4 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes 2016 : ce qu'il ne fallait pas manquer lors de la cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture du 69e festival de Cannes s'est illustrée par quelques moments marquants ainsi que par sa longueur, environ une heure trente, la Palme d'or ayant été décernée bien après 20h, comme cela était prévu.

Les huit membres du jury du 69e Festival de Cannes pose en haut des marches
Les huit membres du jury du 69e Festival de Cannes pose en haut des marches Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
116479248050822449794
Anne-Sophie Blot

Cannes et sa Croisette ont dit au revoir ce dimanche 22 mai au 69e festival du cinéma, son tapis rouge, ses stars, ses projections et bien évidemment ses cinéastes. Cette année, le jury, présidé par George Miller, a décerné la Palme d'or au réalisateur Ken Loach pour Moi, Daniel Blake. Le Britannique, qui remporte ainsi sa deuxième Palme d'or en dix ans, a donné un discours de remerciement très engagé, pour un film éminemment social.

Dans le reste du palmarès, on peut citer la double récompense du film Le Client de l'Iranien Asghar Farhadi, qui a reçu le prix d'interprétation masculine et le prix du scénario, ou encore le Grand Prix attribué à un Xavier Dolan très ému. La soirée a aussi été marquée par un autre discours assez surprenant, la prestation musicale d'Ibrahim Maalouf ou encore la sobriété de Laurent Lafitte.

À lire aussi
Claes Bang est Christian dans "The Square" Cinéma
"The Square" : 3 informations sur la Palme d'or du Festival de Cannes

Le discours engagé de Ken Loach

Et de deux ! Après Le vent se lève, en 2006, Ken Loach a reçu sa deuxième Palme d'or avec Moi, Daniel Blake, lors de cette 69e édition du festival de Cannes. Au moment de recevoir la prestigieuse récompense qui lui a été remise par le comédien Mel Gibson et le président du jury, George Miller, le réalisateur britannique a tenu un discours engagé.

"Ce monde dans lequel nous vivons se trouve dans une situation dangereuse", a déclaré le cinéaste récompensé par deux Palmes d'or en dix ans, dénonçant "un projet d'austérité qui est conduit par des idées que nous appelons néo-libérales, qui risquent de nous amener à la catastrophe". Le Britannique de 79 ans, a souhaité que se maintienne "un cinéma de protestation, un cinéma qui met en avant le peuple contre les puissants", dont il est l'un des représentants.

Les larmes de Xavier Dolan

Grand moment d'émotion quand le Québécois Xavier Dolan est monté sur scène, après avoir reçu le Grand Prix du jury pour son film Juste la fin du monde."Tout ce qu'on fait dans la vie, on le fait pour être aimé, pour être accepté", a déclaré en larmes le réalisateur de 27 ans, qui avait déjà reçu le prix du Jury en 2014 pour Mommy.

"Je tournerai toute ma vie des films, aimés ou non", a-t-il lancé, faisant référence aux critiques que la Croisette a asséné à son film. Le jeune cinéaste, qui s'est fait connaître à Cannes à l'âge de 20 ans avec la projection de son premier long métrage, J'ai tué ma mère, en 2009, a rendu hommage au dramaturge décédé Jean-Luc Lagarce et à son oeuvre, dont est adapté son film, espérant "ne pas l'avoir déçu".

Le franc-parler d'Houda Benyamina

La franco-marocaine Houda Benyamina a reçu la Caméra d'or pour son premier film, Divines. "Cannes nous appartient", s'est-elle exclamé à plusieurs reprises dans son discours de remerciement très spontané. "Franchement, je suis trop heureuse", "c'est une tuerie", a-t-elle déclaré avant de remercier sa maman et les jurés.

La cinéaste s'est surtout faite remarquée par son franc-parler, clamant devant une salle surprise "T'as du clito", une des répliques phares de son film qui raconte le parcours d'une femme qui veut sortir de la précarité. Mais aussi par la longueur du discours, que Laurent Lafitte, le maître de cérémonie, a dû interrompre pour permettre à la cérémonie de se poursuivre. La réalisatrice a finalement conclu son allocution par des "youyou" puis, le poing levé aux côtés des actrices du film : "À nous les femmes".

Le cinéma en musique avec Ibrahim Maalouf

Le trompettiste Ibrahim Maalouf a offert à la cérémonie de clôture du 69e festival un intermède musical d'un peu plus de cinq minutes. Le musicien franco-libanais était accompagné par d'autre artistes, notamment les chanteuses du groupe L.E.J sur la scène du Palais des Festivals, avec des reprises clin d'oeil à certaines œuvres cinématographiques comme Pulp Fiction ou Les Parapluies de Cherbourg. Un medley très apprécié par le public et les jurés.

Une inconnue invitée par Xavier Beauvois

Peu avant le début de la cérémonie, le réalisateur français Xavier Beauvois a raconté devant une caméra de Canal +, qu'il avait offert la place de son fils absent pour la cérémonie à une inconnue, Isabelle, une Bordelaise venue prendre des photos sur le bord du tapis rouge. La chanceuse était évidemment aux anges de se retrouver aux bras du réalisateur de Des hommes et des dieux et de pouvoir prendre place dans le Palais des festivals, au milieu des célébrités.

Laurent Lafitte ne fait pas de vagues

Le maître de cérémonie a clôturé le festival de cinéma avec sobriété. Lors de la cérémonie d'ouverture, l'humoriste français avait créé une polémique avec une blague sur Woody Allen, s'étonnant que le réalisateur ait "beaucoup tourné en Europe alors qu'il n'est pas condamné pour viol aux États-Unis".

Sa sortie avait coïncidé avec les déclarations, la veille, du fils de Woody Allen accusant son père d'agressions sexuelles, ce que le comédien français avait dit ignorer. Face à de nombreuses critiques, le maître de cérémonie a donc préféré faire profil bas ce dimanche 22 mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cannes Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783343918
Festival de Cannes 2016 : ce qu'il ne fallait pas manquer lors de la cérémonie de clôture
Festival de Cannes 2016 : ce qu'il ne fallait pas manquer lors de la cérémonie de clôture
La cérémonie de clôture du 69e festival de Cannes s'est illustrée par quelques moments marquants ainsi que par sa longueur, environ une heure trente, la Palme d'or ayant été décernée bien après 20h, comme cela était prévu.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/festival-de-cannes-2016-ce-qu-il-ne-fallait-pas-manquer-lors-de-la-ceremonie-de-cloture-7783343918
2016-05-23 00:00:00
http://media.rtl.fr/cache/_0NkUA8LqvPAZzc-pCM3jw/330v220-2/online/image/2016/0522/7783343973_les-huit-membres-du-jury-du-69e-festival-de-cannes-pose-en-haut-des-marches.jpg