4 min de lecture Cinéma

Jennifer Lawrence, Maisie Williams, Jessica Chastain... Comment elles révolutionnent Hollywood

Une nouvelle génération d'actrices talentueuses tente de faire bouger les lignes en dénonçant les inégalités subies par les femmes à Hollywood. Et cela pourrait bien marcher.

Jennifer Lawrence est l'actrice la mieux payée du monde
Jennifer Lawrence est l'actrice la mieux payée du monde Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
CharlieVandekerkhove
Charlie Vandekerkhove
Journaliste RTL

Inégalités salariales, discriminations à l'âge, rôles mal écrits... Pour une très grande majorité d'actrices, faire carrière suppose d'affronter un bon nombre d'obstacles. Et ce pour la simple raison qu'elles sont des femmes. "Je dirais que 99% des femmes travaillant dans le milieu du cinéma et de la télévision ont expérimenté le sexisme", a déclaré récemment la réalisatrice Lexi Alexander. "J'ai travaillé avec des réalisateurs hommes 17 fois et seulement deux fois avec des réalisatrices. J'ai travaillé avec 13 producteurs, et une seule productrice", expliquait l'actrice Emma Watson, révélée dans la saga Harry Potter, dans le même article du Guardian.

Jennifer Lawrence, actrice la mieux payée du moment, ne fait pas dans la langue de bois. Elle dénonçait en début de semaine le fait que, malgré cette position, elle reste moins bien payée que ses partenaires masculins. "Quand a eu lieu le piratage de Sony et que j'ai découvert à quel point j'étais moins bien payée que les gens chanceux d'avoir une bite, je n'ai as été en colère après Sony. J'ai été en colère après moi. J'ai échoué en tant que négociatrice car j'ai abandonné trop tôt", écrit l'actrice dans une tribune publiée dans la newsletter féministe de Lena Dunham, Lenny. Elle explique qu'elle n'a jamais osé négocier son salaire, ayant peur de paraître gâtée ou difficile. 

Jennifer Lawrence remporte une bataille

Pour ses prochains films, Jennifer Lawrence a donc décidé de négocier ses cachets et elle a déjà remporté une victoire. Pour Passengerselle sera payée 8 millions de dollars de plus que son partenaire, Chris Pratt. Ce qui montre bien qu'en se mobilisant et en dénonçant ce dont elles pâtissent au quotidien, les actrices contribuent à faire bouger les lignes. Et Jennifer Lawrence n'est pas la seule à contribuer à cette petite révolution.

À lire aussi
Pamela Anderson est désormais installée à Marseille Cinéma
Pamela Anderson : l'actrice américaine sera à l'affiche du film "Nicky Larson"

Jessica Chastain, aussi talentueuse et charismatique que sa consœur révélée par Hunger Games, fait elle aussi entendre sa voix. Elle a d'ailleurs exprimé son soutien à Jennifer Lawrence après la publication de sa tribune. "Je pense que Jennifer a mis en lumière quelque chose de vraiment intéressant lorsqu’elle a abordé le fait que, parfois, les femmes ont peur de froisser les gens quand elles s’expriment, et sur le fait qu’elles veulent être appréciées", a déclaré Jessica Chastain, à l'affiche de Seul sur Mars et Crimson Peak.

A quand un film sur Black Widow ?

L'actrice a aussi dénoncé l'hyper-sexualisation des héroïnes dans les films hollywoodiens. Affublé d'une combinaison ultra-moulante dans Avengers, le personnage de Scarlett Johansson avait d'ailleurs été traité de "salope" par l'un des acteurs du film. Alors que les adaptations de comics pullulent, Jessica Chastain s'étonnait en 2014 de l'absence d'un film centré sur le personnage de Black Widow, avec Scarlett Johansson. "Pourquoi cela prend-il autant de temps ?", avait-elle insisté dans une interview à The Wrap.

Emma Watson a elle aussi soutenu les déclarations de Jennifer Lawrence. L'actrice britannique de 25 ans s'était déjà exprimée sur le sujet à la tribune des Nations Unies, avec qui elle a lancé HerForShe, une campagne de promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes.

Parmi les actrices qui refusent de se plier au jeu que leur impose Hollywood, beaucoup font partie de la dernière génération, à l'image d'Emma Watson. Maisie Williams, qui interprète Arya Stark dans Game of Thrones, s'insurge quant à elle contre les rôles féminins mal écrits qui ne servent que de faire-valoir aux rôles principaux masculins. "Je ne réalisais pas, quand j'étais plus jeune, que les personnages féminins sont mal écrits, explique l'actrice. Mais en progressant dans ma carrière, j'ai réalisé qu'il y avait des tas de mauvais personnages et qu'il n'est pas rare de tomber sur des (personnages de) femmes qui sont juste des petites amies."

Le rôle des médias

En parallèle des problèmes de fond véhiculés par l'industrie du cinéma, les actrices doivent aussi faire face, au quotidien, à une différence de traitement de la part des journalistes. Lors de la Cérémonie des Oscars 2015, Cate Blanchett avait mis ce problème en lumière, en remettant à sa place un caméraman qui la filmait des pieds à la tête. "Auriez-vous fait ça avec un homme ?", s'était énervée l'actrice. Sur le tapis rouge, la campagne "Ask her more" avait même été lancée, incitant les journalistes à poser des questions profondes aux femmes du cinéma, plutôt que de les interroger sur leur créateur préféré ou leur manucure.

Cette mauvaise habitude des médias a aussi été pointée, avec humour cette fois, par Kristen Stewart et Jesse Einsenberg, son partenaire dans le film American Ultras. Ensemble, ils ont réalisé une interview parodique où les rôles sont inversés : Kristen Stewart pose à son partenaire des questions sexistes souvent posées aux actrices, telles que "Es-tu enceinte ?" ou encore "Est-ce que tu fréquentes quelqu'un ?" Une méthode qui fait efficacement ressortir la stupidité de ces questions.

>
Kristen Stewart and Jesse Eisenberg's Awkward Interview

Quelques jours avant l'annonce du cachet de Jennifer Lawrence pour Passengers, le 7 octobre dernier, une autre bonne nouvelle est tombée. La Californie s'est dotée d'une loi considérée comme l'une des plus progressistes aux États-Unis, pour défendre l'égalité de salaires entre hommes et femmes. Une loi garantissait jusque-là l'égalité salariale, sur le papier, mais celle-ci va plus loin : elle précise notamment que le salaire entre hommes et femmes doit être identique pour "tout travail similaire" et impose aux employeurs de justifier des les éventuelles différences de salaires entre hommes et femmes pour un même emploi. La sénatrice qui a porté cette loi, Dianne Fenstein, espère désormais la faire appliquer à travers le pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Game of Thrones Jessica Chastain
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780131112
Jennifer Lawrence, Maisie Williams, Jessica Chastain... Comment elles révolutionnent Hollywood
Jennifer Lawrence, Maisie Williams, Jessica Chastain... Comment elles révolutionnent Hollywood
Une nouvelle génération d'actrices talentueuses tente de faire bouger les lignes en dénonçant les inégalités subies par les femmes à Hollywood. Et cela pourrait bien marcher.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/jennifer-lawrence-maisie-williams-jessica-chastain-comment-elles-revolutionnent-hollywood-7780131112
2015-10-18 11:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hAftZvCoZxYdoVPesBrLyw/330v220-2/online/image/2015/0303/7776854226_jennifer-lawrence-jouera-une-reporter-de-guerre-pour-steven-spielberg.jpg