, mais auquel le film de Michael et Jeff Zimbalist redonne ses origines, celle de la Ginga. Cet art martial qui est la base de la capoeira, développé par les esclaves qui ont fui les Portugais en se cachant dans la jungle. Et c'est de cette discipline, faite d'agilité, d'explosivité et de maîtrise du corps que Pelé va tirer sa créativité illimité balle au pied. 

L'équipe assume son identité

Mais il va falloir imposer ce style footballistique basé sur l'inspiration. Car le Brésil post 1950 va reprocher à ce style de jeu la défaite face à l'Uruguay. Trop de fantaisie et pas assez de maîtrise face aux européens et autres équipes tactiquement rigides. Ainsi, pendant 8 ans, les entraîneurs formateurs du Brésil vont brider les talents et essayer de casser le moules brésilien. Pelé lui-même allait se heurter à un entraîneur rigide à Santos, où ses débuts sont un peu compliqués. Mais, entre légende légitime et stricte vérité, Diko finira par imposer son talent immense. 

Il en sera de même en sélection, où le sélectionneur Vicente Feola préférera au début le plus classique (mais immense) José "Mazzola" Altafini. Désireux d'éduquer tactiquement ses joueurs, Feola se passera des inspirations des désormais légendaires Vava, Didi, Garrincha et Zagallo, sans résultats probants. Jusqu'à ce que le naturel reprenne le dessus lors du Mondial 1958, pour sacrer la naissance d'une génération qui raflera 3 Coupes du monde sur 4. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Pelé Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784268790
"Pelé : naissance d'une légende" : l’avènement d'un génie et l'émancipation d'un pays
"Pelé : naissance d'une légende" : l’avènement d'un génie et l'émancipation d'un pays
NOUS L'AVONS VU - Le long métrage "Pelé : naissance d'une légende" revient sur l'histoire du meilleur footballeur de l'histoire, en prenant soin de planter le contexte social et historique.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/pele-naissance-d-une-legende-l-avenement-d-un-genie-et-l-emancipation-d-un-pays-7784268790
2016-07-29 15:21:00
http://media.rtl.fr/cache/5pM1bELkrL6NmnPAUc0apA/330v220-2/online/image/2016/0729/7784270063_kevin-de-paula-est-pele-dans-pele-naissance-d-une-legende.jpg