4 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes 2017 : "Le Redoutable", "Happy End"... 7 films incontournables

Près de 49 films ont été sélectionnés pour être projetés à Cannes. Voici une petite sélection des productions les plus attendues des cinéphiles.

>
RODIN Bande Annonce (2017) Vincent Lindon, Izïa Higelin Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Date :
Manon Bricard
Manon Bricard
Journaliste

Derrière le glamour et les tapis rouges, les salles obscures de Cannes se réveillent pour le plus grand bonheur des cinéphiles. La 70ème édition du Festival de Cannes démarre le 17 mai. Cette année, près de 49 films sont en compétition. Dix-neuf productions se disputeront la Palme d'Or, dix-huit font parties de la catégorie Un Certain Regard et de nombreux autres seront projetés seulement pour le plaisir des yeux et des oreilles. 

Les noms de cinéastes reconnus font déjà rêver critiques et cinéphiles : Michael Haneke, Roman Polanski, François Ozon, Naomi Kawase, ou Sofia Coppola. D'autres fouleront pour la première fois la Croisette, mais sont très prometteurs, comme Robin Campillo ou Noah Baumbach. Les films n'ont pas encore été projetés qu'ils sont déjà attendus avec une grande impatience. Petit tour d'horizon de ces quelques films que l'on attend de voir au Festival de Cannes.

1. "Rodin", de Jacques Doillon

Cela fait exactement cent ans qu'Auguste Rodin est mort. Un timing parfait pour présenter Rodin de Jacques Doillon. Le réalisateur, qui a déjà été en lice deux fois pour la Palme d'Or, y dépeint l'amour interdit entre le sculpteur acharné et son élève, Camille Claudel. Vincent Lindon prête ses traits à cet artiste passionné aussi bien par son travail que dans sa relation.

À lire aussi
Claes Bang est Christian dans "The Square" Cinéma
"The Square" : 3 informations sur la Palme d'or du Festival de Cannes

2. "Le Redoutable", de Michel Hazanavicius

Après le film de guerre The Search, le réalisateur Michel Hazanavicius revient à ses premiers amours, la comédie. Et pour ce retour en force, il s'est lancé un énorme défi : faire un film drôle sur une légende du cinéma, Jean-Luc Godard. Le Redoutable s'inspire du roman de l'ex-épouse de Jean-Luc Godard, Anne Wiazemsky.

Après mai 68, le célèbre cinéaste rompra avec sa compagne et reniera ses films mythiques, comme Pierrot le fou ou Le Mépris. Il rompra avec le cinéma et de nombreux amis, très radicalement. De cette crise personnelle, Michel Hazanavicius a décidé de faire une comédie. Et pour compléter ce film alléchant, c'est le ténébreux Louis Garrel qui campe le célèbre cinéaste de la Nouvelle Vague, dans un rôle comique à contre-courant de ses habitudes. Sur le papier, ça fait rêver.

3. "L'Amant double", de François Ozon

C'est l'une des nombreuses productions françaises en lice cette année pour la Palme d'or. Avec L'Amant doubleFrançois Ozon signe un thriller érotique entre une femme (Marine Vacth) et son psy (Jérémie Renier). Alors qu'une femme dépressive tombe amoureuse de son psy et emménage avec lui, elle découvre qu'il lui cache une partie de son identité. Si le cinéaste français n'a jamais reçu le moindre prix (et a même été boudé par les festivaliers), ses films suscitent toujours l'intérêt des cinéphiles. 

4. "Happy End", de Michael Haneke

L'Autrichien Michael Haneke deviendra-t-il le premier cinéaste récompensé de trois Palme d'or, après Le Ruban Blanc en 2012 et Amour en 2012 ? Sa dernière réalisation, Happy End, chronique d'une famille bourgeoise du Nord, en fait déjà saliver plus d'un. Pour ce film, le réalisateur, grand habitué de la Croisette, s'est entouré d'un casting quatre étoiles : il dirige Jean-Louis TrintignantIsabelle Huppert et Mathieu Kassovitz.

5. "The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach

Ils ne sortiront jamais en salles et ont complètement chamboulé le Festival de Cannes. Rien que pour ça, les deux films produits par la plateforme de streaming Netflix, Okja et The Meyerowitz Stories sont attendus de pied ferme. Le premier est un film sud-coréen de Bong Joon-ho qui raconte l'enlèvement d'un animal imposant et scientifique par une firme multinationale obsédée par son image.

Le second est une comédie dramatique américaine qui voit le retour de Ben Stiller et Dustin Hoffman qui incarnent deux frères en conflits, qui se retrouvent autour de leur père vieillissant. Projetés lors du Festival, mais disponibles sur petit écran.

"The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach
"The Meyerowitz Stories" de Noah Baumbach Crédit : Copyright Netflix

6. "Les Proies", de Sofia Coppola

Entre Sofia Coppola et le Festival de Cannes, c'est (presque) une histoire compliquée. Après les succès retentissants de Virgin Suicide et Lost in Translation, la cinéaste a essuyé des revers de médailles. Avec Les Proies, elle opère un changement radical.

Adaptation du livre de Thomas Cullinan, la réalisatrice s'essaie au thriller étouffant. En pleine guerre civile américaine, un soldat nordiste, blessé, arrive dans un pensionnat de jeunes filles en Virginie. Colin Farrell fait face à un casting féminin de premier ordre, parmi lesquelles Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning

7. "Wonderstruck", de Todd Haynes

Todd Haynes avait déjà fait sensation sur la Croisette avec Carol. Deux ans plus tard, le réalisateur est de retour avec Wonderstruck, adaptation du roman graphique Black Out de Brian Selznick. On suit deux enfants, l'un sourd d'une oreille en 1977 l'autre sourde et muette en 1927.

Ils se rencontrent par hasard en 1977 à New York. Julianne Moore y joue un double personnage : une comédienne du cinéma muet, puis sa fille, sourde et muette. La star a dû apprendre le langage des signes pour ce film événement.

Bonus : les films hors-compétition

Ils ne pourront pas décrocher la Palme d'Or, mais ils sont tout de même attendus de pied ferme par les critiques. Le dernier film d'Arnaud Desplechin, Les Fantômes d'Ismaël, ouvre le festival. Le réalisateur césarisé pour Souvenirs de ma jeunesse est attendu au tournant avec cette dernière production, qui réunit Marion CotillardCharlotte Gainsbourg, Louis Garrel et Mathieu Amalric.

Après la polémique lors de sa nomination comme président d'honneur des César, Roman Polanski s'est fait discret. Il présentera toutefois son dernier film sur la Croisette. D'après une histoire vraie est une adaptation d'un roman de Delphine de Vigan. La dernière fois que le cinéaste a foulé le tapis rouge, c'était en 2013 pour La Vénus à la Fourrure.

Mais d'autres films en compétition pourront évidemment créer la surprise. Sur la Croisette, les favoris sont rarement ceux que l'on attend.

RTL Girls et Bumble s’associent pour vous faire vivre le Festival de Cannes. Pour rencontrer votre âme-sœur sur la Croisette ou ailleurs, téléchargez dès maintenant l’appli de rencontres qui donne le pouvoir aux femmes. 

La 70ème édition du Festival de Cannes s'ouvre mercredi 17 mai et se terminera le 28 mai
La 70ème édition du Festival de Cannes s'ouvre mercredi 17 mai et se terminera le 28 mai
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788542085
Festival de Cannes 2017 : "Le Redoutable", "Happy End"... 7 films incontournables
Festival de Cannes 2017 : "Le Redoutable", "Happy End"... 7 films incontournables
Près de 49 films ont été sélectionnés pour être projetés à Cannes. Voici une petite sélection des productions les plus attendues des cinéphiles.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/festival-de-cannes-2017-le-redoutable-happy-end-7-films-incontournables-7788542085
2017-05-19 13:45:00
http://media.rtl.fr/cache/25ZJNwBFTa_UQJavVXI5Qw/330v220-2/online/image/2017/0413/7788107123_michel-hazanavicius-presentera-le-redoutable-lors-du-70eme-festival-de-cannes.jpg